How to manage your time to work on your French between classes?

When you began French classes, you were enthusiastic. You spent time to read your vocabulary out loud and do your exercises. Time flew by and you began to spend less and less time on your French between classes. One day, you realized that the French class was particularly difficult and you began to think of giving up. You think you’re too busy to continue. You have your work, your family and other activities…

 

MUTCD_R1-1.svg

 

Stop thinking in this way. It’s the trap where most of the language students fall but YOU are different. You love the French language so you should find time to catch up and work on your lessons between the classes.

It’s important to know that most students think of giving up from time to time but it doesn’t mean that they really do it. It’s not by giving up that you will find satisfaction and reach your linguistic goals to make your dreams come true.

First, take your calendar and ask yourself the following questions:

  • What time am I most available to study?
  • What day could I study?

You just need to find one hour or two per week. The time that you need must be estimated according to your level and the amount you have to catch up.

To be really efficient, two separate hours are better. You study and learn a first time during the first hour and you check what you memorized and reinforce your learning during the second hour.

To make this study moment attractive, you can organize a setting for your French studies:

  • French music as a background (not too loud, of course)
  • If you study in the morning, bake some frozen croissants and drink a good coffee while studying.
  • If you study in the evening, drink a glass of French wine (only one!) while you’re studying.

If other people in your group have problems to be motivated, get together once a week in a café or at somebody’s place to study together and help each other.

Don’t hesitate to speak about your problems with your teacher, he / she will guide you and help you get caught up and find pleasure in French again. It’s the job of a teacher to give you tips and organize his/ her class to review vocabulary and grammar. If you have problems, other students probably have problems too. Consequently, by speaking about your concerns, you can help other people!

Don’t think more, go to the supermarket and buy croissants and wine. Enjoy your French moments alone or with some other students from your group!

 

If you read this article until the end, you may be interested in this one:

Why is it necessary to practice your French outside a classroom?

tour copie

Reading in French : Why and how ?

téléchargement (18)

 

Reading a book or an article in French is a big plus to improve your linguistic skills.

You will learn new vocabulary, discover French-speaking cultures by enjoying 100% because you choose your reading.

The more in contact with the French language you are, the more your written comprehension will improve.

The first articles or books that you’re going to read may be difficult but don’t be discouraged. You can begin by articles or books which are especially written for foreigners who have your linguistic level: A1, A2, B1, B2, C1, C2.

You can evaluate your level thanks to this official document created by the Council of Europe:

Chart to check your level

You need to be a little organized when you read in a foreign language:

  • Highlight the recurrent words which appear in your reading and look them up in a dictionary to be sure to understand the plot. But don’t use the dictionary for every single word. It will spoil your pleasure. Search for the most important words only.
  • Write the words you find in a notebook to begin a vocabulary list that you will be able to read and memorize.
  • Take into account the context. If you don’t understand a word, being logical can help a lot.
  • Transparent words (words which are similar in English and in French) can help you too.
  • Be wary of false friends.

Here is a list of some false friends to have in mind:

Words in French Translation into English Don’t mistake with
Actuellement Currently Actually = en fait (en français)
Administration

 

Paperwork Administration = gouvernement (en français)
Une cave cellar Cave = grotte (en français)
Un caractère

 

personality Character : Personnage (d’un roman, par exemple)
Un collège

 

Secondary school (the first four years) College = université (en français)
Un commercial

 

businessman Commercial = publicité à la télévision (en français)
Des fournitures

 

supplies A piece of furniture = meuble (en français)
Issue Way-out Issue = problème à traiter (en français)
Une librairie

 

Bookshop Library= bibliothèque (en français)
Résumer

 

To sum up To resume = reprendre (en français)
Sensible

 

sensitive Sensible = sensé (en français)
Demander quelque chose

 

To ask for something To demand = exiger (en français)
La concurrence

 

competition Concurrence= simultanéité (en français)

Reading a long book in French may not be the most motivating to begin with that’s why press articles about subjects which are interesting for you can be a solution. The advantage of articles is that they are short but rich and they deal with society. For instance, if you read articles about French society issues, you will find the most interesting vocabulary to interact with native speakers and have interesting conversations.

Bilingual books can be a good idea too, but you need to be self-disciplined. Don’t be tempted to read the pages in your native language only !

Specialized magazines or websites such as http://califrenchlife.com/ can provide articles written for foreigners. You will discover the centers of interest of the French-speakers and you will find the most difficult vocabulary explained at the bottom of the article in French or in English.

Reading in French can be a real pleasure as long as you choose the right texts for yourself and your needs. It’s important to include this activity in your schedule. Regularity is a strength when you learn a foreign language.

How to be more comfortable when you speak French?

conversation-1262311_960_720

Speaking is the most difficult skill when you learn a foreign language. Indeed, you need to mobilize all your linguistic and cultural knowledge quickly to be able to communicate what you want.

Language students are often frustrated during this phase because they cannot express themselves as comfortably as they wished.

Here are some pieces of advice to improve your speaking skills in French :

 

  • Think in French. Don’t try to translate the message word by word from your native language.
  • Simplify your ideas and use the vocabulary that you know.
  • If you don’t know a word in French, you can give its definition or you can directly ask the person to whom you’re speaking to help you find / learn the right word.
  • Try to speak in French whatever happens, never speak English ! As English is a lingua franca, people will try to practice with you but be strong, you need to practice your foreign language too !
  • Try to apply the grammar you know. For example, think of using the right tense when you can identify that it’s the right context to use it.
  • Don’t panic. Be the master of your speech. Take the time you need to express yourself in a clear way.
  • Listen to yourself and if you notice a big mistake, don’t hesitate to correct yourself. Say “pardon” and say your sentence again. Correcting yourself is not a sign of weakness but proof that the quality of your speech matters. If you need two attempts to succeed in saying a clear sentence, don’t worry. Native speakers hesitate and make mistakes when they speak too. The brain is not always perfect.
  • Seize all the opportunities to speak in French. The more practice you get, the more comfortable you will be.
  • Analyze the situation of communication before using “tu” or “vous” or some slang.
  • If you don’t understand the other person immediately, say “pouvez-vous répéter lentement, s’il vous plaît?”
  • Accept the corrections from the native speakers. They will help you in the future.
  • If one day, you meet a person who does not have the patience to speak with you because you make some mistakes and you’re not quick enough, change interlocutors, this person is not worth it and has certainly never practiced any foreign language.

 

Be self-confident. You have a superior position because you are the one making effort by speaking a foreign language. Everybody will appreciate your effort, even if it’s not perfect.

Don’t be discouraged. Speaking a foreign language is not easy but your efforts will be rewarded one day. You will be proud of yourself. Being able to speak a foreign language will allow you to live magical times and live experiences that you wouldn’t have had by speaking your native language only.

How to write a text in French when you’re a beginner?

pen-1300588_960_720

A lot of beginners think that writing a text in French is difficult.

Here are some pieces of advice to feel more comfortable when you have to write a text in French :

  • First, think in French. Forget your mother tongue. During this exercise, your native language is source of interference and mistakes.
  • Before writing, you should know what to write. Consequently, thinking of the content of your text is essential. Work with drafts and use as many sheets as you need. Make a brainstorming and write your ideas using short sentences or keywords in French.
  • Then, organize your ideas. Your development can be chronological or thematic. Your choice will depend on the type of subject you have to develop.
  • Begin to write your text.
  • Simplify your ideas, use the vocabulary that you know and think of mobilizing your knowledge in grammar.
  • In order to write a coherent text, use linking words : tout d’abord, ensuite, puis, finalement…
  • If you don’t know a word in French, it’s not the end of the world. Try to give a definition of this word. Look it up in the dictionary only when you really can’t find another way of expressing yourself.
  • When you use a dictionary, try to read all the suggestions to choose the right context. Avoid automatic translators, they often choose the context for you and the result is often mediocre.
  • When you have finished writing your text, take the time to read it two or three times. Question yourself about the use of the tenses, the prepositions, the order of the words in your sentences… You will be surprised by the number of mistakes you can avoid just by reading your text again.

After the writing, you can be proud of yourself because you were able to think and write in a foreign language. Bravo!

Ecrire un texte structuré

write-29484_960_720

Quand on vous demande de développer un sujet lors d’un examen de langue ou autres, il est impératif de suivre quelques règles de rédaction pour faire un texte cohérent, convaincant et de qualité pour votre / vos lecteur(s).

Dans un premier temps, il est conseillé de bien lire la question posée pour éviter un hors-sujet. Souligner les mots-clés et les verbes peut vous aider à mieux comprendre ce qui vous est demandé.

Un texte structuré est composé d’une introduction, de deux ou trois grandes parties développées et d’une conclusion.

la longueur de chaque étape dépend de la longueur imposée.

 

L’introduction :

Il y a 3 étapes à suivre:

  • Annoncer le sujet en le situant dans un contexte général.

De nos jours, ….

  • Annoncer la problématique c’est à dire la question à laquelle vous allez répondre tout au long de votre rédaction. Vous pouvez poser directement la question ou vous pouvez utiliser: “On pourrait se demander…”
  • Annoncer le plan. Celui-ci est généralement composé de deux ou trois parties développées. Chaque partie représente un argument principal.

L’introduction est cruciale parce qu’elle donne la première impression au lecteur.

 

Le développement:

Il est composé de deux ou trois grandes parties. Il est nécessaire de voir une progression dans votre réflexion. Commencez par l’argument le moins important Le plus général et finissez par l’argument qui a le plus de poids pour tenir votre lecteur en haleine.

Il existe différents types de plans:

  • le plan: thèse / antithèse / synthèse
  • Le plan thématique (du thème le plus général au thème le plus particulier)

Vous pouvez écrire jusqu’à deux ou trois sous-parties par grande partie. Chacune d’entre elles doit être illustrées par un ou des exemples concrets ou des références littéraires ou cinématographiques.

Vos idées doivent être pertinentes, claires et convaincantes.

Chaque partie est suivie d’une brève transition qui guide le lecteur vers la partie suivante.

La présentation est essentielle donc chaque partie doit bien être séparée de la suivante.

 

La conclusion :

La conclusion est l’aboutissement de votre réflexion. C’est le moment de répondre directement à la problématique posée dans l’introduction. Pour finir, vous pouvez poser une autre question pour inviter le lecteur à prolonger sa réflexion.

 

La relecture:

Relire plusieurs fois est fondamental. Vérifiez bien l’ordre des mots dans chaque phrase, évitez les répétitions et vérifiez l’orthographe et la grammaire.

Si vous passez un examen écrit pendant lequel vous devez écrire à la main, pensez à demander autant de feuilles que nécessaire et utilisez un stylo que l’on peut effacer.

 

Les points à vérifier:

  • La rédaction du point de vue est bien argumenté et cohérent dans sa construction.
  • Votre texte répond bien à la question posée dans l’introduction (la problématique)
  • Les différentes étapes expliquées ci-dessus ont bien été respectées.
  • Vous avez choisi des exemples et des références adaptés et précis.
  • Vous avez utilisé des mots de liaison.
  • La présentation est claire verbalement et sur le papier. Le lecteur doit vraiment bien comprendre chaque étape de votre réflexion. Il doit être capable de le faire rien qu’en voyant la présentation de votre travail.
  • Vous avez respecté la longueur imposée.

Ce qu’il faut éviter:

  • Une réponse sans composition ni progression
  • Une réponse sans prise de position
  • Un texte trop court / trop long.
  • Le hors-sujet

 

Réflexes à avoir lors d’un examen écrit :

Comme le temps est compté, il est important de bien le gérer.

Quand vous avez compris le sujet, faites une “feuille de route” qui contient la structure de votre réflexion sur un recto de brouillon. Ecrivez des phrases courtes et des mots-clés. Ne rédigez pas la totalité de votre texte au brouillon, vous n’aurez pas le temps de le recopier au propre avant la fin de l’épreuve.

Voici un exemple de feuille de route:

Introduction :

 

 

 

1ère partie :

Transition :

 

 

2ème partie :

Conclusion :

 

 

 

Rappel sur les mots de liaison:

Les mots de liaison cours

Les erreurs récurrentes des Anglophones (2)

tour copie 2

 

Erreurs :

 

 Corrections :
C’est super que vous venez chez nous ! C’est super que vous veniez chez nous !

Il faut utiliser un subjonctif présent après les adjectifs subjectifs.

2ème janvier, je viens chez vous. Le 2 janvier, je viens chez vous.

« Le » précède toujours une date précise.

On n’utilise pas les nombres ordinaux pour les dates sauf pour le premier jour du mois = le 1er janvier (= le premier janvier).

A le matin Le matin

Pas de préposition avant le moment de la journée :

Le matin

L’après-midi

Le soir

La nuit

J’aime meilleur  Je préfère
A les Etats-Unis Aux Etats-Unis
Surrealistique Surréaliste
Egoistique Egoïste
Il parle lent. Il parle lentement

Lent= un adjectif

Lentement = un adverbe placé après le verbe.

Vous voulez voir d’autres erreurs?

Quelques erreurs de français faites par les Anglophones

Quelques erreurs de français faites par les Anglophones

cross-31180_960_720

 

Les Anglophones font des erreurs spécifiques parce qu’ils sont influencés par leur langue natale. Cette phase de d’interférence avec la langue maternelle est tout à fait normale dans l’apprentissage d’une langue étrangère. L’erreur est humaine et permet de progresser. Les corrections d’erreur suivantes vont vous permettre d’être plus vigilants et d’améliorer la qualité de votre français.

 

 

Erreurs récurrentes :

 

 Corrections :

De le

« De le » n’existe pas en français, il faut absolument faire la contraction. Donc « de le » devient du.

 

Du

 

Exemple correct : Je viens du supermarché.

A le

« A le » n’existe pas en français, il faut absolument faire la contraction. Donc « à le » devient au.

 

Au

 

Exemple correct : Je vais au cinéma.

Le premier temps (pour dire the first time)

 

Exemple faux : Le premier temps que j’ai rencontré le Président.

Cette traduction de « the first time » est trop littérale. Il faut utiliser la première fois.

 

La première fois

 

Exemple correct : La première fois que j’ai rencontré le Président.

 

 

Je suis confortable

 

Je suis confortable au travail.

 

Une personne ne peut pas être confortable dans une situation. Mais un objet comme un canapé, un lit peuvent être confortables.

 

Une personne est à l’aise dans une situation.

 

Je suis à l’aise.

 

Exemple correct : Je suis à l’aise au travail.

Une classe

 

Cette traduction est trop directe. En français, une classe est un groupe d’étudiants.

Un cours

 

Exemple correct : Je prends des cours de français.

 

Pour 5 ans

 

Cette traduction est trop directe pour exprimer une durée limitée.

 

Pendant 5 ans.

 

Exemple correct : J’ai travaillé pour cette entreprise pendant 5 ans.

 

Quand je suis vieux,…

 

En anglais, on ne peut pas utiliser le futur dans une proposition qui commence à « when », mais on peut utiliser le futur après « quand » en français.

 

Quand je serai vieux, …

 

Exemple correct : Quand je serai vieux, mes petits enfants viendront jouer à la maison.

Depuis j’ai 20 ans, …

 

Cette traduction est trop directe et littérale. On doit utiliser « que » après depuis parce que c’est le début d’une nouvelle proposition (avec un sujet, un verbe…)

 

Depuis que j’ai 20 ans, …

 

Exemple correct : Depuis que j’ai 20 ans, je ne fume plus.

Dans la photo

 

La traduction in the picture est trop littérale.

 

Sur la photo

 

Exemple correct : Sur la photo, je peux voir une femme habillée en blanc.

 

Quelque chose beau

 

C’est la traduction directe de something beautiful. Mais en français, il faut ajouter « de » entre quelque chose et l’adjectif.

 

Quelque chose de beau

 

Exemple correct : Il a acheté quelque chose de beau.

Peut-être, il a raison

 

C’est la traduction directe de  Maybe he’s right . Mais comme c’est le début d’une nouvelle proposition avec un sujet et un verbe donc il faut ajouter « que » après peut-être.

 

Exemple correct : Peut-être qu’il a raison

 

 

Quand j’étais 13, …

 

C’est la traduction directe de when I was 13. Mais en français, il faut utiliser « avoir » pour exprimer l’âge et il faut obligatoirement mettre « ans » après l’âge.

 

Exemple correct : Quand j’avais 13 ans, je jouais au football.

 

1 2 3 4 6