Le passé antérieur cours

paris-253922_960_720

On utilise le passé antérieur en littérature. Ce temps est toujours accompagné du passé simple. Il exprime une action qui s’est passé peu avant une action exprimée au passé simple. Il est souvent introduit par dès que, quand, lorsque, aussitôt que …

 

Avoir / être au passé simple + participe passé

Dès qu‘il eut terminé (passé antérieur) de regarder le documentaire, il alla (passé simple) se coucher.

Aussitôt qu‘il fut entré (passé antérieur) dans le château, il visita (passé simple) la salle à manger.

On utilise “être” et “avoir” de la même manière que pour le passé composé.

Rappel:

Conjugaison d'”avoir” au passé simple:

j’eus

tu eus

Il / elle eut

nous eûmes

vous eûtes

ils / elles eurent

Il y a un accent sur le “u” à la première et à la deuxième personne du pluriel (nous et vous).

Conjugaison d'”être” au passé simple:

je fus

tu fus

il / elle fut

nous fûmes

vous fûtes

ils / elles furent

Il y a un accent sur le “u” à la première et à la deuxième personne du pluriel (nous et vous).

Les temps du récit en littérature

9040471598_5ec811c11c_b

 

Les temps du récit sont tous des temps du passé.

 

 Imparfait

 

 Passé simple  Plus-que parfait  Passé antérieur
On utilise ce temps pour faire des descriptions et pour les actions longues, souvent interrompues par des actions courtes et soudaines.

 

Ex : Les oiseaux chantaient (imparfait) et le soleil brillait (imparfait) quand il arriva (passé simple) au château.

On utilise ce temps pour les actions courtes, ponctuelles et uniques.

On utilise également ce temps pour décrire une série d’actions ponctuelles.

 

Ex : Pierre entra (passé simple) dans la maison et trouva (passé simple) des dattes sur la table, il en mangea (passé simple) une et s’allongea (passé simple) pour se reposer un peu.

On utilise ce temps pour les actions qui se sont passées avant le récit.

 

Ex : Pierre finit (passé simple) de regarder le documentaire qu’il avait commençait (plus-que-parfait) à regarder deux heures auparavant.

On utilise ce temps quand il y a un passé simple dans la même phrase. Il exprime une action qui se passe peu avant l’action du récit (passé simple). Il est souvent introduit par les expressions suivantes : dès que, lorsque, quand, aussitôt que…

 

Ex :Dès qu’il eut terminé (passé antérieur) la barquette de fraises, il commença (passé simple) à manger les chocolats de la boîte en forme de cœur.

Exercice: Les temps du passé

paris-701730_960_720

Choisir entre l’imparfait, le passé composé et le plus-que-parfait pour compléter ces phrases.

Welcome to your Les temps du passé

Quand j' (être) petit,
je (jouer) avec les cartes
que mon grand-père m' (offrir).
Un jour, j' (rencontrer) une femme
qui (avoir) le même jeu de cartes.
Je lui (demander)
où elle l' (trouver).
Elle m' (dire)
que son grand-père lui (donner)
quand elle (être) jeune.
Je lui (répondre)
qu'elle (sembler) encore jeune.
Elle m' (sourire).
Puis j' (continuer) mon chemin.

Email

Les adjectifs démonstratifs

yellow-tower

  Masculin Féminin
Singulier Ce passeport

Cet ordinateur

On utilise « cet » quand le nom commence par une voyelle.

Cette voiture
Pluriel Ces restaurants Ces hôtels

Les articles partitifs cours

On utilise les articles partitifs: du, de la, des pour parler d’une partie de quelque chose (en opposition avec la chose en entier).

Exemples:

  • Devant un nom masculin singulier.

J’achète un gateau.

L'Opéra.

L’Opéra.

Mais je ne le mange pas en entier, donc je mange du gateau, ou un morceau de gateau.

 

  • Devant un nom féminin singulier:
La mousse au chocolat

La mousse au chocolat (nom féminin)

Je mange de la mousse au chocolat, seulement une petite partie, pas tout le container, sinon j’aurais mal au ventre !

 

  • Devant un nom au pluriel:

 

arc-en-ciel_comestible

Je mange des macarons (seulement 1 ou deux). Je ne mange pas tous les macarons de la boîte.

 

En cours

Salines Montjoly, en Guyane, département français situé en Amérique du Sud.

Salines Montjoly, en Guyane, département français situé en Amérique du Sud.

  • On utilise “en” pour exprimer la provenance quand on fait référence à un lieu mentionné au préalable.

J’adore Paris. J’en reviens.

 

  • On utilise aussi “en” pour introduire un complément de lieu.  Devant les noms de pays féminins et commençant par une voyelle:

Je vais en France.

Je vais en Italie.

Je vais en Iran.

 

Devant les noms de région.

Je vais en Normandie.

Je vais en Provence.

 

  • On utilise “en” après les verbes suivis de la préposition “de”:

Exemples:

S’occuper de quelqu’un / quelque chose

Je m’occupe de mon bébé. Je m’en occupe tous les jours.

“en” fait référence à “mon bébé”.

 

Parler de quelque chose

Je parle de mon expérience en Guyane. J’en parle tous les jours.

 

Voici une liste des verbes suivis de la préposition “de”:

 

S’occuper de quelqu’un / quelque chose

Parler de quelque chose

Se désintéresser de quelque chose / quelqu’un

Avoir besoin de (faire) / quelque chose

S’inquiéter de quelque chose

Faire partie de quelque chose

Mourir de quelque chose

Se consoler de quelque chose

Avoir honte de quelque chose / quelqu’un

Se plaindre de quelque chose

Remercier de quelque chose

Se rendre compte de quelque chose

Se souvenir de quelque chose

Avoir envie de quelque chose

Rêver de

 

  • On utilise “en” devant les moyens de transport fermés:

en voiture, en train, en avion, en train, en bus.

Mais on dit à pied, à vélo …

 

  • Pour éviter la répétition d’un nom en position COD.

J’adore les fraises. J’en mange tous les jours.

en remplace les fraises.

Y cours

Le port de La Rochelle.

Le port de La Rochelle.

  • On utilise “y” pour faire référence à un lieu mentionné au préalable.

Exemples:

J’aime La Rochelle. J’y vais tous les étés.

“y” fait référence à La Rochelle.

 

C’est ma boulangerie préférée, j’y achète toujours mes pains au chocolat.

 

  • On utilise aussi “y” pour remplacer ce qui suit un verbe qui doit être utilisé avec la préposition “à” + quelque chose.

Penser à quelque chose:

Marie pense à aller en vacances à La Rochelle. Elle y pense tout le temps.

“y” fait référence à ce à quoi elle pense: aller en vacances à La Rochelle.

 

 

Voici une liste des verbes + à avec lesquels nous pouvons utiliser “y”.

 

Penser à quelque chose

S’intéresser à quelque chose

Participer à quelque chose

S’attendre à quelque chose = to expect something

Réfléchir à quelque chose

Faire attention à quelque chose

Goûter à quelque chose = to taste something

Jouer à quelque chose

S’engager à quelque chose

Aider à faire quelque chose

S’amuser à quelque chose

Arriver à = to manage to

Autoriser à faire quelque chose

S’habituer à = to get used to

Résister à quelque chose

Songer à quelque chose = to dream / to think

 

1 2 3 11