Les plaintes quotidiennes des Français

sad-2192410_960_720

 

Se plaindre fait partie de la culture des Français. On pourrait presque dire que cette pratique est un des sports nationaux ! En effet, formuler des plaintes fait partie de ce que l’on peut appeler les « small talk », c’est à dire qu’ils se plaignent pour créer un lien de connivence et de complicité avec les personnes qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne. Mais de quoi se plaignent-ils exactement ? Voici quelques exemples.

 

  • Le temps :

Ce qui est bien avec ce sujet, c’est qu’il y a toujours quelque chose à dire ! Il fait trop froid, trop chaud, il pleut depuis deux jours, il ne pleut pas assez, il gèle, il faut gratter les pare-brises le matin… Bref, la météo est un sujet inépuisable, surtout que contrairement à la Californie, le temps varie selon les régions et les prévisions météorologiques sont toujours une surprise !

 

  • Les impôts :

Les Français ont l’impression d’en payer de trop. C’est vrai qu’une grande partie des revenues disparaît dans les taxes mais la plupart des Français, en se plaignant, oublient que cette somme d’argent est indispensable pour vivre dans de bonnes conditions dans ce beau pays des droits de l’Homme. Par exemple, le système de santé (appelé la sécurité sociale) est presque entièrement financé par l’Etat. Les routes et les indications routières y sont particulièrement bonnes et l’Etat aide financièrement les personnes les plus en difficulté. Ce ne sont, bien sûr, que de petits exemples de comment cet argent, récolté de diverses manières, est utilisé.

 

  • La vie est chère :

C’est véridique, les prix sont élevés pour les petits salaires de nombreux Français, surtout que ces derniers ne se sont pas encore remis de l’inflation suite à la mise en circulation de l’Euro en janvier 2002. Actuellement, il y a toujours des gens qui comparent le prix de la baguette au prix maudite qu’ils payaient en franc il y a 16 ans.

 

  • Les transports en commun :

Qu’il s’agisse du train, du métro, du RER… ces transports publics ont tous un point commun : « ils ne sont jamais à l’heure et sont toujours en grève », selon les dires des Français, pris en otages les jours où ça arrive.

 

  • La nourriture :

L’Hexagone est connu pour sa gastronomie et ce n’est pas pour rien ! Il faut savoir que les Français mettent la barre très haut quand il s’agit de nourriture. Cela s’explique par le fait qu’ils ont grandi dans un pays où les plats mijotés doivent forcément être excellents. Ils ont un palais subtil et le savoir-faire des professionnels des métiers de la bouche doit sans cesse se réinventer pour plaire à leurs clients exigeants.

 

Se plaindre pour passer un bon moment avec quelqu’un, voilà qui est paradoxal ! Mais il faut être prudent avec cette pratique parce qu’à force de voir tout en noir, il devient de plus en plus difficile de voir la vie en rose dans un pays où il fait pourtant bon vivre.

 

Explication des mots en gras:

 

Créer un lien de connivence et de complicité = créer un lien pour devenir plus proche d’une personne.

Inépuisable = qui n’a pas de limite, de fin.

Récolter de l’argent = collecter de l’argent

Le franc = monnaie nationale utilisée en France avant la mise en circulation de l’euro en 2002.

RER = réseau express régional d’Ile de France (train de banlieue).

L’Hexagone= le surnom de la France dû à sa forme.

 

Les Français et la ponctualité

téléchargement (1)

businessman-311337_960_720

Les Français sont-ils ponctuels ? Ou à quelle heure faut-il se présenter pour ne pas les brusquer et pour éviter de les exaspérer ?

La réponse est: ça dépend de la situation.

Quand les Français ont un rendez-vous professionnel comme par exemple, un entretien d’embauche, ils sont à l’heure. Ils sont aussi dans l’obligation d’arriver à l’heure au travail. Les retards sont mal vus dans la vie active, même si les réunions ont tendance à commencer quelques minutes en retard… Mais ça, c’est une autre histoire.

Si les Français ont rendez-vous avec un ou une ami(e) dans un lieu public. Il est important d’être à l’heure ou d’essayer de l’être pour ne pas faire attendre la personne seule, en pleine rue. Un retard de 5 minutes peut être toléré pour des raisons de transport en commun, de circulation ou autres.

Quand les Français sont invités pour dîner. Il est essentiel de ne pas arriver à l’heure pour laisser tout le temps aux hôtes d’être prêts. Le retard toléré est de 15 minutes, on appelle ce lapse de temps le quart d’heure de politesse. Inutile de dire que d’arriver à l’avance, dans ce type de situation, est considéré comme presque grossier.

Pour un rendez-vous galant, il est vraiment préférable que les deux personnes arrivent à l’heure. Cette situation est un peu comme un entretien d’embauche donc tout retard de plus de 5 minutes peut être considéré comme inadmissible.

Si vous êtes invités à une soirée dansante où de nombreuses personnes seront présentes et où aucun dîner n’est servi, vous pouvez arriver une heure ou une heure et demie en retard, si vous ne voulez pas vous retrouver seul sur la piste de danse.

Si vous voulez aller en discothèque, la meilleure heure pour arriver est peu avant minuit (début officiel de l’Ambiance avec un grand A) ou à partir de 23 heures si vous voulez profiter davantage de la soirée. Arriver avant 23 heures n’est pas préférable si vous ne voulez pas forcément aider les barmen à couper les fruits pour les cocktails ! Les discothèques ferment à 4 heures du matin en France donc il n’y a pas le feu au lac. 

Dans tous les cas, si vous savez que vous allez arriver en retard, il est primordial de prévenir les personnes qui vous attendent.

 

Explication des mots en bleu:

Brusquer quelqu’un = obliger une personne à avoir un rythme plus rapide

Exaspérer = irriter / rendre furieux

Un entretien d’embauche = une interview pour avoir un nouveau travail

La vie active = la vie professionnelle

Grossier = impoli

Un rendez-vous galant = un ” date “, prononcé comme en anglais. C’est une expression qui est de plus en plus utilisée par les Français.

Inadmissible = pas acceptable

Il n’y a pas le feu au lac = vous avez le temps (donc ce n’est pas la peine de vous presser)