Podcast: La Chandeleur

téléchargement (1)

 

 

Transcription:

Bonjour, bienvenue sur Califrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler de la Chandeleur.

(jingle)

La Chandeleur en France est célébrée 40 jours après Noël c’est à dire le 2 février. En France, cette fête est surtout connue pour être un jour où l’on mange des crêpes mais en fait, les origines de cette célébration sont religieuses.

Dans la religion catholique, il s’agit du jour où Jesus a été présenté au temple de Jérusalem.

C’est une journée où toutes les bougies de la maison devraient être allumées et où tous les Français mangent des crêpes. Leur forme et leur couleur rappellent la lumière du soleil et l’approche du printemps.

La Chandeleur est célébrée dans de nombreux pays mais pas forcément de la même manière qu’en France.

Voici quelques exemples de crêpes classiques pour les Français :

La crêpe au caramel au beurre salé

La crêpe au beurre salé

Hmmm, on aime bien le sel en France!

La crêpe au sucre

La crêpes Suzette : il s’agit d’une crêpe au beurre Suzette c’est à dire une sauce à base de sucre caramélisé et de beurre, de jus de mandarine ou d’orange, d’un zeste de citron et de liqueur Grand Marnier. Cette crêpe est servie flambée.

La crêpe au chocolat fondu est aussi un grand classique.

Mais les crêpes peuvent également être salées, quand elles le sont, on les appelle les galettes.

La galette au jambon et au fromage

La galette complète : œuf, jambon et fromage

La galette aux champignons.

Bien sûr, vous pouvez mettre sur les crêpes tout ce qui vous fait plaisir. Et vous ? Quelle est votre crêpe favorite ?

Podcast: La galette des Rois

téléchargement (1)

 

 

Transcription:

Bonjour, bienvenue sur CaliFrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler de la galette des Rois.

(Jingle)

Le 6 janvier, c’est l’Epiphanie, une fête chrétienne qui célèbre l’hommage des Rois Mages au Messie, venu au monde 12 jours auparavant.

En France, depuis le Moyen-Age, les gens dégustent une galette des rois pour célébrer cet événement.

De nos jours, la galette des rois est en vente dans les boulangeries françaises à partir du 26 décembre mais elle est officiellement dégustée le deuxième dimanche après Noël.

 

Voici le rituel pour déguster la galette des rois dans les règles de l’art !

 

Dans chaque galette des rois se cache une fève. Celui qui trouve cette dernière dans sa part devient roi ou reine pour la journée (un clin d’œil aux Rois mages).

Chaque galette doit être divisée selon le nombre de convives présents et une part supplémentaire doit être réservée pour le pauvre ou la personne qui se présenterait à l’improviste.

Le convive le plus jeune doit se placer sous la table et doit désigner à qui revient la part de galette coupée par un autre convive. Le but est que les parts soient distribuées de manière arbitraire.

Quand tout le monde a sa part, la dégustation se passe dans la bonne humeur, puis quand quelqu’un trouve la fève, il devient roi ou reine et doit porter la couronne qui accompagne la galette.

La galette des rois traditionnelle est faite de pâte feuilletée et de frangipane (à base d’amande).

Mais elle peut également être fourrée de compote de pomme et de crème pâtissière.

De nombreuses variantes de galettes des rois ont fait leur apparition dans les boulangeries. On peut en trouver recouvertes de fruits, briochées, à la frangipane chocolatée et aux poires…

La galette des rois est dégustée dans d’autres pays comme la Suisse, la Belgique, le Luxembourg et le Liban. Un King Cake coloré garni d’un bébé en plastique est également une tradition à la Nouvelle-Orléans.

Qu’elle soit faite de pâte feuilletée ou briochée, la galette des rois est une tradition qui fait le bonheur des gourmands !

 

Podcast: Les superstitions des Français

téléchargement (1)

 

Transcription:

Bonjour à tous. Bienvenue sur CaliFrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler des superstitions des Français.

(jingle)

Les Français, même s’ils ne sont pas tous superstitieux, connaissent les superstitions de leur culture.

En voici quelques exemples:

Numéro 1:

Un chat noir qui traverse la rue porte malheur.
Cette superstition date de l’époque de Napoléon. Il aurait vu un chat noir traverser son chemin avant la bataille de Waterloo, qu’il a perdue avec son armée contre les Anglais.

Numéro 2:

Le chiffre 13 porte bonheur ou porte malheur (ça dépend des gens).

Dans tous les cas, les vendredis 13 sont des jours fastes pour la Française des Jeux, entreprise qui a le monopole de jeux de loterie en France. Les Français veulent tenter leur chance pour peut-être gagner une grande somme d’argent.

Numéro 3:

Passer sous une échelle porte malheur, en plus d’être dangereux.

Numéro 4:

S’habiller en vert sur scène porte malheur au théâtre. Cette superstition date de l’époque de Molière. Le célèbre dramaturge est mort vêtu de vert avant de monter sur scène.

Numéro 5:

Le vert, c’est aussi la couleur de l’espoir pour les Français.

Numéro 6:

Le fer à cheval et le trèfle à quatre feuilles portent bonheur.

Numéro 7:

Briser un miroir porte malheur pendant 7 ans.

Numéro 8:

Ouvrir un parapluie dans une maison porte malheur.

Numéro 9:

Mettre le pain à l’envers sur la table apporte la misère.

Numéro 10:

Se lever du pied gauche (littéralement) ne porte pas chance tout au long de la journée.

Numéro 11:

Renverser le sel sur la table porte malheur.

Numéro 12:

Poser son sac à main par terre apporte la misère.

Numéro 13:

L’horoscope: Toutes les stations de radio populaires et tous les journaux proposent un horoscope tous les matins. Les Français y croient ou n’y croient pas, quoi qu’il en soit, l’horoscope est très lu et écouté.

Et vous, êtes-vous superstitieux ?

 

Explication des mots en gras:

Un jour faste = un jour qui rapporte beaucoup d’argent
Tenter sa chance = essayer / jouer
Un dramaturge = une personne qui écrit des pièces de théâtre, comme Shakespeare.
Se lever de pied gauche =Mettre le pied gauche en premier par terre au moment de se lever
Par terre = sur le sol

Podcast: La bûche de Noël

téléchargement (1)

 

 

Transcription du podcast:

Bonjour à tous, bienvenue sur Califrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler de quelque chose de délicieux: la bûche de Noël.

(Jingle)

Dans de nombreux pays francophones, le repas de Noël se termine par une savoureuse pâtisserie: la bûche de Noël. Mais quelle est son origine ?

Tout d’abord, il faut savoir que la bûche n’était pas un dessert au départ. Elle était bel et bien une bûche en bois.

A l’époque du Moyen-Âge, à la veille de Noël, donc le 24 décembre, les gens faisaient brûler une très grosse bûche dans leur âtre. Le but était qu’elle tienne jusqu’au 1er janvier ou au minimum pendant 3 jours.

Cette bûche, qui provenait d’un arbre fruitier, en plus de réchauffer les familles, était une offrande aux Dieux pour qu’elles aient une bonne récolte l’année suivante.

Entre-temps, cette tradition s’est perdue et la bûche est devenue une excellente pâtisserie de forme oblongue. Elle est faite de génoise, de crème au beurre au praliné, au café, à la vanille ou au Grand Marnier … Cette pâtisserie est généralement décorée de petites scies, de gui et de lutins en plastique. De petites meringues en forme de champignons peuvent également agrémenter ce dessert de Noël.

Les pâtissiers font des bûches de plus en plus variées et fantaisistes, elles peuvent également être glacées, faites de mascarpone, de mousseline de fruits, de mousse au chocolat… etc, selon l’inspiration du chef!

Les pâtissiers français vous proposent une liste bien fournie de bûche en fin d’année, alors choisissez bien pour déguster la meilleure!

 

Explication des mots gras:

la bûche = morceau de bois que l’on met dans la cheminée

un âtre = une cheminée

une récolte = harvest

une scie = un outil qui sert à couper le bois et faire des bûches pour la cheminée

le gui = mistletoe

un lutin = lutin_by_godo

 

Retrouvez tous les autres podcasts de Califrenchlife sur iTunes:

ITunes_12.2_logo

Podcast: Noël en Alsace

Transcription:

Bonjour. Bienvenue sur Califrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler de Noël en Alsace.

(jungle)

L’Alsace est une petite région française située dans le Grand Est, à la frontière avec l’Allemagne et la Suisse. Les Alsaciens ont une identité culturelle très forte et ils ont également leurs propres traditions de Noël depuis des siècles. Mais comment célèbrent-il Noël en Alsace ?

Tout commence au mois de novembre. Au début du mois, un beau sapin très haut est coupé dans une forêt des Vosges pour être transporté jusqu’à Strasbourg, capitale de la région Grand Est et capitale de Noël. Ce beau sapin dominera de sa splendeur la Place Kléber, place principale de la ville.

Petit à petit, les décorations de Noël font leur apparition dans les magasins, puis dans les villes et les petits villages. L’objectif est d’être prêts pour le quatrième dimanche avant Noël, où commence la période de l’Avent. Ce jour-là, on allume la première bougie de la couronne de l’Avent qui contient en tout quatre bougies pour chaque dimanche avant le 25 décembre.

Les habitants de chaque maison mettent un point d’honneur à choisir les décorations les plus lumineuses, mignonnes et originales. Par exemple, le Mannele (c’est à dire un petit bonhomme), aussi appelé Saint Nicolas, est de plus en plus présent sur les façades.

L’Avent est une période féerique en Alsace. Le froid rude de l’hiver est presque oublié grâce aux magnifiques décorations et aux gourmandises que l’on peut déguster sur les stands des marchés de Noël ou chez soi. Les boulangeries vendent les fameux Mannele sous forme de brioche pouvant contenir de délicieuses pépites de chocolat.

Les familles s’empressent de faire des bredele, c’est à dire des petits gâteaux de Noël. Plus on en fait, mieux c’est. Le but est de se les offrir entre amis, entre membres de la famille et entre collègues. Tout le monde doit en profiter. Quand on arpente les rues alsaciennes, l’odeur du vin chaud, des bredele et des pains d’épices nous envoute.

Le 6 décembre, c’est la Saint Nicolas. Cette journée est particulièrement importante pour les enfants du Grand Est. Ils doivent déposer leurs bottes devant la porte de leur maison pour réceptionner les friandises distribuées par le Saint : des mandarines, des Mannele, des chocolats et des pains d’épices en forme de Saint Nicolas. Certaines écoles organisent même la venue du Saint Nicolas. Ce dernier est vêtu d’un manteau rouge et porte une grande barbe blanche, comme s’il était le cousin du Père Noël. Mais, en Alsace, il existe aussi la version méchante du Saint Nicolas : le Père Fouettard. Ce personnage est vêtu de noir et punit les enfants qui n’ont pas été sages durant l’année. Ces deux personnages sont souvent exploités par les parents pour que leurs enfants aient un meilleur comportement.

Les fêtes de Noël se multiplient au mois de décembre. Chaque école, chaque association, chaque lieu de travail, chaque ville et village organisent une petite fête pour marquer la fin de l’année. Pendant celles-ci, on n’attend pas pour déguster la bûche de Noël, un gâteau roulé qui peut être fourré de crème au beurre, de mousse et qui peut également être glacée.

Les marchés de Noël sont bondés. Celui de Strasbourg est le plus ancien. Il date de 1570.

Chaque ville organise un marché de Noël. Les plus touristiques sont ceux de Strasbourg, Colmar, Kaysersberg et Riquewihr. On y trouve des décorations de Noël, des jouets, des bijoux et des gourmandises. Tout pour bien se préparer pour le réveillon de Noël, célébré le 24 décembre.

Le soir du réveillon, les familles se réunissent autour d’une table située près d’un sapin soigneusement décoré. On y mange des plats délicieux faits avec des ingrédients rares et chers que l’on ne mange pas souvent, voire pas du tout pendant le reste de l’année.

L’apéritif ouvre la célébration : toasts, kougelhopf salé, bretzels et Crémant d’Alsace y sont naturellement présents. Puis, viennent les escargots, le foie gras, le saumon fumé, la dinde, la bûche et les bredele. Ces plats ne sont que des exemples. Il revient à chaque famille de choisir ce qu’elle va présenter pour le repas du réveillon. Les festivités durent jusqu’à minuit, moment où l’on peut aller à la messe de minuit.

Les cadeaux sont ouverts soit pendant le réveillon, soit le lendemain, jour de Noël.

Les célébrations continuent ainsi jusqu’au 26 décembre inclus, la Saint Etienne est un jour férié en Alsace et en Lorraine, mais pas dans le reste de la France.

Les maisonnettes en bois des marchés de Noël ferment le 24 décembre au soir mais les décorations de Noël embellissent les villes et les maisons jusqu’au 6 janvier, jour de l’Epiphanie.

Donc la période de Noël est une haute saison touristique en Alsace, si vous voulez y vivre la féérie de Noël, pensez à réserver votre hébergement bien à l’avance.

 

Explication des mots en bleu:

Un sapin: christmas-tree-christmas-1796131_960_720

Une bougie:candle-33287_960_720

Arpenter = marcher à grands pas

Le pain d’épices= gingerbread

Envouter = captiver

Un personnage =  a character

Un comportement = une attitude

Un jour férié = un jour où tous les commerces sont fermés.

Embellir = rendre beau / belle

Un hébergement = un endroit où l’on peut dormir

Les mots en italique et en vert sont en alsacien, langue régionale d’origine germanique

Podcast: Halloween en France

téléchargement (1)

 

 

Transcription:

Bonjour. Bienvenue sur CaliFrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler d’Halloween en France.

(Jingle)

Tout d’abord, il faut savoir qu’Halloween n’est pas une tradition française. Mais, pendant les années 90, les commerçants ont voulu intégrer cette fête américaine, d’origine irlandaise, pour des raisons commerciales et ça a plutôt bien fonctionné auprès des Français les premières années.

Petit à petit, l’engouement s’est épuisé et les décorations d’Halloween se sont faites plus rares dans les magasins pendant les années 2000.

Actuellement, on peut encore voir des décorations d’Halloween dans certains commerces mais pas dans tous. Tout dépend du bon vouloir du patron et de l’image qu’il veut donner.

Le 31 octobre, vous pourrez certainement voir des groupes d’enfants, d’adolescents et même quelques adultes déguisés mais ils restent une minorité.

Certains groupes d’enfants font encore le fameux “trick or treat”, donc il est préférable d’avoir quelques friandises chez soi à ce moment-là, mais ce n’est pas la peine de dévaliser les rayons “bonbons” des magasins vue les quelques petits groupes d’enfants qui viendront sonner à votre porte.

En résumé, Halloween a eu ses heures de gloire en France, mais la folie du phénomène est passée, seuls les incorruptibles se déguisent ou décorent encore leur maison. La fête a encore un certain succès auprès des enfants, mais les adultes ne font plus rien de spécial le 31 octobre. Cependant, les commerces pensent encore à profiter de cette fête pour développer de nouveaux produits et attirer de nouveaux clients.

 

Explication des mots en bleu:

l’engouement = l’entousiasme

actuellement = en ce moment

le bon vouloir = la volonté

déguisé = qui porte un costume (de monstre, de sorcière, de fantôme…)

les incorruptibles = les grands fans qui ne se font pas influencés par d’autres phénomènes de mode.

Podcast: Les Catherinettes

téléchargement (1)

 

 

Transcription:

Bonjour. Bienvenue sur CaliFrenchlife. Aujourd’hui, nous allons parler des Catherinettes.

(Jingle)

En France, le 25 novembre, c’est la Sainte Catherine, c’est donc le jour de la Catherinette.

Mais qui sont les Catherinettes?

Ce sont des femmes de 25 ans qui ne sont pas encore mariées et qui attendent encore celui (ou celle) avec qui elles vont partager la vie et fonder un foyer.

On reconnaît les Catherinettes ce jour-là parce qu’elles portent un beau chapeau extravagant vert et jaune pour bien montrer le fait qu’elles sont des coeurs à prendre. Le chapeau est souvent personnalisé.

Ces femmes sortent avec leurs amis pour célébrer leur nouveau statut de “vieille fille”, mais tout est bien moins dramatique de nos jours. En effet, 25 ans était un grand âge dans le passé alors qu’actuellement, une personne de 25 ans est encore considérée comme jeune. C’est le début de la phase “adulte” parce que les gens font des études beaucoup plus longtemps qu’avant.

Les choses ont bien changé en France parce que l’âge moyen des femmes qui se marient est de 35 ans, d’après une étude de l’INSEE en 2016. Attention, dans cet âge moyen, on compte également les re-mariages. Mais quoi qu’il en soit, les jeunes se marient de moins en moins, par choix. Par conséquent, les femmes sentent beaucoup moins la pression du mariage et encore moins la pression de se marier avant l’âge de 25 ans !

La tradition de la Catherinette est donc en train de se perdre, le mariage devenant une option et non une obligation aux yeux des jeunes générations.

 

Chapeau de Catherinette

Chapeau de Catherinette

 

1 2