L’immersion chez soi

téléchargement (1)

la-tour-eiffel-aux-couleurs-du-drapeau-francais-en-hommage-aux-victimes-des-attentats-de-paris-le-16-novembre-2015_54645_

L’immersion chez soi, c’est possible !

Qui n’a pas rêvé de se déplacer d’une partie à l’autre de la planète rien qu’en claquant des doigts ?

Pour cela, j’ai un truc : invitez le pays de vos rêves chez vous et vivez en immersion.

Prenons l’exemple de la France.

Il s’agit de recréer au sein de votre domicile une ambiance typiquement française.

  • Vous pouvez ajouter à votre décoration quelques objets typiquement français ou qui représentent le pays : une Tour Eiffel, un tableau qui représente une scène en Provence, un drapeau tricolore, des posters en français…
  • Vous pouvez consommer des produits typiquement français : du bon vin, des croissants, du chocolat français, des macarons… Faites-vous plaisir ! Vous trouverez ces produits dans certaines boutiques spécialisées.

Quand votre mode de vie et votre décoration sont prêts, vous pouvez commencer à faire de votre domicile le royaume de la langue française en écoutant la radio et en lisant la presse française sur internet ; en regardant la télévision francophone : TV5 Monde, par exemple ; et en regardant des films en français (vous pouvez en trouver sur Netflix, par exemple).

Essayez de trouver des amis francophones ou des personnes avec qui vous décidez de parler uniquement en français pour pratiquer votre expression orale et écrite au maximum : ayez des conversations en français en face-à-face ou au téléphone, chattez, écrivez des emails… Vivez en français !

Soyez curieux, utilisez un dictionnaire quand vous ne connaissez pas le vocabulaire que vous voulez utiliser.

Sur le long terme, l’immersion vous permettra d’être plus à l’aise en français parce que vous aurez su adopter cette langue, cette culture ; le français fera partie de votre vie quotidienne et vous aurez moins peur de l’aborder.

De plus, le fait de développer une vie sociale en français n’est que positif pour vos compétences linguistiques.

Explication des mots en gras :

 Chez soi = à la maison

votre domicile = à la maison

le royaume = le lieu par excellence

La vie quotidienne = la vie de tous les jours

L’aborder = l’utiliser

Présentation de la lettre (registre soutenu) cours

write-29484_960_720

Comment rédiger une lettre formelle?

 

Nom prénom

Adresse

Téléphone

 

Adresse du destinataire

 

 

Lieu et date

 

Objet : (motif de la lettre)

 

Madame, Monsieur,

Madame X,

Monsieur X,

 

 

Expliquer le motif de la lettre.

Rédiger un texte clair.

Votre texte ne doit pas dépasser une page.

 

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Nom prénom

Signature

Comment mieux maîtriser les temps de la langue française ?

images (1)

La grammaire est souvent la bête noire des étudiants en langue étrangère. En effet, il y a de nombreuses règles, des exceptions, et il faut penser à utiliser tout cela au bon moment pour faire une phrase correcte.

Plus vous allez avancer dans votre apprentissage du français, plus vous allez découvrir des temps, voici quelques conseils pour bien les maîtriser :

  • Tout d’abord, il faut savoir que le système de grammaire d’une langue étrangère ne doit pas être comparé à celui de votre langue maternelle. Chaque langue a son propre système et sa propre perception du monde. La comparaison, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne vous apportera que de la confusion et des erreurs. En effet, le système grammatical du français est bien différent du système grammatical de l’anglais.

Présent, futur, passé composé, imparfait… Comment faire la différence ?

  • Quand vous découvrez un nouveau temps, observez bien sa formation : y a-t-il un ou 2 élément(s) pour le construire? Quels sont ces éléments ? Quelles sont les exceptions ?
  • Observez bien à quel moment et dans quel but le temps est utilisé.
  • Vérifiez le résultat de vos observations avec votre professeur et essayez d’utiliser le temps le plus que possible pour l’assimiler et vérifier si vous l’avez bien compris.
  • Quand vous êtes sûr d’avoir bien compris le temps, gardez-en une trace écrite, pour pouvoir y revenir en cas de doute dans le futur (personne n’est parfait…).
  • Faire une fiche pour chaque temps avec les titres suivants peut être utile :

– Nom du temps 

– Formation

– Exemple(s) de phrase(s)

– Utilisation 

– Exceptions

Chaque temps doit avoir sa propre fiche.

Un document word pour chaque temps peut être pratique.

  • Vous pouvez aussi faire un tableau que vous compléterez au fur et à mesure de votre apprentissage.

Un tableau fait à l’ordinateur peut être utile parce que vous pouvez le compléter quand vous approfondissez votre apprentissage.

Exemple de présentation pour le tableau :

Nom du temps : Formation : Exemple(s) de phrase(s) Utilisation : Exceptions :
Imparfait Je chantais

Tu chantais

Il/elle/on chantait

Nous chantions

Vous chantiez

Ils/elles chantaient

Quand j’avais 12 ans, je chantais dans une chorale tous les mardis. Pour exprimer une habitude/ une action répétée dans le passé. /

Explication des mots en gras :

La bête noire= quelque chose que l’on déteste.

Son propre système= son système spécifique

Croire= penser

Construire= former/faire

But = objectif

Une trace écrite = un document écrit

Une fiche = un document sur le thème

Au fur et à mesure= progressivement

Approfondir= étudier plus

Comprendre un texte court en français

C'est ma Tour Eiffel.
C'est mon croissant.

Comment mieux comprendre les textes courts en français ?

Vous avez décidé de lire des textes en français pour renforcer votre apprentissage et pour être en contact avec la langue et la culture françaises. Félicitations ! C’est une excellente initiative ! Cependant, il y a des choses à faire et à ne pas faire pour rentabiliser votre temps de lecture.

Commençons par les erreurs communément faites par les apprenants, en d’autres mots, voici les choses à ne pas faire :

  • Ne pas lire le titre du texte avant de commencer sa lecture.
  • Ne pas connaître son année de parution, son contexte historique et social.
  • Ne pas s’intéresser au genre du texte.
  • Vouloir lire un texte comme dans votre langue maternelle et être déstabilisé quand vous ne comprenez pas beaucoup de mots.
  • Utiliser le dictionnaire immédiatement pour connaître la signification de chaque mot inconnu.
  • Choisir un texte qui n’est pas adapté à votre niveau et qui ne correspond pas à vos intérêts et à vos motivations.
  • Choisir un texte trop long qui vous fera perdre toute motivation.

Voici quelques conseils pour mieux comprendre un texte et mieux tirer parti de votre lecture en français :

1ere étape :

Avant de commencer à lire, passer du temps à observer tous les éléments situés autour du texte pour mieux comprendre son contexte : titre, image/photo, auteur, année de parution, s’est-il passé quelque chose de particulier dans le pays à ce moment-là ? A qui s’adresse l’auteur ?

2ème étape :

Après cet effort d’observation, essayez d’imaginer le contenu du texte que vous allez lire.

3ème étape :

Commencer la lecture du texte. Attention, préparez-vous à le lire 2 ou 3 fois selon votre niveau.

Objectif de la première lecture : comprendre le message global du texte. Pour cela, lisez le texte en une fois ou par parties sans vous posez trop de questions de vocabulaire.

Objectif de la seconde lecture : comprendre plus de détails et l’articulation du texte. Pour cela, relire le texte par paragraphe en repérant les mots connus et les mots inconnus.

Quand vous voyez un mot inconnu, soulignez-le et essayez, malgré tout, de trouver son sens. Aidez-vous du contexte et soyez logique.

Utilisez le dictionnaire uniquement si c’est un mot important pour la compréhension du message et uniquement si vous n’arrivez pas à deviner son sens. Noter le nouveau mot dans un cahier pour le relire et le mémoriser plus tard.

Donnez un titre à chaque paragraphe peut vous aider à comprendre le sens de chaque partie.

4ème étape :

Si vous avez besoin d’une relecture après la première et la seconde lecture de l’étape précédente, relisez une dernière fois le texte. A la fin, posez-vous la question suivante : quels messages l’auteur veut-il faire passer ?

Si vous arrivez à répondre à cette question, vous avez bel et bien mis à profit votre temps de lecture.

Explication des mots en gras :

Initiative = idée

Cependant = mais

Rentabiliser = rendre profitable

La lecture = l’activité de lire un texte

Parution = la publication

Etre déstabilisé = se sentir perdu et fragile.

La signification = le sens

Tirer parti = tirer profit = rendre profitable

Essayer = tenter

Le contenu du texte = ce qu’il y a dans le texte

En repérant = en trouvant

Arriver à faire quelque chose = être capable de bien faire quelque chose

Bel et bien = vraiment

Mettre à profit = rendre profitable

 

 

Comment améliorer votre expression orale ?

téléchargement (1)

S’exprimer oralement est l’exercice le plus difficile pour un apprenant en langue étrangère. En effet, il faut mobiliser absolument toutes ses connaissances en vocabulaire, grammaire et prononciation pour être capable de communiquer ce que l’on veut.

Les apprenants sont souvent frustrés pendant cette étape parce qu’ils n’arrivent pas à s’exprimer aussi aisément qu’ils le voudraient.

Voici quelques conseils pour être moins frustré et améliorer votre niveau en expression orale :

  • Simplifiez vos idées au maximum. N’essayez pas de traduire la phrase que vous avez dans la tête.
  • Pensez en français. La traduction directe n’est jamais une excellente idée.
  • Utilisez et optimisez le vocabulaire que vous connaissez.
  • Donnez la définition du mot que vous ne connaissez pas en français et demandez l’aide de votre interlocuteur pour connaître le mot précis qui vous manque. Evitez de dire le mot en anglais quand vous ne le connaissez pas. Parlez toujours en français.
  • Appliquez les points langue que vous connaissez. Par exemple, pensez à utiliser le futur quand vous parlez de vos projets.
  • Soyez maître de votre discours. Ne paniquez pas, prenez votre temps et faites votre possible pour être claire pour communiquer votre message.
  • Ecoutez-vous quand vous parlez et autocorrigez-vous quand vous remarquez une erreur. Ce que vous dites peut toujours être corrigé. Vous dites simplement  « pardon » et vous recommencez votre phrase. Ce n’est pas une marque de faiblesse, au contraire, votre interlocuteur appréciera vos efforts pour rendre votre discours plus précis et correct.
  • Saisissez toutes les opportunités pour parler en français. Plus vous pratiquerez, plus vous vous sentirez à l’aise dans cet exercice.
  • Analysez bien le contexte et votre relation avec l’interlocuteur avant d’utiliser tu ou vous.
  • Demandez à votre interlocuteur de répéter plus lentement, si vous avez des problèmes pour comprendre son message.

« Vous pouvez parler plus lentement, s’il vous plaît ? »

« Vous pouvez répéter plus lentement, s’il vous plaît. » 

Acceptez les éventuelles corrections de votre interlocuteur. Elles peuvent vous être utiles.

 Ayez confiance en vous. Ne pensez pas à ce que peuvent penser les autres. Vous prenez un risque en parlant une langue étrangère, votre effort est donc tout à fait respectable et admirable dans toutes les circonstances. 

Ne vous découragez pas. Parler une langue étrangère n’est pas simple, mais vos efforts seront récompensés. Vous allez être fier de vous et parler le français vous permettra de vivre des moments magiques.

Explication des mots en gras :

 Un apprenant= une personne qui apprend une discipline.

Cette étape= à ce moment du processus d’apprentissage.

Aisément= facilement.

L’interlocuteur (masculin) = la personne qui parle avec vous pendant votre conversation.

Eviter= ne pas faire.

Une erreur= une faute.

Une faiblesse= se sentir dans une position inférieure.

Etre récompensé= recevoir quelque chose en échange de vos efforts.

Fier= ressentir de la satisfaction.

5 conseils pour améliorer votre niveau en langue étrangère :

téléchargement (2)

Ce qui va suivre ne concerne pas uniquement le français, mais toutes les langues étrangères.

1) Etre en contact avec la langue cible le plus souvent possible :

–       Regardez la télévision du pays concerné

–       Ecoutez la radio

–       Intéressez-vous à la culture du pays en découvrant des livres,  des chansons, des films, des séries TV en VO.

Au début, regardez les films avec les sous-titres en langue cible, si possible, puis lancez-vous en VO à 100%. Vous allez de toute façon comprendre quelque chose, les images aident beaucoup. Ou regardez le film dans votre langue maternelle, puis regardez le même film en langue cible, dans ce cas, vous connaissez déjà l’intrigue, vous allez pouvoir vous concentrer sur les mots et expressions utilisées par les acteurs. Plus vous allez écouter la langue cible, mieux vous allez la comprendre. Ne baissez pas les bras tout de suite, accrochez-vous ! Vos efforts seront forcément récompensés.

–       Vérifiez la signification des mots que vous découvrez, faites des listes de vocabulaire ou commencez un répertoire pour tout mémoriser par la suite.

–       Lire la presse : c’est un très bon exercice ! Vous lisez les articles qui vous intéressent, et en même temps, vous découvrez du vocabulaire utile tous les jours.

2) Appliquez les règles de grammaire que vous connaissez. Ne faites pas d’impasses. Par exemple, tous les temps d’une langue sont utiles, essayez de les appliquer, écoutez-vous parler et autocorrigez-vous si vous remarquez une erreur. N’hésitez pas à poser des questions à votre interlocuteur natif pour vérifier la justesse grammaticale de vos propos.

3) Faites attention à votre prononciation. Vous pouvez garder votre accent, mais une bonne prononciation est cruciale pour une bonne communication.

Vous pouvez vérifiez la prononciation d’un mot quand vous utilisez des dictionnaires en ligne, par exemple : wordreference.com. Ou si vous avez étudié la phonétique, vous pouvez la vérifier en utilisant un  dictionnaire, elle est marquée à côté du mot, en général.

4) Ecoutez bien votre interlocuteur : les expressions qu’il/elle utilise, sa prononciation, vous allez apprendre beaucoup de choses.

5) Développez une vie sociale en langue cible : N’AYEZ PAS PEUR DE PARLER, LANCEZ-VOUS ! En effet, le ridicule ne tue pas et de toute façon, vous avez toujours le bon rôle parce que vous, au moins, vous faites un effort intellectuel pour communiquer dans une autre langue que votre langue maternelle.

Plus vous parlez, plus vous allez être à l’aise.

Si vous êtes timide, vous pouvez d’abord vous lancer dans une communication écrite : courriers électroniques, chats. Ainsi, vous avez le temps de vérifier le vocabulaire et la grammaire.

Lire et écrire en langue cible sont des exercices primordiaux. Ces deux pratiques vous apportent des connaissances et des savoir-faire complémentaires.

Parler une autre langue est forcément une mise en danger, mais le jeu en vaut la chandelle parce que si la communication passe, vous allez vivre des moments magiques et vous allez être fier de vous ! La maîtrise d’une langue étrangère vous ouvrira des portes d’un point de vue social, culturel et professionnel et peut changer le cours de votre vie !

Quiz de compréhension sur cet article:

1 2 3 4