Le conditionnel passé cours

Pour imaginer un passé différent :

 

Si j’avais eu (1) le temps d’étudier, j’aurais réussi (2) mon examen.

Si j’étais arrivé (1) à l’heure ce jour-là, j’aurais vu (2) Brad Pitt.

1= plus-que-parfait dans la proposition en « si »

2= conditionnel passé (avoir / être au conditionnel présent + le participe passé) dans la deuxième proposition.

On utilise être et avoir de la même façon que pour le passé composé (les verbes de la maison d’être + les verbes pronominaux).

On utilise cette structure pour parler de quelque chose qui n’a pas été réel dans le passé.

Pensez à accorder le participe-passé quand il y a l’auxiliaire « être ».

 

Pour exprimer un regret:

Exemples: 

J’aurais voulu voyager davantage.

J’aurais aimé avoir une grande maison au bord de la mer.

J’aurais voulu (le conditionnel passé du verbe vouloir) + infinitif

J’aurais aimé (le conditionnel passé du verbe aimer) + infinitif

 

Le verbe “regretter”:

Je regrette de ne pas avoir voyagé davantage.

Je regrette d’avoir parlé à cet homme.

Le verbe “regretter” est au présent.

Regretter au présent + de + (ne pas) + infinitif passé

Pour exprimer une information passée qui n’a pas été confirmée:

Il y aurait eu 35 morts dont 2 Français lors de la dernière attaque.

Le Président de la République aurait voyagé seul.

Les pronoms toniques cours

Les pronoms toniques  servent à mettre en valeur (= to emphasize) le sujet.

Moi, j’aime jouer au tennis.

Toi, tu aimes jouer au tennis.

Lui, il aime jouer au tennis.

Elle, elle aime jouer au tennis.

Nous, nous aimons jouer au tennis.

Vous, vous aimez jouer au tennis.

Eux, ils aiment jouer au tennis.

Elles, elles aiment jouer au tennis.

Les temps du discours rapporté au passé cours

Le port de Doëlan en Bretagne, France.

Le port de Doëlan en Bretagne, France.

 

Le discours rapporté est utilisé pour rapporter les paroles de quelqu’un.

Par exemple: 

Pierre: “J’adore le chocolat.”

Pierre a dit qu’il adorait le chocolat.

Quand le verbe introducteur du discours rapporté est au passé composé, il faut qu’il y ait coordination des temps. C’est pourquoi “j’adore” au discours direct, devient “il adorait” au discours rapporté.

Comme c’est du discours rapporté, il y a également modification du sujet. Dans l’exemple, “je” devient “il” et il faut adapter les marqueurs de temps et de lieu pour rester logique dans le discours rapporté.

Voici un tableau qui récapitule les modifications de temps au discours rapporté:

Discours direct Discours rapporté
Présent Imparfait
Imparfait Imparfait
Passé composé Plus-que-parfait
Plus-que- parfait Plus-que-parfait
Futur simple Conditionnel présent
Futur proche (aller au présent + infinitif) Aller à l’imparfait + infinitif
Futur antérieur Conditionnel passé
Conditionnel présent Conditionnel présent
Conditionnel passé Conditionnel passé
Subjonctif présent Subjonctif présent

Attention: 

Impératif : DE + infinitif

“Fais le lit” : Il m’a ordonné de faire le lit.

 

Exemples:

Discours direct / Direct speech : Discours rapporté /Reported speech :
Présent : “Il aime le football.” Imparfait : Il a dit qu’il aimait le football.
Imparfait :” Il aimait le football.” Imparfait : Il a dit qu’il aimait le football.
Passé composé : “Il a aimé le football.” Plus-que-parfait : Il a dit qu’il avait aimé le football.
Futur proche (aller au présent + infinitif) : “Il va aimer le football.” Aller à l’imparfait + infinitif : Il a dit qu’il allait aimer le football.
Futur simple : “Il aimera le football.” Conditionnel présent : Il a dit qu’il aimerait le football.

Nous pouvons remarquer que la plupart du temps, au discours rapporté, il y a un “backshift”, c’est à dire qu’on décale le temps d’un cran vers le passé.

Exception: L’imparfait au discours direct, reste l’imparfait au discours rapporté.

Attention: le discours rapporté peut aussi être appelé le discours indirect. Donc discours rapporté = discours indirect.

Pas besoin de guillemets ”  ” au discours rapporté.

 

Les marqueurs temporels au discours rapporté au passé:

Comme le contexte est passé, ils doivent forcément changer.

 Discours direct  Discours rapporté
 Avant-hier  L’avant-veille
 Hier  La veille
 Aujourd’hui Le jour-même / Ce jour-là
 Demain  Le lendemain
 Après-demain  Le surlendemain
 Cette semaine  Cette semaine-là
 La semaine dernière  La semaine précédente
 L’année dernière  L’année précédente
 Le mois dernier  Le mois précédent
 La semaine prochaine  La semaine suivante
 L’année prochaine  L’année suivante
 Le mois prochain  Le mois suivant
 Dans 3 jours  3 jours plus tard

“en” et “pendant” cours

En et pendant sont deux prépositions qui posent beaucoup de problèmes pour les Anglophones.

Voici une explication:

J’ai travaillé sur ce projet pendant 2 mois.

On utilise “pendant” dans cette phrase parce qu’on met l’accent sur le temps passé à travailler, c’est à dire à faire des efforts pour ce projet.

Il a économisé cet argent pendant 10 ans.

On utilise “pendant” parce que le narrateur a fait des efforts pendant 10 ans pour arriver à cette somme économisée.

 

 

Il est devenu célèbre en quelques jours.

On utilise “en” parce que cette action n’a pas demandé d’effort en particulier (it’s an effortless action).

 

Pendant = duration + effort

en = effortless result

 

Prononciation: phrases au futur proche

jaune débutant Débutant

Ces phrases sont issues de l’exercice lacunaire sur le futur proche:

Je vais vérifier mes e-mails

Nous allons manger une pomme.

Vous allez prendre l’avion.

Ils vont aller au restaurant.

Elle va se coucher.

Les verbes pronominaux cours

Les verbes pronominaux sont tous les verbes qui commencent par « se » et « s’ ». Par exemple: Se réveiller (to wake up), se lever (to get up), se laver (to wash), se doucher (to shower), s’habiller (to get dressed)…

Les verbes pronominaux ont une particularité. En effet, on ajoute un pronom. Donc à la place d’avoir le sujet et le verbe, on aura le sujet, le pronom et le verbe.

Exemple de conjugaison d’un verbe pronominal:

Se réveiller:

Je me réveille

Tu te réveilles

Il / elle se réveille

Nous nous réveillons

Vous vous réveillez

Ils / elles se réveillent

 

Exemple d’une phrase négative:

Je ne me réveille pas à 7 heures du matin.

 

Les verbes réciproques exprime la réciprocité (quand on utilise “each other” ou “myself, yourself ….” en anglais).

se connaître

Nous nous connaissons bien. (we know each other well).

Les verbes réciproques se conjuguent de la même manière que les verbes pronominaux.

 

Je me connais

Tu te connais

Il / elle / on se connait

Nous nous connaissons bien

Vous vous connaissez bien.

Ils /elles se connaissent bien.

Les verbes d’appréciation cours

téléchargement (3)

 

Les verbes d’appréciation (I like, I love, I detest…) les plus courants sont: 

aimer (bien)

adorer

ne pas aimer

détester

avoir horreur de

Attention: quand on parle de choses, on peut dire “aimer” ou “aimer bien”, mais quand on parle d’une personne “bien” change le type de sentiment.

J’aime bien Paul (Paul is your friend).

J’aime Paul (You are in love with Paul)

 

Verbe d’appréciation + infinitif du verbe

Verbe d’appréciation + nom

 

Des exemples:

Tu adores danser

Tu adores la danse

 

Tu adores chanter

Tu adores le chant.

 

Tu détestes faire du ski.

Tu as horreur du ski.

 

Tu aimes lire.

Tu aimes la lecture.

 

Tu n’aimes pas faire du vélo.

Tu adores ton chien.

Tu aimes peindre.

Tu détestes passer l’aspirateur (= vacuum cleaner).

Tu adores la nature.

 

Le conditionnel présent cours

Si j’avais un marteau _ Claude François

“Oh, oh, oh, oh!
Si j’avais un marteau
Je cognerais le jour
Je cognerais la nuit
J’y mettrais tout mon cœur

Je bâtirais une ferme
Une grange et une barrière
Et j’y mettrais mon père
Ma mère, mes frères et mes sœurs
Oh, oh, ce serait le bonheur”

 

On utilise le conditionnel présent pour parler de choses qui ne sont pas réelles et pour faire des hypothèses. 

Pour construire un conditionnel, il faut utiliser le radical du futur + les terminaisons de l’imparfait :

  • ais
  • ais
  • ait
  • ions
  • iez
  • aient

 

  • Pour parler d’une situation qui n’est pas réelle :

Je voudrais une grande maison au bord de la mer, elle serait bleue et les meubles y seraient blancs.

  • Pour faire une hypothèse :Si j’avais beaucoup d’argent, je voyagerais partout sur la planète.

Dans la proposition en « si », il faut utiliser un imparfait. Dans l’autre proposition, on utilise le conditionnel présent.

 

  •  Pour faire une requête polie, il faut utiliser le conditionnel présent.

Je voudrais / j’aimerais un croissant au chocolat, s’il vous plaît. (à la boulangerie).

Je voudrais que + subjonctif présent :

Je voudrais que tu sois plus tolérant.

Les verbes irréguliers :

Faire :

Je ferais

Tu ferais

Il / elle / on ferait

Nous ferions

Vous feriez

Ils / elles feraient

Infinitifs Racines du futur / forme au futur / forme au conditionnel :
Etre Ser / je serai / je serais
faire Fer / je ferai / je ferais
avoir Aur / j’aurai / tu aurais
savoir Saur / je saurai / je saurais
aller Ir / j’irai / j’irais
pouvoir Pourr / je pourrai / Je pourrais
courir Courr / je courrai / je courrais
mourir Mourr / je mourrai / je mourrais
voir Verr / je verrai / je verrais
envoyer Enverr / j’enverrai / j’enverrais
tenir Tiendr / je tiendrai / je tiendrais
devenir Deviendr / je deviendrai / Je deviendrais
venir Viendr / je viendrai / Je viendrais
devoir Devr / je devrai / je devrais
recevoir Recevr / je recevrai / je recevrais
vouloir Voudr / je voudrai / je voudrais

Comment maîtriser le masculin et le féminin des noms en français ?

En français, tous les noms ont un sexe ! Et ce n’est pas toujours facile de savoir s’ils sont masculins ou féminins.

Le genre du nom est un problème qui concerne tous les étudiants en français.

On pense que vérifier le genre dans le dictionnaire est l’unique solution. En effet, à première vue, le genre est soi-disant imprévisible parce qu’il est dû à la morphologie, à l’étymologie du nom ou parce qu’il est arbitraire, tout simplement.

Voici quelques trucs pour vous aider:

Soyons galants et commençons par les noms féminins et leurs suffixes !

– ade, – ance, – ation, – ence, – esse, – ette, – euse, – té et – ude sont des suffixes de noms féminins.

 

La romance

La différence

La liberté

Une certitude

La révolution…

 

Les noms masculins et leurs suffixes :

 Les suffixes – age, – al, – et, – ier, – isme, – ment, – teur sont utilisés pour les noms masculins.

 

Un mariage

L’immobilisme

Un couronnement

 

Le sexisme de certains noms de métier :

Il faut savoir que la langue française est parfois jugée comme sexiste. En effet, certains noms de profession ne peuvent pas être féminins. Ce sont souvent des métiers intellectuels ou des postes haut placés dans la société. Donc pour quand même marquer le genre, on utilisera la formule :

 

une femme + nom de profession masculin.

Un professeur

Un écrivain

Un ministre

Un ingénieur

Un compositeur

Un médecin

Un metteur en scéne…

 

Exemple : une femme metteur en scène

 

Parfois, vous avez le choix !

Après-midi peut être masculin ou féminin. On peut donc dire un après-midi ou une après-midi.

 

L’amour… toujours l’amour !

Le mot amour est masculin quand il est au singulier mais féminin quand il est au pluriel.

 

Un amour d’adolescent

Des amours mortes

 

Pas de panique, si vous ne pensez pas être capable de maîtriser tous les genres des noms un jour, un francophone vous comprendra même si vous faites une erreur.

Avez-vous bien compris? Faites le quiz:

 

Explication des mots en gras :

 

Soi-disant = on dit que

Imprévisible = quelque chose que l’on ne peut pas prévoir

Galant = poli avec les dames

Un couronnement = une cérémonie pendant laquelle un souverrain reçoit sa couronne pour officiellement devenir Roi ou Reine.

Quand même = malgré tout

 

 

Le subjonctif présent cours

yoda

Le subjonctif est un mode, le mode du subjectif. Tous les autres temps qui décrivent la réalité, l’objectivité sont des temps de l’indicatif.

Pour former le subjonctif présent, il faut utiliser la racine de la 3ème personne du pluriel (ils/ elles) au présent de l’indicatif.

Choisir au présent de l’indicatif :

 

Je choisis

Tu choisis

Il/ elle choisit

Nous choisissons

Vous choisissez

Ils /elles choisissent*** C’est cette forme qui nous intéresse pour former le subjonctif présent.

 

Choisiss = le radical

 

Choisir au subjonctif présent

 

Que je choisisse

Que tu choisisses

Qu’il / elle / on choisisse

Que nous choisissions

Que vous choisissiez

Qu’ils / elles choisissent

 

Il faut toujours mettre « que » avant la conjugaison du subjonctif présent.

Les terminaisons sont toujours : -e ; -es ; -e ; -ions ; -iez ; ent

 

Les exceptions :

 

Avoir :

 

Que j’aie

Que tu aies

Qu’il ait

Que nous ayons

Que vous ayez

Qu’ils aient

 

Etre :

 

Que je sois

Que tu sois

Qu’il / elle soit

Que nous soyons

Que vous soyez

Qu’ils / elles soient

 

Aller :

 

Que j’aille

Que tu ailles

Qu’il / elle aille

Que nous allions

Que vous alliez

Qu’ils / elles aillent

 

Pour les exceptions suivantes, vous pouvez utiliser les terminaisons des verbes réguliers : -e ; -es ; -e ; -ions ; -iez ; ent

 

Savoir : que je sache, que tu saches …

Pouvoir : que je puisse, que tu puisses …

Faire : que je fasse, que tu fasses …

 

On utilise le subjonctif présent après les expressions suivantes qui expriment l’obligation et la nécessité :

 

Il faut que …

Il est indispensable que …

Il est essentiel que …

Il est nécessaire que …

Ex: Il est important que vous soyez à l’heure au travail.

 

Quand les sujets des deux propositions sont différents :

Souhaiter que …

 Ex : Je souhaite que vous soyez heureux.

 

Vouloir que …

Ex : Je veux que tu saches que je suis heureux.

 

  • Certaines expressions qui expriment la subjectivité :

 

Je doute que…

Je ne suis pas sûr que…

Je ne crois pas que …

Je ne suis pas persuadée que…

J’ai bien peur que…

Je ne pense pas que ….

 

Ex : Je doute qu’il ait totalement raison.

 

  • Quand on souhaite / veut quelque chose:

 

Je veux que (vouloir que)…

J’exige que (exiger que)…

J’aimerais que …

Que + subjonctif : Que la joie vous accompagne tout au long de cette année !

 

Ex : J’aimerais que ma fille fasse des études dans une grande université.

 

  • Après les adjectifs qui expriment un sentiment, une émotion + « que » :

 

Je suis satisfait que …

Je suis content que …

Je suis désolé que …

Je suis heureux que …

Je ne suis pas fâché que …

 

Je ne suis pas fâché que vous soyez arrivé en retard.

Je suis heureux que vous fassiez ce que vous aimez.

 

Il faut qu’il y ait un changement de sujets dans la même phrase.

 

Après ces expressions :

Avant que …

Pour que …

Afin que

Sans que …

A moins que …

Bien que …

Quoique …

Où que …

Quoi que …

Quel que …

A condition que…

De façon que …

Pourvu que …

Jusqu’à ce que …

 

Bien qu’il soit très beau, il n’est pas très intelligent.

Pourvu qu’il guérisse vite.

 

Après tous ces verbes suivis de « que » :

 

Aimer que

Approuver que

Attendre que

avoir envie que

craindre que

défendre que

demander que

déplorer que

désirer que

Permettre que

Préférer que

Refuser que

Regretter que

s’étonner que

faire attention que

importer que

interdire que

ordonner que

 

 

Les phrases négatives avec certains verbes 

 

Je ne pense pas que + subjonctif

Je ne pense pas qu’elle aille au cinéma ce soir.

 

Je ne crois pas que + subjonctif

Je ne crois pas que vous soyez heureuse.

 

Les questions avec certains verbes :

 

Crois-tu qu’elle aille au cinéma ce soir ?

Penses-tu qu’elle soit heureuse ?

Veux-tu qu’elle soit heureuse ?

 

Attention: Il faut qu’il y ait une inversion sujet-verbe.

 

Autres expressions suivies du subjonctif:

  • Pour donner un conseil:

Il vaudrait mieux que …

Cela vaudrait la peine que …

  • Pour donner son opinion:

Je trouve scandaleux que …

Ça m’énerve que ….

 

Attention: “espérer” est toujours suivi de l’indicatif.

1 5 6 7 8 9 10