Comment apprendre de ses erreurs ?

Apprendre de ses erreurs… ça vous surprend ? Pourtant l’erreur est une excellente source pour améliorer votre niveau en langue.

female-213731_960_720

 

Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut que vous évaluiez votre travail uniquement de manière négative. Il faut essayer d’être objectif sur sa production et être plutôt positif, si vous avez réussi à communiquer le message que vous souhaitiez transmettre.

 

Ensuite, il faut vous intéresser aux détails de votre production. Pour faire cela, une production écrite corrigée par un professeur est l’idéal. En effet, après une correction, vous voyez clairement les points que vous devez améliorer.

 

  • Observez une à une les différentes erreurs.
  • Posez les questions nécessaires à votre professeur pour être sûr que vous compreniez bien le fait de langue.
  • Faites une liste de vos erreurs et barrez clairement les éléments erronés.
  • Faites la correction à côté de chaque élément en utilisant une autre couleur.
  • Faites vérifier certains points du contenu de vos fiches par votre professeur, si vous pensez que c’est nécessaire.
  • Mémorisez.
  • Pensez à ne plus refaire les mêmes erreurs.
  • Autocorrigez-vous quand vous parlez ou écrivez.

Exemple :

Je pense que qu’ il fait très chaud dans le sud de la France.

> Je pense qu’il fait chaud dans le sud de la France.

N’hésitez pas à demander à votre professeur des exercices supplémentaires si vous n’êtes pas à l’aise avec certains faits de langue.

L’erreur récurrente que vous comprenez est la plus facile à autocorriger. Donc la qualité de vos productions écrites et orales ne dépend que de votre réaction face à l’erreur.

 

cross-31180_960_720

 

Quelle est la différence entre une erreur et une faute ?

 

L’erreur est due à l’incompréhension d’un fait de langue alors que la faute est le résultat d’un manque de concentration.

 

Explication des mots en gras :

 

Améliorer = rendre meilleur (to improve)

Une fiche = le document sur lequel vous notez les points à améliorer.

Un fait de langue = un point langue ; une spécificité de la langue.

Récurrent = qui est souvent répété

 

Pourquoi est-il essentiel de parler une langue étrangère (en-dehors des cours) ?

Ça fait quelque temps que vous apprenez le français. Vous maîtrisez le vocabulaire de base ? Vous connaissez la différence entre les temps du passé, vous êtes sûr de ne pas les mélanger avec le présent et le futur ? Donc, bonne nouvelle ! Vous avez toutes les cartes en mains pour vous lancer dans une vie sociale en français !

 

comment-157439_960_720

 

Pourquoi reculez-vous ?  Vous ne vous sentez pas assez bon pour faire le grand saut ?

Si c’est le cas, voici quelques raisons pour lesquelles il va quand même falloir sauter le pas.

  • Il est grand temps de mettre en pratique toute la théorie qui vous a donné tant de fil à retorde ces derniers mois.
  • C’est le moment d’avoir un retour sur investissement. En effet, quand vous vous êtes inscrit aux cours de français pour la première fois, vous rêviez de converser en français avec de beaux / belles Francophones. Maintenant, c’est à vous de jouer ! Vous n’allez quand même pas continuer à parler français uniquement avec votre professeur ?
  • Vous allez apprendre de nouvelles choses en pratiquant votre français dans une situation de communication authentique : les expressions idiomatiques, l’argot, sans oublier que vous allez également découvrir une culture passionnante.
  • Il faut pratiquer pour être plus à l’aise. Plus vous pratiquerez, plus vous allez penser que parler français est une seconde nature pour vous.
  • Il faut pratiquer pour ne pas oublier.
  • C’est en faisant des erreurs qu’on apprend.

 

Vous avez toujours peur ? Voici quelques conseils pour vous rassurer.

 

  • Ayez confiance en vous, vous avez assez d’outils linguistiques pour communiquer. Prenez le temps de vous exprimer clairement, même si votre phrase n’est pas parfaite. L’important est que votre interlocuteur comprenne le message que vous avez formulé. Donc si l’autre personne comprend ce que vous vouliez dire, c’est gagné !
  • Même si votre façon de vous exprimer n’est pas parfaite, vous êtes en position de force parce que vous faites l’effort de parler une langue étrangère.
  • Demandez à votre interlocuteur de répéter si vous ne comprenez pas immédiatement ce qu’il veut dire. Il n’y a pas de honte à cela. La répétition fait partie de la vie quotidienne, même entre deux natifs.
  • N’ayez pas peur d’être ridicule. Il n’a jamais tué personne.
  • Ayez confiance en la patience de votre interlocuteur. Si c’est quelqu’un de bien, la personne prendra le temps de vous comprendre, de vous aider dans votre expression, de répéter et de reformuler pour se faire comprendre, elle aussi.

 

Si un jour, vous rencontrez une personne qui n’est pas coopérative. N’abandonnez pas, votre prochaine expérience sera forcément meilleure.

Il est vraiment indispensable de faire l’effort de pratiquer la langue étrangère que vous apprenez. Vous allez vivre des expériences intenses et magiques qu’il ne faut surtout pas rater.

 

Explication des mots en gras :

 

Avoir toutes les cartes en mains = avoir toutes les compétences

Se lancer = commencer une nouvelle activité

Faire le grand saut = commencer une nouvelle activité que n’est pas facile.

Sauter le pas = commencer une nouvelle activité

Donner du fil à retorde = donner des difficultés

Converser = avoir une conversation

C’est à vous de jouer = C’est à votre tour de montrer ce que vous savez faire.

L’argot = slang

Un interlocuteur = la personne qui a une conversation avec vous

Reformuler = répéter quelque chose en utilisant d’autres mots

Quelles autres compétences développez-vous en apprenant le français?

images

Etudier le français, ce n’est pas seulement apprendre à être capable de parler cette langue. Bien sûr, c’est l’objectif le plus évident, mais grâce à l’apprentissage d’une langue étrangère, on peut également :

 

  • Etre plus ouvert d’esprit.
  • S’adapter à des situations inconnues plus facilement
  • Vivre dans des environnements étrangers en étant plus à l’aise.
  • Parler et écrire avec plus d’aisance.
  • Avoir davantage conscience de sa culture et de sa langue maternelle.
  • Aiguiser son esprit critique.
  • Développer son esprit d’analyse.
  • Comprendre d’autres disciplines plus facilement.
  • Etre à l’aise avec des personnes issues de cultures différentes.
  • Développer une certaine curiosité pour les autres langues et cultures.
  • Etre à l’aise dans la plupart des pays du monde (le français est parlé sur tous les continents).
  • Découvrir des films, des livres, des journaux, des vins, des plats… de pays variés.
  • Mieux comprendre les relations internationales.
  • Enfin, c’est un très bon exercice pour la mémoire.

 

Et d’un point de vue professionnel ?

Vous pouvez souligner vos compétences linguistiques et interculturelles lors d’un entretien professionnel. Sans aucun doute, elles feront la différence avec la plupart des candidats qui n’ont pas votre expérience dans l’apprentissage d’une langue étrangère. De plus, actuellement le français est la seconde langue la plus étudiée sur la planète et elle est parlée dans de nombreux pays sur tous les continents, ce qui peut être un avantage pour le commerce.

Des entreprises internationales mais aussi nationales cherchent de plus en plus de collaborateurs qui, en plus d’avoir des qualités linguistiques, ont toutes les qualités mentionnées dans la liste ci-dessus. En outre, ces compétences peuvent même vous permettre d’avoir un meilleur salaire.

Ce document est en anglais, il montre que les personnes qui ont un BA en langue étrangère sont susceptibles d’avoir un meilleur salaire aux Etats-Unis :

Starting salaries for Class of 2014 liberal arts majors

Major Starting Salary
Foreign Languages and Literatures $46,900
English Language and Literature Letters $42,200
Liberal Arts and Sciences/General Studies $41,600
Political Science/Government $41,600
History $40,600
Psychology $37,900
Social Work $36,700
Sociology $36,300
Visual and Performing Arts $36,300
Criminal Justice and Corrections $36,200

Source: April 2014 Salary Survey, National Association of Colleges and Employers. All data are for bachelor’s degree graduates.

 

De plus, n’hésitez pas à passer des examens pour mettre en évidence votre niveau de français sur votre curriculum vitae :  le DELF et le DALF sont des diplômes en langue française délivrés par le Ministère français de l’Education Nationale, ils sont reconnus sur toute la planète et sont valables à vie.

Les traducteurs automatiques ne sont pas (toujours) vos amis

Beaucoup de débutants se disent que les traducteurs automatiques du style Google Translate ou Reverso… vont les sauver. C’est faux !

 

traducteur-auto

 

Il faut comprendre qu’un traducteur automatique n’est qu’une machine, parfois performante, certes, mais finalement, ce n’est qu’un logiciel limité qui ne peut pas remplacer le cerveau humain.

Il ne faut pas confondre une calculatrice et un traducteur automatique.

En effet, la calculatrice est fiable parce que les mathématiques sont une science exacte. En revanche, le traducteur automatique traite d’une langue vivante, c’est à dire un objet d’étude extrêmement complexe et arbitraire.

Certaines personnes sont tentées de rédiger un texte dans leur langue maternelle et de le copier / coller dans le traducteur automatique. Un texte apparaitra mais il faut savoir que sa qualité sera mauvaise dans la plupart des cas.

Un traducteur automatique peut vous donner la traduction d’un mot, mais il choisira pour vous le contexte de la situation de communication. Donc le mot proposé risque de ne pas convenir à ce que vous voulez dire. Un logiciel est complètement incapable de traduire absolument toutes les phrases, simplement parce qu’il ne connaît pas toutes les règles de grammaire complexes du français et parce qu’il n’est pas capable d’analyser les phrases dans leurs contextes.

En bref, pour éviter d’être ridicule (même s’il ne tue pas), créez vos propres phrases avec les mots que vous connaissez et utilisez de manière intelligente un dictionnaire classique. Prenez le temps de lire toutes les définitions pour chaque mot afin de choisir le contexte adapté à votre situation de communication.

Par conséquent, méfiez-vous des traducteurs automatiques même s’ils semblent performants.

Voici une chanson originalement en français, interprétée par Christophe Maé, intitulée Parce qu’on sait jamais. Les paroles ont été copiée / collée dans Google Translate pour avoir une traduction en anglais. Voici le résultat:

 

Voici une traduction par Google Translate d’une chanson originalement en anglais de Miley Cyrus, c’est un vrai désastre. (Il y a des sous-titre en français dans la vidéo).

 

 

Explication des mots en gras :

 

Sauver = mettre en sécurité

Certes = c’est certain

Un logiciel = Programme d’un ordinateur

Confondre = amalgamer

Fiable= sûr

En revanche = mais

Rédiger = écrire

En bref = donc / en deux mots

Vos propres phrases = Les phrases que VOUS construisez vous-même.

Afin de  = pour

Méfiez-vous = faites attention

Les paroles = les mots de la chanson

 

 

 

 

Comment maîtriser le masculin et le féminin des noms en français ?

téléchargement (2)

En français, tous les noms ont un sexe ! Et ce n’est pas toujours facile de savoir s’ils sont masculins ou féminins.

Le genre du nom est un problème qui concerne tous les étudiants en français.

On pense que vérifier le genre dans le dictionnaire est l’unique solution. En effet, à première vue, le genre est soi-disant imprévisible parce qu’il est dû à la morphologie, à l’étymologie du nom ou parce qu’il est arbitraire, tout simplement.

Voici quelques trucs pour vous aider:

Soyons galants et commençons par les noms féminins et leurs suffixes !

– ade, – ance, – ation, – ence, – esse, – ette, – euse, – té et – ude sont des suffixes de noms féminins.

 

La romance

La différence

La liberté

Une certitude

La révolution…

 

Les noms masculins et leurs suffixes :

 Les suffixes – age, – al, – et, – ier, – isme, – ment, – teur sont utilisés pour les noms masculins.

 

Un mariage

L’immobilisme

Un couronnement

 

Le sexisme de certains noms de métier :

Il faut savoir que la langue française est parfois jugée comme sexiste. En effet, certains noms de profession ne peuvent pas être féminins. Ce sont souvent des métiers intellectuels ou des postes haut placés dans la société. Donc pour quand même marquer le genre, on utilisera la formule :

 

une femme + nom de profession masculin.

Un professeur

Un écrivain

Un ministre

Un ingénieur

Un compositeur

Un médecin

Un metteur en scéne…

 

Exemple : une femme metteur en scène

 

Parfois, vous avez le choix !

Après-midi peut être masculin ou féminin. On peut donc dire un après-midi ou une après-midi.

 

L’amour… toujours l’amour !

Le mot amour est masculin quand il est au singulier mais féminin quand il est au pluriel.

 

Un amour d’adolescent

Des amours mortes

 

Pas de panique, si vous ne pensez pas être capable de maîtriser tous les genres des noms un jour, un francophone vous comprendra même si vous faites une erreur.

Avez-vous bien compris? Faites le quiz:

 

Explication des mots en gras :

 

Soi-disant = on dit que

Imprévisible = quelque chose que l’on ne peut pas prévoir

Galant = poli avec les dames

Un couronnement = une cérémonie pendant laquelle un souverrain reçoit sa couronne pour officiellement devenir Roi ou Reine.

Quand même = malgré tout

 

 

Comment écrire un texte en français ?

téléchargement (1)

write-29484_960_720

 Beaucoup d’étudiants en langue pense qu’écrire un texte en langue étrangère est un exercice difficile.

Voici quelques conseils pour vous sentir plus à l’aise :

  • Pour réussir une production écrite, il faut, tout d’abord, penser en français. Oubliez votre langue maternelle le temps de cet exercice parce qu’elle ne sera qu’une source d’interférence et d’erreurs.
  • Avant d’écrire, il faut savoir quoi écrire. Donc penser au contenu de votre futur texte est essentiel.
  • Quand vous avez des idées, notez-les en français sur une feuille à part. Ce n’est pas nécessaire de faire des phrases complètes à ce stade de l’exercice, des mots-clés suffisent.
  • Ensuite, organisez vos idées. L’organisation peut être chronologique ou par thèmes, selon le type de sujet.
  • Puis, commencez la rédaction de votre texte.
  • Simplifiez vos idées, utilisez le vocabulaire que vous maîtrisez et pensez à mobiliser vos connaissances en grammaire.
  • Pour que le texte soit logique, utilisez des mots de liaison : tout d’abord, ensuite, puis, finalement…
  • Expliquez les mots que vous ne connaissez pas en français. Utilisez le dictionnaire uniquement si vous ne pouvez pas faire autrement. Si vous le faites, choisissez bien la traduction selon le contexte. Evitez les traducteurs automatiques, ils choisissent le contexte pour vous et le résultat est souvent médiocre.
  • Quand vous avez écrit votre texte, prenez le temps de le relire au moins une fois ou deux. Posez-vous des questions sur le choix du temps, les prépositions, l’ordre des mots dans la phrase… Vous serez étonné du nombre de fautes que vous pouvez éviter rien qu’en relisant.

Explication des mots en gras :

Etre à l’aise = être dans une situation confortable

Une production écrite = un texte que vous écrivez.

Noter = écrire

A ce stade de = à cette étape de

La rédaction = l’écriture

Eviter = décider de ne pas faire quelque chose

Quel apprenant en langue êtes-vous ?

 

student-147783_960_720

Il y a différents profils d’apprenants en langue. Repérer quel apprenant vous êtes peut vous aider à être plus efficace dans votre apprentissage à l’avenir.

  • Pour mémoriser la langue, on peut distinguer 3 profils:

L’apprenant à la mémoire auditive :

Il mémorise mieux quand il entend. Cette catégorie d’apprenants devraient écouter la langue cible tous les jours. Des activités comme écouter la radio, regarder la télévision, les informations, regarder des films francophones sont leurs exercices de prédilection pour entendre la prosodie, le vocabulaire et comprendre un message énoncé à un rythme naturel. Ce sont aussi de bons moyens de découvrir de nouvelles expressions et d’améliorer leur prononciation.

Pour assimiler la langue, ces apprenants peuvent également répéter le vocabulaire, les règles de grammaire et lire à haute voix.

L’apprenant à la mémoire visuelle :

Il mémorise mieux quand il a organisé les données à sa manière. Utiliser du papier coloré pour prendre des notes, encercler ou encadrer, dessiner et utiliser des couleurs peuvent lui être utiles.

L’utilisation d’images pour le vocabulaire et avoir des activités visuelles (regarder des films, des documentaires…) en langue cible sont aussi des actes qui peuvent l’aider à assimiler la langue.

L’apprenant à la mémoire affective :

Il apprend quand il vit des expériences en langue cible.

Par exemple, il se souvient d’une erreur faite devant des gens importants pour lui, d’une expression prononcée par une personne qui l’a marqué dans un contexte particulier.

Pour assimiler, il doit rechercher des moments linguistiques authentiques pour être en contact avec la langue et vivre encore d’autres expériences en langue cible.

  • Pour la pratique, il y a deux profils distincts :

L’apprenant actif et communiquant:

Son but est de communiquer en langue étrangère. Il veut se débrouiller en langue cible pour se faire comprendre et comprendre le sens global du message énoncé par ses interlocuteurs. Il n’est pas perfectionniste et apprend une langue étrangère pour s’en servir dans des situations concrètes.

Il est courageux. Il n’a pas peur d’être ridicule et de faire des erreurs, il utilise toutes ses ressources pour faire passer un message et communique en langue cible sans filet.

L’apprenant structuré :

Il passe beaucoup de temps à assimiler la théorie et dit quelque chose uniquement quand la phrase a été bien pensée et structurée. C’est un apprenant studieux et prudent qui recherche la perfection.

Les règles de grammaire, la prononciation de chaque mot ont été ses objets de réflexion avant la pratique.

Vous êtes-vous reconnu dans l’un de ces profils ?

Oui ?

Non ?

Dans tous les cas, il faut savoir qu’un profil n’est pas meilleur qu’un autre et que vous pouvez même les accumuler selon les phases de l’apprentissage. Il faut simplement avoir conscience du fait que tout le monde n’apprend pas de la même manière, il faut trouver sa propre méthode pour être le plus efficace possible.

Après avoir lu cet article, participez à ce sondage:

 

Explication des mots en gras :

 Apprenant = étudiant

Repérer = trouver

A l’avenir = dans le futur

Enoncé = dit

Se débrouiller = faire face à une situation en étant autonome

Sans filet = en prenant des risques

1 2 3 4 5