Tableau récapitulatif des temps

tour copie 2

 

Vous avez du mal à vous rappeler des différentes formes des temps? Voici un tableau qui vous donne un exemple de phrase affirmative, négative et de question avec inversion dans les temps les plus utilisés en français.

 

Temps Phrases affirmatives Phrases négatives Questions avec inversion
Présent Il mange une pomme. Il ne mange pas de pomme. Mange-t-il une pomme ?

 

Futur proche Il va manger une pomme. Il ne va pas manger de pomme.

 

Va-t-il manger une pomme ?
Passé proche / récent Il vient de manger une pomme. Il ne vient pas de manger de pomme.

 

Vient-il de manger une pomme ?
Passé composé Il a mangé une pomme. Il n’a pas mangé de pomme.

 

A-t-il mangé une pomme ?
Imparfait Il mangeait une pomme. Il ne mangeait pas de pomme.

 

Mangeait-il une pomme ?
Plus-que-parfait Il avait mangé une pomme. Il n’avait pas mangé de pomme.

 

N’avait-il pas mangé une pomme ?
Futur Il mangera une pomme. Il ne mangera pas de pomme.

 

Mangera-t-il une pomme ?
Conditionnel présent Il mangerait une pomme. Il ne mangerait pas de pomme.

 

Mangerait-il une pomme ?
Conditionnel passé Il aurait mangé une pomme. Il n’aurait pas mangé de pomme.

 

Aurait-il mangé une pomme ?
Subjonctif présent Il faut qu’il mange une pomme. Il ne faut pas qu’il mange de pomme.

 

Faut-il qu’il mange une pomme ?
Subjonctif passé Je ne crois pas qu’il ait mangé une pomme. Je suis triste qu’il n’ait pas mangé de pomme.

 

Crois-tu qu’il ait mangé une pomme ?
Impératif Mange une pomme ! Ne mange pas de pomme !

 

 

/

 

Tous les conditionnels: synthèse

 

replique-la_guerre_des_boutons-01

 

Le conditionnel exprime une condition en « si », une hypothèse. Voici les différentes façons d’exprimer le conditionnel :

 

  • Pour les choses qui sont vraies en permanence :

 

Si je mélange du bleu et du jaune, j’obtiens du vert.

Si je mélange de l’huile et de l’eau, l’huile flotte sur l’eau.

 Dans les deux propositions, on utilise le présent (un présent de vérité générale).

 

  • Pour parler de choses possibles :

 

S’il pleut, je prendrai mon parapluie.

Si je réussis mon examen, j’irai passer un an en France.

Le temps utilisé dans la proposition en « si » est le présent. Dans ce cas, la proposition en « si » exprime la condition nécessaire pour que la partie exprimée dans la seconde proposition soit possible dans le futur.

Le temps de la seconde proposition est le futur.

 

  • Pour parler de choses qui ne sont pas réelles.

 

Si j’étais toi, je voyagerais beaucoup plus.

Si j’avais beaucoup d’argent, je vivrais en Bretagne.

 

Le temps utilisé dans la proposition en « si » est l’imparfait.

Le temps utilisé dans la seconde proposition est le conditionnel présent.

 

  • Pour exprimer un souhait de manière polie :

 

À la boulangerie : Bonjour Madame, je voudrais / j’aimerais une baguette pas trop cuite, s’il vous plaît.

 

Je voudrais (souhait) une grande maison au bord de la mer, elle serait (expression de l’irréel) bleue et les meubles y seraient (expression de l’irréel) blancs.

 

On utilise “vouloir” ou “aimer” au conditionnel présent pour exprimer un souhait de manière polie.

 

Un doute sur la conjugaison du conditionnel présent?

Le conditionnel présent cours

Le conditionnel passé :

 

  • Pour imaginer un passé différent :

 

Si j’avais eu (1) le temps d’étudier, j’aurais réussi (2) mon examen.

Si j’étais arrivé (1) à l’heure ce jour-là, j’aurais vu (2) Brad Pitt.

1= plus-que-parfait dans la proposition en « si »

2= conditionnel passé (avoir / être au conditionnel présent + le participe passé) dans la deuxième proposition.

On utilise cette structure pour parler de quelque chose qui n’a pas été réel dans le passé.

Attention :

On utilise être et avoir de la même façon que pour le passé composé (les verbes de la maison d’être + les verbes pronominaux).

Pensez à accorder le participe-passé quand il y a l’auxiliaire « être ».

 

  • Pour exprimer un regret :

Exemples : 

J’aurais voulu voyager davantage.

J’aurais aimé avoir une grande maison au bord de la mer.

 

J’aurais voulu (le conditionnel passé du verbe vouloir) + infinitif

J’aurais aimé (le conditionnel passé du verbe aimer) + infinitif

 

 

  • Pour exprimer une information passée qui n’a pas été confirmée :

 

Il y aurait eu 35 morts dont 2 Français lors de la dernière attaque en Turquie.

Le Président de la République aurait voyagé seul.

 

tour copie 2

Correction: Le conditionnel via La Loi du Marché

 

Anticipation :

En regardant le titre du film, La loi du marché, à votre avis, quels thèmes seront traités dans cet extrait ?

Le chômage en France

Les problèmes financiers des chômeurs

Le parcours social d’un chômeur

Visionner la bande-annonce.

 

 

Compréhension globale :

Quel est l’état d’esprit de Thierry ?

Il a beaucoup souffert et ne veut plus souffrir. Il est prêt à tout pour sa famille et pour que la situation s’améliore.

Quelle est l’ambiance de ce film ?

Morose / triste.

Pourquoi ?

Cette ambiance reflète l’état d’esprit d’un chômeur de 52 ans, qui a du mal à retrouver du travail à cause des préjugés de la société et du déroulement de la prise en charge des chômeurs par l’Etat.

 

Compréhension détaillée :

  • Thierry : J’en ai chié autant que toi. Moi aussi j’avais un boulot, moi aussi je l’ai perdu et moi aussi, j’en ai bavé derrière

Quel registre est employé par Thierry dans ce dialogue ? Familier. Il utilise du vocabulaire vulgaire.

Pourquoi ? Il utilise ce vocabulaire pour mieux exprimer sa frustration due à sa situation.

Deviner le sens des expressions en gras en vous aidant du contexte.

  • J’en ai chié = J’ai beaucoup souffert.
  • Un boulot = un travail
  • J’en ai bavé =J’ai beaucoup souffert.

 

Deux expressions sont synonymes, lesquelles ?

  • J’en ai bavé = J’en ai chié
  • Regardez à nouveau la bande annonce.

A votre avis, quel ton est employé par l’employeur lors de la réplique en gras ?

Un ton condescendant. Il montre bien qu’il y a une hiérarchie verticale et qu’il est bien supérieur au candidat.

 

A votre avis, pourquoi prend-t-il ce ton-là avec Thierry ?

Il montre bien qu’il y a une hiérarchie verticale et qu’il est bien supérieur au candidat.

 

Quand il est à la banque :

 

Que veut lui faire faire la conseillère financière ?

Elle veut lui faire vendre son appartement alors qu’il représente tout ce que la famille a construit.

Pourquoi ?

Comme il a beaucoup de problèmes financiers, elle pense que c’est une solution simple.

Comment interprétez-vous sa réaction ? Pour répondre, relisez sa réplique et réécoutez le ton de la femme : Conseillère financière : C’est non ? Eh ben, pour quelle raison ?

Elle pense que c’est la solution la plus simple d’un point de vue financier, elle ne prend pas du tout en compte ce que représente l’appartement pour la famille et son affect.

Quelle réaction attendait-elle de la part de Thierry, son client ?

Elle pensait qu’il allait accepter de vendre son appartement sans problème, vue sa situation financière.

 

La scène au supermarché :

 

Quel est l’objectif du directeur du supermarché ? Il veut licencier du personnel.

Pourquoi ?

Parce qu’il n’y a pas eu assez de départs en pré-retraite.

 

Langue :

 

Observez :

 

Employeur : Est-ce que vous pensez que vous seriez d’accord d’accepter une fonction en-dessous de celle que vous avez occupé dans votre nouvelle entreprise ?

 

Quel est l’infinitif du verbe souligné ? être

Quelle est la formation de ce temps ? le radical du futur + -iez

 

Il s’agit d’un conditionnel.

 

Pour quelle raison, y a-t-il un conditionnel dans cette phrase et pas un présent de l’indicatif ?

Il y a un conditionnel dans cette phrase parce qu’il y a une évocation de l’irréel.

 

Qu’est-ce que l’utilisation de ce temps montre par rapport à la situation de Thierry ?

Thierry n’est pas encore embauché donc on fait des hypothèses et on évoque l’irréel.

 

Complétez la règle :

On utilise le conditionnel pour parler de l’irréel.

 

Pour former le conditionnel, on utilise le radical (the root) du futur et on ajoute les terminaisons :

  • ais
  • ais
  • ait
  • ions
  • iez
  • aient

Ce sont les mêmes terminaisons qu’à l’imparfait(temps du passé).

Application du point langue :

 

Imaginez qu’on vous propose un poste de directeur de banque, comment réagiriez-vous ?

Rédigez 5 phrases en utilisant le conditionnel.

 

Exemple : J’achèterais une nouvelle voiture.

 

_  Je ferais des cadeaux à mes amis parce que j’aurais un bon salaire.

_ J’irais en vacances dans les Caraïbes.

_ Je me lèverais tous les jours très tôt.

_ J’essaierais de faire mon possible pour aider les clients qui ont des idées potentiellement fructifiantes.

_ Je serais un bon directeur.

Production écrite :

 

A la fin, Thierry ne répond pas. Imaginez la suite de la scène. Vous pouvez décrire et inclure un dialogue dans votre production écrite.

Le conditionnel via La Loi du Marché

images (3)

violet avancé Avancé

La Loi du Marché, film de Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon, sorti en 2015. Vincent Lindon a obtenu la Palme d’or du meilleur acteur pour ce rôle au Festival de Cannes en 2015.

Synopsis : Thierry, 52 ans, a perdu son emploi. Il est au chômage et se retrouve dans la spirale des rendez-vous chez Pôle Emploi, des stages qui ne lui rapportent rien, des formations peu constructives pour réussir ses entretiens… Comme il a des problèmes financiers dus à sa situation, il doit également affronter la conseillère financière de sa banque. Il trouve finalement un poste de vigile dans un supermarché. Le but de son nouvel emploi : coincer les voleurs dans le supermarché où il travaille et surveiller les hôtesses de caisse pour signaler leur moindre erreur à son directeur qui a l’objectif de les licencier. Faut-il tout accepter pour garder et avoir un emploi ?

 

Anticipation :

En lisant le titre du film, La loi du marché, à votre avis, quels thèmes seront traités dans cet extrait ?

 Visionner la bande-annonce.

 

 

Compréhension globale :

Quel est l’état d’esprit de Thierry ?

Quelle est l’ambiance de ce film ?

Pourquoi ?

 

Compréhension détaillée :

Lisez le script de la bande annonce :

 Dans un café, dialogue entre deux chômeurs, on entend seulement le monologue de Thierry dans cette scène :

Thierry : J’en ai chié autant que toi. Moi aussi j’avais un boulot, moi aussi je l’ai perdu et moi aussi, j’en ai bavé derrière… Je vais toucher 500 euros par mois. Je fais comment pour payer toutes mes factures, tout ce que je dois ? C’est dans 9 mois… c’est là !

 

Entretien sur Skype :

Employeur : Est-ce que vous pensez que vous seriez d’accord d’accepter une fonction en-dessous de celle que vous avez occupé dans votre nouvelle entreprise ?

Thierry : Ah oui, je pense, oui.

Employeur : Ben, vous pensez ou vous êtes sûr ?

 

A la banque :

Conseillère financière : Est-ce que vous avez envisagé la vente… peut-être de l’appartement ?

Thierry : Oui, mais c’est non.

Conseillère financière : C’est non ? Eh ben, pour quelle raison ?

Thierry : Ce serait comme si tout ce qu’on avait fait, ça aurait servi à rien.

 

Formation à son nouveau travail de vigile dans un supermarché, avec un autre vigile :

Vigile : Donc au niveau des hôtesses, tu scannes bien pour voir si elles passent bien tous les articles. Vue qu’il y a pas eu beaucoup de départ en pré-retraite, il essaie de virer du personnel.

 

Suite du dialogue entre les deux chômeurs, on entend seulement le monologue de Thierry dans cette scène :

Thierry : Chacun choisit qu’est-ce qu’il veut faire. Moi, je pense que pour ma santé mentale, je préfère tirer un trait, passer à autre chose, est-ce que ça fait de moi un lâche ?

 

Scène de licenciement d’une hôtesse de caisse dans un bureau du supermarché :

Directeur du supermarché : Bon, qu’est-ce qu’il se passe ? Ce n’est pas la première fois, Madame, vous avez été filmée. Jean-Eddy, vous confirmez ?

Jean-Eddy : Oui, je confirme, Monsieur.

Directeur du supermarché : Thierry, vous confirmez ?

 


Questions:

  • Thierry : J’en ai chié autant que toi. Moi aussi j’avais un boulot, moi aussi je l’ai perdu et moi aussi, j’en ai bavé derrière

Quel registre est employé par Thierry dans ce dialogue ?

Pourquoi ?

Deviner le sens des expressions en gras en vous aidant du contexte.

Deux expressions sont synonymes, lesquelles ?

 

Regardez à nouveau la bande annonce.

A votre avis, quel ton est employé par l’employeur lors de la réplique en gras :  ?

A votre avis, pourquoi prend-t-il ce ton-là avec Thierry ?

Quand il est à la banque: Que veut lui faire faire la conseillère financière ?

Pourquoi ?

Comment interprétez-vous sa réaction ? Pour répondre, relisez sa réplique et réécoutez le ton de la femme : Conseillère financière : C’est non ? Eh ben, pour quelle raison ?

Quelle réaction attendait-elle de la part de Thierry, son client ?

La scène au supermarché : Quel est l’objectif du directeur du supermarché ?

Pourquoi ?

 

Langue :

Observez :

Employeur : Est-ce que vous pensez que vous seriez d’accord d’accepter une fonction en-dessous de celle que vous avez occupé dans votre nouvelle entreprise ?

 

Quel est l’infinitif du verbe souligné ?

Quelle est la formation de ce temps ?

 

Il s’agit d’un conditionnel.

 

Pour quelle raison, y a-t-il un conditionnel dans cette phrase et pas un présent de l’indicatif ?

 

Qu’est-ce que l’utilisation de ce temps montre par rapport à la situation de Thierry ?

 

Complétez la règle :

On utilise le conditionnel pour …………………………………………

 

Pour former le conditionnel, on utilise le radical (the root) du futur et on ajoute les terminaisons :

  • ais
  • ……
  • ait
  • ions
  • …….
  • aient

Ce sont les mêmes terminaisons qu’à ………………………………. (temps du passé).

Application du point langue :

Imaginez qu’on vous propose un poste de directeur de banque, comment réagiriez-vous ?

Rédigez 5 phrases en utilisant le conditionnel.

Exemple : J’accepterais sans hésiter.

 _

_

_

_

_

Correction: http://wp.me/p7aebt-6Y

Production écrite :

  1. A la fin, Thierry ne répond pas. Imaginez la suite de la scène.
  2. Quelle impression vous a donné cette bande annonce? Justifiez votre réponse.

Pour avoir une correction de votre production écrite, complétez le formulaire: