Enseigner la prononciation du français

La langue française ne s’écrit pas comme elle se parle et c’est ce qui peut parfois démotiver les apprenants au début de l’apprentissage. En outre, quand un apprenant de français a appris de la grammaire et du vocabulaire pendant de nombreuses heures et qu’il se rend compte qu’il ne peut pas communiquer avec un natif parce que sa prononciation est médiocre, c’est extrêmement frustrant. L’intégration par l’enseignant d’activités de prononciation dès les premières heures de cours de français est, par conséquent, fondamentale. De son côté, l’apprenant doit également s’entraîner entre les cours. Parler à haute voix, répéter voire s’enregistrer sont des exercices nécessaires pour améliorer sa prononciation et avoir plus confiance en soi lors de communications orales.  La prononciation peut passer par l’apprentissage de l’alphabet phonétique international mais à moins d’être passionné par le sujet, tous les apprenants n’y seront pas forcément réceptifs. Alors voici quelques astuces pour réussir un cours de prononciation :

Créer un climat de confiance :

La prononciation est une sorte de gymnastique de la bouche. Comme l’apprenant est invité à produire des sons inhabituels, il est essentiel pour l’enseignant de créer un climat de confiance au début de chaque séance. L’humour et l’autodérision de la part de l’enseignant sont des stratégies qui ont fait leur preuve.

Faire le point sur les règles de prononciation basiques:

Inviter les apprenants à faire un remue-méninge de ce qu’ils savent déjà sur la prononciation française est une manière pertinente pour eux d’avoir conscience de certaines caractéristiques de la langue.

Exemples :

Le « e » et le « s » sont muets à la fin des mots.

Le « ent » est également un ensemble de lettres à ne pas prononcer à la fin des verbes…

Faire la différence entre deux phonèmes:

Une bonne prononciation passe par une écoute attentive des différents phonèmes (= sons d’une langue) de la langue cible. Chaque langue a ses sons propres et les repérer afin de les imiter est une première étape pour l’apprenant.

Mouette / muette

Le son de la lettre « u » en français est toujours un défi pour les anglophones, par exemple.

Le son de la lettre « r », un son articulé par la luette, est également une difficulté pour les apprenants en général.

Parfois des sons sont proches et travailler avec des paires de mots peut être intéressant pour mettre en valeur les différences entre certains sons. Ces mots qui se différencient uniquement par un seul phonème sont appelés des « paires minimales ».  

Vite / rite

Pont / don

Certains apprenants ont des difficultés à faire la différence entre l’imparfait et le passé composé. Créer ou trouver des enregistrements avec des exemples de verbes conjugués est utile pour faire travailler l’oreille des apprenants.

L’enseignant est un modèle, il peut s’enregistrer pour que l’apprenant puisse refaire l’activité autant de fois qu’il le souhaite, entre les cours. Il peut également demander aux apprenants de s’enregistrer lors de la prononciation de certains sons ciblés pour la séance suivante.

Faire répéter et corriger la moindre erreur avec des conseils concrets sont des clés pour réussir un cours de prononciation.

Enseigner les voyelles:

Pour enseigner les voyelles du français, il faut enseigner la position de la langue dans la bouche. Pour cela, le trapèze des voyelles du français est un outil efficace parce qu’il permet aux apprenants de visualiser l’emplacement du bout de leur langue. Le trapèze représente la cavité buccale. Il y a des voyelles antérieures, centrales et postérieures. L’aperture de la bouche et le degrés d’arrondissement des lèvres sont également à prendre en compte.

 Tous les apprenants ne seront pas entièrement réceptifs parce que le trapèze est très spécifique, mais cela en aidera quelques-uns.

Il faut noter que la langue française contient également des voyelles nasales qui sont toutes dans la phrase suivante : un bon vin blanc. Voilà un excellent moyen mémo-technique pour les retenir sur le long terme.

Trapèze vocalique du français

Enseigner les consonnes:

Les consonnes du français sont plus faciles à enseigner que les voyelles parce qu’il y a obstruction ou friction entre les organes buccaux. Ce tableau peut vous aider à comprendre où les consonnes se rencontrent ou s’approchent mais il est très technique et complexe. L’enseignant doit le maîtriser pour donner des explications mais le montrer aux apprenants qui ne sont pas là pour faire de la phonétique pure et dure peut être déroutant et ennuyeux.

L’importance des enregistrements :

Le professeur peut enregistrer sa voix pour créer des exercices et pour servir de modèles aux apprenants entre les cours.

Le dictaphone d’un smartphone est suffisant pour faire des enregistrements de bonne qualité. Quand le fichier audio est prêt, il est possible de l’envoyer par e-mail aux apprenants ou de l’intégrer dans une plateforme d’apprentissage. Certaines plateformes offrent déjà la possibilité de s’enregistrer.

Les apprenants doivent également s’enregistrer pendant et entre les séances. L’enregistrement garde une trace précieuse de leur progression et est un outil précieux pour une remédiation réussie.

L’avantage des enregistrements est qu’ils peuvent être écoutés en détail, ainsi, l’enseignant peut mieux calibrer son cours parce qu’il a une meilleure connaissance des forces et des faiblesses de ses apprenants.

L’enregistrement est également la base d’un autre projet riche et amusant : la création de podcasts audio.

Faire faire des podcasts est un excellent moyen de rendre l’apprenant vraiment actif dans son apprentissage et ce, à tous les niveaux. C’est à l’enseignant d’adapter les consignes au niveau des apprenants.

L’approche basique:

L’enseignant propose des sujets (culturels, par exemple) et l’apprenant fait les recherches nécessaires, rédige un texte et après correction écrite et orale, l’enregistre.

L’approche sophistiquée:

Des apprenants peuvent travailler ensemble et copier des émissions audio. Ils peuvent par exemple faire des interviews, des jeux, des documentaires, des micros-trottoirs. Les jeux de rôles sont les bienvenues pour rendre l’activité ludique.

La création de podcasts permet de faire travailler plusieurs compétences en même temps: la compréhension écrite (au moment des recherches), la compréhension orale (si leurs sources sont des documents audio), la production écrite (au moment de la rédaction du script) et la production orale (au moment de l’enregistrement). Et en plus de tout cela, les apprenants découvrent des aspects culturels et peuvent développer leur esprit critique.

La cerise sur le gâteau c’est de diffuser leurs podcasts sur une plateforme sur Internet. Ainsi, les apprenants peuvent les partager avec leurs proches et être fiers de leur travail. Et il y a de quoi être fier, ce n’est pas tous les jours que l’on se retrouve dans la peau d’un journaliste qui parle la langue cible !

Les cours de prononciation sont toujours bénéfiques pour les apprenants mais il est fondamental de ne pas rendre ce cours ennuyeux et seulement basé sur la répétition. L’apprenant doit être actif dans son apprentissage et est invité à écouter attentivement puis à s’entraîner activement et éventuellement à produire pendant et en-dehors des séances.

Prononciation de “sortir”,”lire” et “faire” au présent

téléchargement (1)

 

 

 

Sortir:

 

Je sors

Tu sors

Il / elle sort

Nous sortons

Vous sortez

Ils / elles sortent

 

Lire:

 

Je lis

Tu lis

Il / elle lit

Nous lisons

Vous lisez

Ils / elles lisent

 

Faire:

 

Je fais

Tu fais

Il / elle fait

Nous faisons

Vous faites

Ils / elles font

 

 

Les mois de l’année

téléchargement (1)

Les mois de l’année:

 

janvier

février

mars

avril

mai 

juin

juillet

août

septembre

octobre

novembre

décembre

 

Prononciation: la famille

téléchargement (1)

 

 

La famille

Les parents

Les grands-parents

Le père = the father

La mère = the mother

La grand-mère

Le grand-père

Le fils = the son

La fille = the daughter

Le petit-fils = the grandson

La petite-fille = the granddaughter

Le beau-père = the father-in-law / the stepfather

La belle-mère = the mother-in-law / the stepmother

Le cousin = the cousin

La cousine = the cousin (female)

Le neveu

La nièce

L’oncle

La tante = the aunt

Pourquoi est-ce nécessaire de lire à haute voix en langue étrangère ?

reading-book-1500650_960_720

Apprendre une langue étrangère est complexe parce que non seulement vous découvrez de nouveaux mots, de nouvelles règles de grammaire, une autre culture, mais en plus de tout cela, vous devez apprendre à articuler de nouveaux sons dans une chaîne parlée. Cela implique une nouvelle gymnastique pour votre bouche.

Au début, ce n’est pas facile pour vos organes, vous l’avez certainement déjà remarqué quand vous sentez vos muscles après avoir prononcé vos premiers mots en langue cible. En même temps, vous ne reconnaissez plus entièrement votre voix parce que les fréquences de chaque langue sont différentes. Pour vous sentir mieux rapidement, il est essentiel de lire à haute voix vos leçons, vos textes, puis tout ce qui vous intéresse en langue cible. Plus vous lirez, plus vous vous sentirez à l’aise. Mais la lecture à haute voix implique une bonne prononciation et la bonne prosodie ( = la mélodie de la langue), c’est pourquoi, chaque méthode est souvent accompagnée d’un CD.

Au début de l’apprentissage d’une langue, l’idéal est d’abord de se concentrer sur les règles de prononciation, puis de lire silencieusement en écoutant votre professeur ou le modèle audio. Une fois que vous vous sentez prêt, vous pouvez vous lancer dans la lecture du même texte à haute voix. Le fait d’écouter régulièrement la langue cible, vous permettra de mieux imiter les sons et la mélodie de la langue.

Ne comptez pas sur la lecture à haute voix pour comprendre le texte plus facilement lors d’une première lecture. En effet, elle est davantage un exercice de prononciation. Pour la compréhension écrite, il est recommandé de prendre votre temps et de lire silencieusement afin d’essayer de décrypter le sens général du texte, puis ses détails.

Parler une autre langue, c’est apprendre à devenir quelqu’un d’autre. La lecture à haute voix est un excellent exercice pour vous entraîner à être à l’aise dans “votre nouveau vous”.

 

Explication des mots en bleu:

 

impliquer = to involve

la langue cible = la langue que vous apprenez

lire à haute voix = reading out loud

d’abord = premièrement

la lecture = le fait de lire

 

Rédaction: Emma Amrein Franks

Compréhension orale: passé composé ou imparfait?

jaune débutant Débutant

Quelle phrase est prononcée dans le document audio? Celle au passé composé ou celle à l’imparfait?

  1. J’ai dansé toute la nuit / Je dansais toute la nuit.
  2. J’ai cherché mes clés toute la journée / Je cherchais mes clés toute la journée.
  3. Tu as visité la ville tout le week-end / Tu visitais la ville tout le week-end.4.
  4. Elle a cuisiné / Elle cuisinait
  5. Ils ont joué au football / Ils jouaient au football.

 

Read more

Prononciation: phrases au futur proche

jaune débutant Débutant

Ces phrases sont issues de l’exercice lacunaire sur le futur proche:

Je vais vérifier mes e-mails

Nous allons manger une pomme.

Vous allez prendre l’avion.

Ils vont aller au restaurant.

Elle va se coucher.

Un site utile pour la prononciation

Voici un site utile pour vérifier la prononciation d’un mot en français, si vous avez un doute:

http://www.acapela-group.com/?lang=fr.

Sélectionnez la langue et tapez le mot que vous voulez entendre.

Mieux prononcer

Quelle attitude adopter pour bien prononcer les sons du français ?

 Quand on commence une nouvelle langue, il est parfois difficile de prononcer certains sons, certaines phrases. C’est normal !

Le français est une langue particulièrement difficile pour sa prononciation. De plus, on ne parle pas de la même manière que l’on écrit. Ca complique tout !

Quelques exemples de sons qui posent problème:

– Les voyelles nasalisées (articulées avec le nez). Vous les avez toutes dans cette phrase : Un bon vin blanc.

– Le u dans tu ; lu

– Le R. Il se prononce avec la langue et l’uvule.

Voici quelques trucs et astuces pour avoir une attitude positive et améliorer votre manière de prononcer :

  • N’abandonnez pas immédiatement. Ne vous inquiétez pas, vous arriverez à prononcer le français un jour ! Les premiers cours sont toujours difficiles.
  • Ecoutez la langue française en-dehors des cours : radio, télévision, films… pour vous familiariser avec les sons.
  • Concentrez-vous sur la « mélodie » de la langue.
  • Repérez les sons qui vous semblent difficiles à prononcer.
  • Essayez d’immiter ces sons. Apprendre une langue, c’est aussi devenir acteur !
  • N’ayez pas peur d’être ridicule. Parler une langue étrangère, c’est aussi devenir un petit peu quelqu’un d’autre et l’accepter.
  • Pratiquez ces sons autant que vous le pouvez. Essayez de trouver un moment où vous êtes toujours disponible pour le faire.

Exemple : devant le miroir, dans votre salle de bains tous les matins.

  • Si vous aimez les chansons françaises, demandez conseil à votre professeur. Chantez avec le chanteur et écoutez bien comment il articule les différents sons. Si vous suivez les paroles, vous comprendrez comment certains mots écrits sont prononcés. C’est un exercice utile et agréable en même temps.
  • Vous pouvez vous enregistrer pour comparer le son que vous articulez et le son que vous voulez prononcer.