Podcast: Halloween en France

téléchargement (1)

 

 

Transcription:

Bonjour. Bienvenue sur CaliFrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler d’Halloween en France.

(Jingle)

Tout d’abord, il faut savoir qu’Halloween n’est pas une tradition française. Mais, pendant les années 90, les commerçants ont voulu intégrer cette fête américaine, d’origine irlandaise, pour des raisons commerciales et ça a plutôt bien fonctionné auprès des Français les premières années.

Petit à petit, l’engouement s’est épuisé et les décorations d’Halloween se sont faites plus rares dans les magasins pendant les années 2000.

Actuellement, on peut encore voir des décorations d’Halloween dans certains commerces mais pas dans tous. Tout dépend du bon vouloir du patron et de l’image qu’il veut donner.

Le 31 octobre, vous pourrez certainement voir des groupes d’enfants, d’adolescents et même quelques adultes déguisés mais ils restent une minorité.

Certains groupes d’enfants font encore le fameux “trick or treat”, donc il est préférable d’avoir quelques friandises chez soi à ce moment-là, mais ce n’est pas la peine de dévaliser les rayons “bonbons” des magasins vue les quelques petits groupes d’enfants qui viendront sonner à votre porte.

En résumé, Halloween a eu ses heures de gloire en France, mais la folie du phénomène est passée, seuls les incorruptibles se déguisent ou décorent encore leur maison. La fête a encore un certain succès auprès des enfants, mais les adultes ne font plus rien de spécial le 31 octobre. Cependant, les commerces pensent encore à profiter de cette fête pour développer de nouveaux produits et attirer de nouveaux clients.

 

Explication des mots en bleu:

l’engouement = l’entousiasme

actuellement = en ce moment

le bon vouloir = la volonté

déguisé = qui porte un costume (de monstre, de sorcière, de fantôme…)

les incorruptibles = les grands fans qui ne se font pas influencés par d’autres phénomènes de mode.

Podcast: Les Catherinettes

téléchargement (1)

 

 

Transcription:

Bonjour. Bienvenue sur CaliFrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler des Catherinettes.

(Jingle)

En France, le 25 novembre, c’est la Sainte Catherine, c’est donc le jour de la Catherinette.

Mais qui sont les Catherinettes?

Ce sont des femmes de 25 ans qui ne sont pas encore mariées et qui attendent encore celui (ou celle) avec qui elles vont partager la vie et fonder un foyer.

On reconnaît les Catherinettes ce jour-là parce qu’elles portent un beau chapeau extravagant vert et jaune pour bien montrer le fait qu’elles sont des coeurs à prendre. Le chapeau est souvent personnalisé.

Ces femmes sortent avec leurs amis pour célébrer leur nouveau statut de “vieille fille”, mais tout est bien moins dramatique de nos jours. En effet, 25 ans était un grand âge dans le passé alors qu’actuellement, une personne de 25 ans est encore considérée comme jeune. C’est le début de la phase “adulte” parce que les gens font des études beaucoup plus longtemps qu’avant.

Les choses ont bien changé en France parce que l’âge moyen des femmes qui se marient est de 35 ans, d’après une étude de l’INSEE en 2016. Attention, dans cet âge moyen, on compte également les re-mariages. Mais quoi qu’il en soit, les jeunes se marient de moins en moins, par choix. Par conséquent, les femmes sentent beaucoup moins la pression du mariage et encore moins la pression de se marier avant l’âge de 25 ans !

La tradition de la Catherinette est donc en train de se perdre, le mariage devenant une option et non une obligation aux yeux des jeunes générations.

 

Podcast: Les plaintes quotidiennes des Français

téléchargement (1)

Pour écouter, cliquez sur la flèche ci-dessous:

 

La transcription:

Se plaindre fait partie de la culture des Français. On pourrait presque dire que cette pratique est un des sports nationaux ! En effet, formuler des plaintes fait partie de ce que l’on peut appeler les « small talk », c’est à dire qu’ils se plaignent pour créer un lien de connivence et de complicité avec les personnes qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne. Mais de quoi se plaignent-ils exactement ? Voici quelques exemples.

 

  • Numéro 1, le temps :

Ce qui est bien avec ce sujet, c’est qu’il y a toujours quelque chose à dire ! Il fait trop froid, trop chaud, il pleut depuis deux jours, il ne pleut pas assez, il gèle, il faut gratter les pare-brises le matin… Bref, la météo est un sujet inépuisable.

 

  • Numéro 2, les impôts :

Les Français ont l’impression d’en payer de trop. C’est vrai qu’une grande partie des revenues disparaît dans les taxes mais la plupart des Français, en se plaignant, oublient que cette somme d’argent est indispensable pour vivre dans de bonnes conditions dans ce beau pays des droits de l’Homme.

 

  • Numéro 3, la vie est chère :

C’est véridique, les prix sont élevés pour les petits salaires de nombreux Français, surtout que ces derniers ne se sont pas encore remis de l’inflation suite à la mise en circulation de l’Euro en janvier 2002. Actuellement, il y a toujours des gens qui comparent le prix de la baguette au prix maudite qu’ils payaient en franc il y a 16 ans.

 

  • Numéro 4, les transports en commun :

Qu’il s’agisse du train, du métro, du RER… ces transports publics ont tous un point commun : « ils ne sont jamais à l’heure et sont toujours en grève », selon les dires des Français, pris en otages les jours où ça arrive.

 

  • Numéro 5, la nourriture :

L’Hexagone est connu pour sa gastronomie et ce n’est pas pour rien ! Il faut savoir que les Français mettent la barre très haut quand il s’agit de nourriture. Cela s’explique par le fait qu’ils ont grandi dans un pays où les plats mijotés doivent forcément être excellents. Ils ont un palais subtil et le savoir-faire des professionnels des métiers de la bouche doit sans cesse se réinventer pour plaire à leurs clients exigeants.

 

Se plaindre pour passer un bon moment avec quelqu’un, voilà qui est paradoxal ! Mais il faut être prudent avec cette pratique parce qu’à force de voir tout en noir, il devient de plus en plus difficile de voir la vie en rose dans un pays où il fait pourtant bon vivre.

 

Explication des mots en gras:

 

Créer un lien de connivence et de complicité = créer un lien pour devenir plus proche d’une personne.

Inépuisable = qui n’a pas de limite, de fin.

Récolter de l’argent = collecter de l’argent

Le franc = monnaie nationale utilisée en France avant la mise en circulation de l’euro en 2002.

RER = réseau express régional d’Ile de France (train de banlieue).

L’Hexagone= le surnom de la France dû à sa forme.

Podcast: Le feu de la Saint Jean

téléchargement (1)

 

Pour écouter cliquez ci-dessous:

 

Pour lire la transcription, cliquez ci-dessou:

Le feu de la Saint Jean

Podcast: Le Tour de France

téléchargement (1)

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter le podcast:

https://soundcloud.com/emagbuk/le-tour-de-france/s-qB5Ii

 

Pour lire le texte et faire un quiz de compréhension:

Le Tour de France

 

téléchargement (2)

 

La fête de la musique

Cliquez sur le lien pour écouter le podcast:

https://soundcloud.com/emagbuk/la-fe-te-de-la-musique/s-Nx5DY

 

Pour lire le texte: 

Le 21 juin, c’est la fête de la musique !

 

 

La fête des Grands-Mères

téléchargement (1)

 

for-reading-752607_960_720

 

La fêtes des grands-mères est une fête typiquement française qui a été inventée par une marque de café contenant le mot “grand-mère” en 1987.

A l’origine, cette fête est donc principalement commerciale, mais elle a pris tout son sens les années qui ont suivi. En effet, le premier dimanche du mois de mars est le moment de faire honneur à son aïeule en lui apportant des plantes ou des fleurs et en passant du temps avec elle.

La fête des grands-pères n’existe pas en France. Mais fête officielle ou pas, il est essentiel de passer du temps avec les anciens de votre famille. Ils ont tant de choses à vous apprendre !

Podcast:

1 2