Les langues régionales et minoritaires en France

Depuis 1791, peu après la Révolution française de 1789, le français est considéré comme la langue de la République Française et des lois. C’est la seule langue d’enseignement et les actes officiels doivent se faire en français. C’est écrit dans la Constitution.

 

En France : une langue = une nation

 

Mais il faut savoir que malgré cela, des langues régionales et minoritaires sont encore parlées dans les régions de France.

 

Leur utilisation est plus ou moins fréquente et reste privée parce que tous les actes publics doivent se faire en français.

 

Voici la carte de France des langues régionales et minoritaires :Langues_de_la_France.svg

Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Langues_de_la_France.svg

 

Depuis la loi Deixonne en 1951, certaines langues et cultures régionales peuvent être étudiées dans l’enseignement secondaire. C’est le cas du breton, de l’occitan, du basque et du catalan.

Il y a donc une certaine hiérarchie dans ces langues régionales et minoritaires.

 

Certaines langues que l’on peut voir sur la carte sont dans des situations critiques parce qu’elles risquent de disparaître dans un avenir proche. C’est le cas du flamand, encore principalement parlé par des personnes âgées dans l’extrême nord de la France.

 

Ces langues sont souvent davantage parlées dans les campagnes que dans les grandes villes françaises.

 

Certains médias sont exclusivement en langue régionale, des bandes dessinées sont traduites dans certaines langues locales et des artistes s’expriment exclusivement dans ces langues.

Le dessin animé Tintin est traduit en certaines langues régionales pour aider ces dernières à survivre et pour attirer la jeunesse. Voici un reportage sur Tintin en alsacien.

Les langues régionales et minoritaires n’ont commencé à être considérées comme une richesse du patrimoine culturel français que tardivement, trop tardivement pour préserver certaines langues minoritaires.

 

Il est important de noter que la France n’a pas ratifié la Charte européenne des langues régionales et minoritaires en désaccord avec la Constitution Française qui place la langue française comme LA langue de la nation et de la sphère publique.

 

Explication des mots en gras :

 

Ratifier = approuver

 

 

 

Le discours rapporté au présent cours

Blog master logo

Le discours rapporté ou le discours indirect (reported speech) signifie rapporter le discours direct (direct speech).

 

Exemples:

Discours direct:

Pierre: “J’aime le football”.

Discours indirect / discours rapporté:

Pierre dit qu’il aime le football.

 

Discours direct:

Sarah: “Nous aimons les pains au chocolat.”

Discours rapporté:

Sarah affirme qu’ils aiment les pains au chocolat.

 

Les éléments en gras sont modifiés au discours rapporté.

Il faut:

  • un verbe introducteur au présent
  • introduire la proposition par “que” quand c’est une affirmation
  • adapter le sujet au contexte
  • accorder le verbe avec le sujet

 

Pour rapporter le discours au présent, on ne change pas le temps du verbe dans le discours rapporté; on garde le temps utilisé dans le discours direct.

 

Discours direct:

Pierre: “J‘aime le football”. (le verbe est au présent)

Discours indirect / discours rapporté:

Pierre dit qu’il aime le football. (le verbe est au présent)

 

Exemple avec une question au discours direct:

Pierre: “Aimez-vous le football?”

Pierre demande si nous aimons le football.

 

Exemple avec une question en “qu’est-ce que?”:

Sarah: “Qu’est-ce que vous faites lundi soir?”

Sarah demande ce que nous faisons lundi soir.

 

Exemple avec pourquoi:

Antoine: ” Pourquoi dormez-vous autant?”

Antoine demande pourquoi nous dormons autant.

On conserve “pourquoi” dans le discours rapporté. C’est pareil pour les questions en comment, combien et où.

 

Exemple avec un impératif au discours direct:

Jean: “Travaillez!”

Jean ordonne à ses employés de travailler.

Quand le discours direct est à l’impératif, les verbes introducteurs que l’on peut utiliser sont: ordonner, conseiller, demander, menacer… Au discours rapporté, on doit introduire l’ordre ou le conseil par de + infinitif.

 

Important:

  • Pour rapporter le discours au présent, on ne change pas le temps du verbe dans le discours rapporté; on garde le temps utilisé dans le discours direct.
  • Modifier le sujet et faire les modifications nécessaires selon le sujet et le contexte.
  • Mémoriser comment introduire une affirmation, une phrase à l’impératif et les différents types de questions.

 

Le système universitaire français vu par les Français et les étrangers

téléchargement (1)

violet avancé Avancé

 

Compréhension orale :

 

Source : Avenue de l’Europe le Mag : Passe ton Bac d’abord.

 

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/avenue-de-l-europe/video-avenue-de-l-europe-l-oeil-de-l-europeen_1355651.html

 

Anticipation :

 

Observez le titre et la source du reportage :

 

  • Quel est le sujet de ce reportage ?

 

Regardez le reportage :

 

Combien de personnes donnent leur opinion sur le système universitaire français ?

 

Qui sont ces personnes ?

 

 

Regardez à nouveau le reportage et prenez des notes pour compléter le tableau :

 

Quels sont les inconvénients du système universitaire français ?

 

Quels sont les avantages du système universitaire français ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vocabulaire :  

 

A votre avis, que signifient les mots et les expressions suivantes ? (Aidez-vous du contexte ; regardez à nouveau le reportage si nécessaire) :

 

Un partiel

 

Rentrer dans les rangs

 

Prendre du recul

 

La formation

 

Un boulot

 

L’école buissonnière

 

 

Qu’est-ce que « la méthode » ?

 

 

Amphithéâtre de l'Université Lyon 2

Amphithéâtre de l’Université Lyon 2

 

Correction de l’activité de compréhension orale:

 

Anticipation :

 

Observez le titre et la source du reportage :

  • Quel est le sujet de ce reportage ? L’éducation

Regardez le reportage :

Combien de personnes donnent leur opinion sur le système universitaire français ? 2

Qui sont ces personnes ?

L’homme est un journaliste, la femme est libraire à Paris.

 

Correction du tableau :

 

Quels sont les inconvénients du système universitaire français ?

 

Quels sont les avantages du systèmes universitaire français ?

 

 

–       Il faut suivre « la méthode ».

–       Il faut « rentrer dans les rangs ».

–       Pas de place pour la créativité.

–       Déconnecté de la réalité, donc c’est difficile de trouver du travail.

–       L’université ne prépare pas à la vie après la fac.

 

 

–       Solidarité entre les étudiants.

–       Niveau intellectuel de l’enseignement est très élevé.

 

Vocabulaire:

Un partiel= examen universitaire qui a lieu pendant le créneau habituel des cours.

Rentrer dans les rangs = faire comme tout le monde.

Prendre du recul = prendre de la distance pour avoir un autre point de vue

La formation = série de cours pour obtenir un diplôme, un certificat…

Un boulot = un travail (registre familier)

L’école buissonnière = ne pas aller à l’école alors qu’il y a cours (to play truant)

Qu’est-ce que « la méthode » ?

La méthode est demandée pour écrire une dissertation par exemple: introduction, thèse, antithèse, synthèse, par exemple.

 

classroom-1297775_960_720 - copie

 

 

 Compréhension écrite :

 

Source : Extrait de l’article « Les étudiants ont l’impression d’être dans un TGV pendant leurs études » – Le Monde- Le 6 juin 2016.

« Les étudiants français ont l’impression d’être dans un TGV pendant leurs études »

LE MONDE | 06.06.2016, interview de Nicolas Charles.

Vous soulignez, dans votre livre, que les étudiants français utilisent la métaphore du TGV pour parler de leurs études. Pourquoi ce sentiment d’urgence ?

Nicolas Charles. Deux enquêtés ont fait part de cette métaphore du TGV au cours de mon travail de thèse. Les étudiants français ont des parcours normés socialement. On étudie si possible sans s’arrêter, si possible à temps plein et en limitant toute autre activité sociale, et si possible dans une logique disciplinaire. Ça ne veut pas dire que tous les étudiants français suivent cette logique, mais c’est une norme qui s’impose aux individus.

Ce qui est intéressant dans la comparaison avec la Suède et le Royaume-Uni, c’est que ces deux pays ont en commun l’idée qu’un étudiant construit lui-même son parcours. En Suède la norme veut que le parcours d’étude soit très individualisé et qu’un étudiant puisse s’arrêter temporairement, deux mois, six mois ou plus : c’est l’individu qui pilote sa formation comme sa vie personnelle.

Le système français est défavorable aux formes non traditionnelles d’études. Les établissements attendent que les étudiants soient présents aux enseignements et le travail salarié est encore vu comme une activité secondaire. Les étudiants français vivent leurs études puis leur insertion dans une logique d’urgence. Mais ils savent qu’ils n’ont guère le choix : s’ils arrivent trop tard sur le marché du travail cela les desservira, car les recruteurs valorisent toujours le diplôme initial.
Complétez le tableau suivant :

Les études en France :

 

Les études en Suède ou au Royaume-Uni :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

france-map-1290789_960_720

 

Correction du tableau:

Les études en France :

 

Les études en Suède ou au Royaume-Uni :

 

 

On étudie sans s’arrêter (sans faire de pause pour la vie personnelle)

On étudie à temps plein.

Il ne faut pas prendre de retard.

On limite la vie sociale pour réussir les études.

Le travail pour financer les études est vu comme étant secondaire.

Il y a un sentiment d’urgence. Il faut finir le plus tôt possible pour avoir plus de chance de trouver du travail.

Le diplôme initial est important pour les recruteurs.

Il faut rentrer dans les rangs.

 

 

L’étudiant construit lui-même son parcours individualisé.

Il peut faire des pauses plus ou moins longue.

Il adapte ses études au rythme de sa vie personnelle.

Production écrite:

Comment est le système universitaire dans votre pays?

Activités conseillées si vous voulez continuer à travailler sur ce sujet:

Le conditionnel passé via une critique du système universitaire français par Stephen Clarke

Quel, quelle, quels, quelles cours

IMG_4368

Quel est votre nom ?

 

(Le nom = masculin / singulier)

 

Quel est votre prénom ?

 

(Le prénom = masculin / singulier)

 

Quelle est votre date de naissance ?

 

(La date = féminin / singulier)

 

Quelle est votre nationalité ?

 

(La nationalité = féminin / singulier)

 

Quelle est votre adresse ?

 

(Une adresse = féminin / singulier)

 

Quel est votre numéro de téléphone ?

 

(Un numéro = masculin / singulier)

 

Quels sont vos numéros de téléphone ?

 

(Numéros = masculin / pluriel)

 

Quelles sont vos coordonnées ?

 

(Coordonnées = féminin / pluriel)

 

 

 

Singulier Pluriel
Masculin Quel Quels
Féminin Quelle Quelles

 

 

Les superlatifs cours

Quand on utilise des superlatifs, on parle d’un seul élément / d’une seule personne qui a une ou des caractéristique(s) forte(s).

N.B: On ne compare pas deux éléments.

 

Le lion est l’animal le plus dangereux du cirque.

Sarah est la plus intelligente de son groupe de lecture.

Ils sont les plus disciplinés du club.

 

Le / la / les  (selon le genre et le nombre du nom) + adjectif

classroom-1297775_960_720 - copie

Les exceptions:

bon devient le meilleur / la meilleure / les meilleures.

mauvais devient le pire / la pire / les pires

 

La comparaison cours

Pour exprimer la supériorité:

Max est plus grand que Pascal. (taller than)         plus + adjectif + que

Il travaille plus que lui.                                         verbe + plus + que

Il a plus de pommes que lui.                                  plus + de + nom

vintage-1047915_960_720

Pour exprimer l’infériorité:

Céline est moins grande que Sarah. (less tall than)           moins + adjectif + que

Sarah mange moins qu‘elle.                                             verbe + moins + que

Elle a moins de pommes que Céline.                                moins + de + nom

paris-701730_960_720

Pour exprimer l’égalité:

Céline est aussi grande que Max. (as tall as)                   aussi + adjectif + que

Céline travaille autant que Sarah.                                  verbe + autant + que

Max a autant de pommes que Céline.                             autant de + nom

tour eiffel logo

Les exceptions:

bon / meilleur (pour exprimer la supériorité)

mauvais / pire (pour exprimer la supériorité)

téléchargement

Pour être plus précis:

un peu / bien / beaucoup / nettement / franchement + plus / moins

J’ai beaucoup moins d’argent qu’avant.

Il a franchement plus de pommes qu’elle.

Il travaille nettement moins que Max.

Céline écrit un peu moins vite.

Il est beaucoup moins égoïste qu’elle.

Elle est bien plus travailleuse que lui.

tout aussi (pour insister sur l’égalité): Il est tout aussi intelligent qu’elle.

Tout autant de : Il a tout autant de diplômes.

Pour exprimer la progression:

de plus en plus (more and more) / de moins en moins (less and less): Je travaille de plus en plus mais je gagne de moins en moins d’argent.

plutôt que = rather than: Je préfère l’espresso plutôt que le cappuccino.

D’autant plus que / d’autant moins que (especially as) : ces expressions introduisent la cause et sont au début d’une proposition. Soyez logique quand vous choisissez l’une de ces deux expressions.

Il achète beaucoup de livres, d’autant plus qu’il a davantage de temps libre.

Il ne lit pas beaucoup, d’autant moins que les livres sont chers.

davantage = plus (+)

L’Euro 2016 : un championnat de football très attendu par les Français

téléchargement (1)

Tous les 4 ans, les Européens ont leur propre championnat de football : L’Euro. Cette année, la compétition a lieu en France. Elle commence le vendredi 10 juin avec le match France-Roumanie et se terminera avec le match de la finale le 10 juillet.

maxresdefault

Les 3 premières semaines de qualification, il y aura 3 matchs par jour.

Puis, les spectateurs et les téléspectateurs peuvent voir les gagnants de chaque poule s’affronter.

Par la suite, il y a les huitièmes de finale, les quarts de finale, la demi-finale et la finale.

Les matchs auront lieu dans 10 stades français : Paris, Saint Denis, Lens, Lilles, Bordeaux, Nice, Marseille, Toulouse, Lyon et Saint Etienne.

François Hollande a pris de nombreuses mesures pour assurer la sécurité de la population pendant la compétition sportive.

La mascotte de l’Euro 2016 est Super Victor. Il s’agit d’un petit garçon qui aurait des pouvoirs magiques et qui serait particulièrement doué pour le football.

téléchargement (5)

Quand l’équipe de France joue, les Français aiment sortir. Ils vont dans les cafés, dans les bars, devant les écrans géants posés par les grandes villes pour regarder les matchs.

Ceux qui restent chez eux, invitent des amis, commandent des pizzas et boivent de la bière.

Le supporter « des bleus » porte le maillot de l’équipe et porte les couleurs de la France de manières variées : maquillage, perruque, drapeau…

Tous les Français chantent à l’unisson la Marseillaise au début de la rencontre.

Le football est un sport qui a le don de réunir toutes les générations. Même les personnes qui ne s’intéressent pas au football se mettent à suivre le championnat et à soutenir l’équipe nationale pour profiter de l’ambiance.

 

L’équipe espagnole a gagné le championnat il y a 4 ans, que le meilleur gagne cette année !

 

Explication des mots en gras :

 

Football = soccer

Une poule = un groupe d’équipes

S’affronter = dans ce contexte, les équipes jouent les unes contre les autres.

Les bleus = le surnom de l’équipe de France

Le maillot = le T-shirt que les joueurs de football portent pendant les matchs.

Chanter à l’unisson = chanter ensemble

La Marseillaise = l’hymne nationale français

Se mettre à = commencer à

 

1 32 33 34 35 36 55