Il y a / il n’y a pas de – Cours

cropped-tour-copie-2.png

 

En français, il y a est une expression bien utile pour parler de l’existence ou de la présence de quelqu’un / de quelque chose. (L’équivalent de there is / there are)

 

Il y a un chat dans le jardin.

Il y a 3 voitures rouges dans la rue.

 

On utilise il y a avant les noms singuliers et pluriels.

 

Les phrases négatives:

 

Il n’y a pas de chat dans le jardin.

Il n’y pas de voiture dans la rue.

Il n’y a pas d’enfants dans le parc.

 

Quand la phrase est négative, on ajoute pas de devant les mots qui commencent par une consonne.

 

Il n’y a pas de chat dans le jardin.

 

Quand la phrase est négative, on ajoute pas d’ devant les mots qui commencent par une voyelle.

 

Il n’y a pas d’enfant dans le parc.

 

Utilisation du nom au pluriel ou au singulier:

 

Il n’y a pas d’enfant dans le parc.

On peut aussi écrire: Il n’y a pas d’enfants dans le parc.

 

La présence ou pas du “s” à la fin d’ ‘enfant” dépend du concept que vous voulez exprimer.

Si le concept est singulier: Il n’y a pas d’enfant dans le parc.

Si le concept est pluriel: Il n’y a pas d’enfants dans le parc.

 

“Merci de” ou “Merci pour” ?

Carré_vert_foncé

 

Merci pour:

On utilise “merci pour” pour une action ou un fait à venir (dans le futur).

Merci pour votre aide = quelque chose que l’on dit avant l’aide en question. Mais on remercie à l’avance.

Si la personne vous a déjà aidé, il faudra dire “merci de votre aide”.

 

Merci de:

On utilise “merci de” avant un verbe à l’infinitif et avant quelque chose qui s’est déjà produit (dans le passé).

Comme en général, on remercie quelqu’un de quelque chose qui s’est déjà passé, on utilise “merci de” le plus souvent.

“Merci de” peut aussi être suivi d’un infinitif passé: Merci de m’avoir aidé.

 

Les significations de “on”

paris-253922_960_720

On= Les gens:

Pendant la Chandeleur, en France, on mange des crêpes.

“on” peut être remplacé par “les gens”.

 

On = quelqu’un

Quand j’étais à Marseilles, on m’a conseillé de visiter le Vieux Port.

“on” peut être remplacé par “quelqu’un”.

 

On = nous (informel)

Quand on était à Paris, on a loué des vélos.

“on” peut être remplacé par “nous”.

Les phrases en “ne”

tour copie

 

1. Ne… pas

Pour les temps simples comme le présent, le futur simple… ne se place avant le verbe et pas après le verbe.

Je ne mange pas tous les jours à la même heure.

Tu ne regarderas pas la télévision ce soir.

 

Pour les temps composés: passé composé, plus-que-parfait… ne se place avant l’auxiliaire “être” ou “avoir” et pas se place après l’auxiliaire.

Je ne suis pas allé au cinéma hier soir.

Je ne t’avais pas vu.

 

2. Les phrases qui contiennent rien, personne, nulle part, aucun / aucune, nul / nulle doivent toujours contenir ne.

Rien n’est fait. Tout est à faire.

Personne n’est ici ce soir.

Je n’ai nulle part où aller, si je perds mon appartement.

J’ai demandé à tous les étudiants, aucun ne comprend ce qu’il faut faire page 2.

Nul ne sait ce qu’il faut faire pour le cours de biologie de demain.

“ne” se place toujours avant le verbe conjugué.

 

3. Jamais

Je ne fais jamais rien le dimanche.

“ne” se place toujours avant le verbe conjugué.

 

4. La négation avec un verbe à l’infinitif

J’ai décidé de ne pas aller à cette fête.

J’ai décidé de ne plus fumer, c’est trop mauvais pour la santé.

 

5. Ne … que (only)

Je ne fais que travailler depuis lundi.

“ne” se place avant le verbe conjugué et “que” est placé après le verbe.

 

6. Ne … ni … ni… (neither … nor)

Je ne vais ni à la soirée de Pierre, ni à celle de Marie. Je suis fatiguée et je veux dormir!

“ne” se place avant le verbe conjugué et ni se place avant un nom. Il faut absolument utiliser “ni” deux fois dans une phrase.

Ce qui / ce que/ ce dont

Marché à Guérande.

On utilise ces expressions pour mettre en relief. “Ce” fait référence à une phrase précédente. On peut également remplacer “ce” par “chose”.  L’utilisation de “qui”, “que” et “dont” dépend de la structure qui suit.

 

“Ce qui”: ce + qui (sujet)

Il joue au piano et chante, ce qui est une surprise, vue son passé de joueur de trompette.

On peut remplacer “ce” par “chose”:

Il joue au piano et chante, chose qui est une surprise, vue son passé de joueur de trompette.

On utilise “ce qui” parce que “il joue au piano et chante” est le sujet de “est une surprise”.

 

“Ce que”: ce + que (COD)

Il a eu un accident de la route, c’est ce que je craignais.

On peut remplacer “ce” par “chose”:

Il a eu un accident de la route, c’est une chose que je craignais.

On utilise “ce que” parce que “il a eu un accident de la route” est le COD du verbe craindre: craindre quelque chose.

 

“Ce dont”: ce + dont 

Il a gagné un dictionnaire, c’est exactement ce dont il avait besoin.

On peut remplacer “ce” par “chose”:

Il a gagné un dictionnaire, c’est exactement cette chose dont il avait besoin.

On utilise “ce dont” parce qu’on dit: avoir besoin de 

A chaque fois, que le verbe est suivi de la préposition “de” ou quand “de” introduit le complément du nom, on utilise dont. Le problème c’est que “de” n’est pas toujours visible, il faut donc ce rappeler des prépositions qui suivent certains verbes et analyser la phrase pour savoir si c’est un complément du nom.

 

Vous ne vous souvenez plus des verbes + de? Lisez cet article.

Verbes + prépositions à / de cours

Passé composé ou passé simple?

bleu-pastel-fonce-peinture-acrylique

Vous avez déjà entendu parler de ces deux temps mais vous ne savez pas quand les utiliser.

Le passé composé et le passé simple: deux temps qui ne sont pas interchangeables!

Tout d’abord, il faut savoir que le passé simple et le passé composé ont les mêmes valeurs grammaticales. Ces deux temps expriment les actions uniques, soudaines et courtes dans le passé. Cependant, il est indispensable de savoir que ces deux temps ne sont pas interchangeables parce qu’on ne les utilise pas dans les mêmes situations de communication.

Le passé simple:

C’est le temps de la littérature. On l’utilise principalement à l’écrit mais surtout dans les récits (les histoires, les fictions). Ne l’utilisez pas (ou très peu) dans votre vie quotidienne.

Ce temps peut également être utilisé à l’oral dans de rares situations de communication, par exemple un discours extrêmement formel ou lorsque l’on veut donner un certain effet à ses propos. Mais le passé simple reste un temps très pompeux, il est donc très peu adapté à la vie de tous les jours.

Le passé composé:

C’est le temps du passé moderne. Il a remplacé le passé simple dans la vie quotidienne. On l’utilise parallèlement avec l’imparfait et le plus-que-parfait. Quand vous racontez une anecdote au passé, toutes les actions croustillantes (très intéressantes) sont au passé composé tandis que les actions longues qui décrivent la scène sont à l’imparfait.

On peut également utiliser ce temps à l’écrit: dans les lettres, les courriels, les textos… même les articles de presse sont au passé composé. En effet, le rôle des journalistes est d’informer la population, il serait malvenu d’utiliser un temps aussi pompeux que le passé simple pour s’adresser à elle.

Est-il vraiment impossible d’avoir le passé composé et le passé simple dans le même texte? 

Non.

Le récit (l’histoire) est écrit au passé simple mais le discours direct des personnages doit être au passé composé, s’il s’agit d’un récit moderne.

Attention, il est possible de faire parler des personnages au passé simple si une pièce de théâtre se déroule dans un passé très lointain.

 

tour copie

Les mots de liaison de la concession et de l’opposition

Logo Califrenchlife

 

Concession Opposition
Malgré : Malgré ses efforts, il n’arrive pas à trouver un poste intéressant. Alors que / tandis que+ indicatif : Il est scientifique alors qu’elle / tandis qu’elle étudie les sciences humaines.
En dépit de : En dépit de ses efforts, il n’arrive pas à trouver un poste intéressant. Autant … autant… + indicatif : Autant il veut économiser, autant il dépense de l’argent quand il sort le week-end.
Pourtant : Il passe ses journées à essayer de trouver du travail, pourtant, il ne trouve pas de poste intéressant. A l’inverse de : A l’inverse de Paul, Pierre économise le moindre centime.
Cependant : Il passe ses journées à essayer de trouver du travail, cependant, il ne trouve pas de poste intéressant. A l’opposé de : A l’opposé de Paul, Pierre économise le moindre centime.
Toutefois : Il passe ses journées à essayer de trouver du travail, toutefois, il ne trouve pas de poste intéressant. Au lieu de : Au lieu d’économiser, il dépense tout son argent quand il sort le week-end.
Néanmoins : Il passe ses journées à essayer de trouver du travail, néanmoins, il ne trouve pas de poste intéressant. Contrairement à : Contrairement à Paul, Pierre économise le moindre centime.
Tout de même : Il passe ses journées à essayer de trouver du travail, il ne trouve tout de même pas de poste intéressant. Inversement : Paul dépense tout son argent le week-end. Inversement, Pierre économise le moindre centime.
Même si + indicatif : même s’il passe ses journées à essayer de trouver du travail, il ne trouve pas de poste intéressant. A l’opposé, … : Paul dépense tout son argent le week-end. A l’opposé, Pierre économise le moindre centime.
Bien que + subjonctif : Bien qu’il soit motivé, il ne trouve pas de poste intéressant. En revanche,… : Paul dépense tout son argent le week-end. En revanche, Pierre économise le moindre centime.
Quel(le)s que + subjonctif : Quelles que soit les démarches qu’il fait pour trouver du travail, il ne trouve pas de poste intéressant.
Quoi que + subjonctif : Quoiqu’il fasse, il ne trouve pas de poste intéressant.
Où que + subjonctif : Où qu’il aille, il ne trouve pas de poste intéressant.
Qui que + subjonctif :Qui qu’il voie, il ne trouve pas de poste intéressant.
Quoique : Il a trouvé un poste intéressant quoiqu’il ne soit pas très bien rémunéré.
Si … que … + subjonctif : Si motivé qu’il soit, il ne trouve pas de poste intéressant.
1 2 3 13