Quelles sont les superstitions des Français ?

téléchargement (1)

Les Français, même s’ils ne sont pas tous superstitieux, connaissent les superstitions de leur culture.

Voici quelques superstitions bien ancrées dans la culture française :

– Un chat noir qui traverse la rue porte malheur.
Cette superstition date de l’époque de Napoléon. Il aurait vu un chat noir traverser son chemin avant la bataille de Waterloo, qu’il a perdue avec son armée contre les Anglais.

Le chat noir est une superstition tellement ancrée dans la culture français que des établissements publics comme des restaurants, des cafés s'appellent ainsi.

Le chat noir est une superstition tellement ancrée dans la culture française que des établissements publics comme des restaurants, des cafés s’appellent ainsi.

– Le chiffre 13 porte bonheur ou malheur (ça dépend des gens).
Dans tous les cas, les vendredis 13 sont des jours fastes pour la Française des Jeux, entreprise qui a le monopole de jeux de loterie en France. En effet, si c’est un jour de chance, les Français veulent tenter leur chance pour peut-être gagner une grande somme d’argent.

– Passer sous une échelle : En plus d’être dangereux, porte malheur.

– S’habiller en vert sur scène porte malheur au théâtre. Cette superstition date de l’époque de Molière, le célèbre dramaturge,  est mort vêtu de vert avant de monter sur scène.

– Mais le vert, c’est aussi la couleur de l’espoir.

– Le fer à cheval et le trèfle à quatre feuilles portent bonheur.

– Briser un miroir porte malheur pendant 7 ans.

– Ouvrir un parapluie dans une maison porte malheur.

– Mettre le pain à l’envers sur la table apporte la misère.

Se lever du pied gauche (littéralement) ne porte pas chance tout au long de la journée.

– Renverser le sel sur la table porte malheur.

– Poser son sac à main par terre apporte la misère.

De plus, toutes les stations de radio populaires et tous les journaux proposent un horoscope tous les matins. Les Français y croient ou n’y croient pas, quoi qu’il en soit, l’horoscope est très lu et écouté.

Et vous, êtes-vous superstitieux ?

 

Explication des mots en gras:

Etre ancré = faire partie de
Un jour faste = un jour qui rapporte beaucoup d’argent
Tenter sa chance = essayer / jouer
Un dramaturge = une personne qui écrit des pièces de théâtre, comme Shakespeare.
Se lever de pied gauche =Mettre le pied gauche en premier par terre au moment de se lever
Par terre = sur le sol

Quiz sur le subjonctif:

téléchargement (2)

Subjonctif ou pas?

Il faut qu’il………………… attention aux moustiques dans certains pays.

fasse

fait

Après qu’elle

est partie

soit partie

Nous sommes émus que vous ……………………….. enceinte.

êtes

soyez

Le juge ordonne qu’il ……………….

est condamné

soit condamné

Il est heureux de …………………

parte

partir

part

Les gens partent en vacances en voiture afin de

font des économies

fassent des économies

faire des économies.

Je pense qu’il

soit coupable.

est coupable.

J’ai bien peur qu’il ……

ait froid.

a froid.

Je veux que tu …..

sais mes sentiments pour toi.

saches mes sentiments pour toi.

Il est indispensable que Simon

fait un effort en mathématiques.

fasse un effort en mathématiques.

faire un effort en mathématiques.

Activité sur l’obligation et l’heure

jaune débutant Débutant

Le Samedi de Mélanie:

2000px-Lotus_position.svg

9h-10h Cours de yoga
12h-13h Déjeuner avec Marianne.
14h30 Rendez-vous chez le médecin
16h45-18h30 Shopping au centre-ville
19h15 Dîner avec Laurent

 

Ecrire un paragraphe sur le planning de Mélanie. Utiliser les heures et l’obligation (devoir + infinitif).

Le plus-que-parfait cours

la-tour-eiffel-aux-couleurs-du-drapeau-francais-en-hommage-aux-victimes-des-attentats-de-paris-le-16-novembre-2015_54645_

On utilise le plus-que-parfait pour parler d’une action passée qui a eu lieu avant une autre action.

 

J’ai reconnu (1) l’homme qui m’avait souri (2)dans le train.

1= passé composé pour l’action la plus récente.

2 = plus-que-parfait pour l’action la plus ancienne des deux.

 

Hier, nous n’avons pas pu (1) entrer dans le bâtiment alors que nous avions écrit (2) une demande d’autorisation.

1= passé composé pour l’action la plus récente.

2 = plus-que-parfait pour l’action la plus ancienne des deux.

 

Pour former le plus-que-parfait:

avoir ou être à l’imparfait + participe passé

On utilise l’auxiliaire être / avoir de la même manière que pour le passé composé (les verbes de la maison d’être et les verbes pronominaux).

Le plus-que-parfait est l’équivalent du past perfect en anglais.

I had told you not to do that.

Autres exemples:

J’ai été heureuse d’apprendre que j’avais réussi mon examen de français. J’avais passé beaucoup de temps à étudier mais on ne sait jamais, le stress peut nous jouer de mauvais tours.

Mon frère a raté son examen. Je lui avais pourtant dit de réviser la grammaire et de passer plus de temps à apprendre le vocabulaire.

Je n’ai pas très bien compris le cours d’aujourd’hui. Il faut dire que je n’avais pas pris le temps de faire mes devoirs et que je n’étais pas très concentré pendant le cours.

Mon amie a eu un accident de voiture. Son auto est très endommagé mais heureusement qu’elle avait mis sa ceinture de sécurité.

 

 

Le passé proche et le futur proche dans un contexte passé cours

Célèbre toile de Van Gogh qui représente une terrasse à Arles, dans le sud de la France.

Dans un contexte passé, on peut garder la notion de passé proche et de futur proche en changeant le temps du verbe.

 

Observez:

 

Je viens d’envoyer une lettre. (passé proche)

Quand je t’ai rencontré, je venais d’envoyer une lettre.

 

Je vais envoyer une lettre. (futur proche)

Quand je t’ai rencontré, j’allais envoyer une lettre.

 

Dans les deux cas, le verbes au présent deviennent des verbes à l’imparfait pour être cohérents avec le contexte passé.

 

 

Le conditionnel passé cours

tour eiffel ambiance gothique

Pour imaginer un passé différent :

 

Si j’avais eu (1) le temps d’étudier, j’aurais réussi (2) mon examen.

Si j’étais arrivé (1) à l’heure ce jour-là, j’aurais vu (2) Brad Pitt.

1= plus-que-parfait dans la proposition en « si »

2= conditionnel passé (avoir / être au conditionnel présent + le participe passé) dans la deuxième proposition.

On utilise être et avoir de la même façon que pour le passé composé (les verbes de la maison d’être + les verbes pronominaux).

On utilise cette structure pour parler de quelque chose qui n’a pas été réel dans le passé.

Pensez à accorder le participe-passé quand il y a l’auxiliaire « être ».

 

Pour exprimer un regret:

Exemples: 

J’aurais voulu voyager davantage.

J’aurais aimé avoir une grande maison au bord de la mer.

J’aurais voulu (le conditionnel passé du verbe vouloir) + infinitif

J’aurais aimé (le conditionnel passé du verbe aimer) + infinitif

 

Le verbe “regretter”:

Je regrette de ne pas avoir voyagé davantage.

Je regrette d’avoir parlé à cet homme.

Le verbe “regretter” est au présent.

Regretter au présent + de + (ne pas) + infinitif passé

Pour exprimer une information passée qui n’a pas été confirmée:

Il y aurait eu 35 morts dont 2 Français lors de la dernière attaque.

Le Président de la République aurait voyagé seul.

Les pronoms toniques cours

tour eiffel drapeau français

Les pronoms toniques  servent à mettre en valeur (= to emphasize) le sujet.

Moi, j’aime jouer au tennis.

Toi, tu aimes jouer au tennis.

Lui, il aime jouer au tennis.

Elle, elle aime jouer au tennis.

Nous, nous aimons jouer au tennis.

Vous, vous aimez jouer au tennis.

Eux, ils aiment jouer au tennis.

Elles, elles aiment jouer au tennis.

1 40 41 42 43 44 57