Les tubes de l’hiver 2024

Les Français entendent ces chansons en boucle en cet hiver très froid de 2024.

Le duo Vianney – Zazie: Comment on fait

Cette chanson réunit deux générations d’artistes qui conseillent le lâcher prise en dépit de tous les coups durs de la vie. Une chanson rythmée et positive qui pourrait bien redonner le sourire quand la vie ne va pas forcément dans la direction que l’on souhaite.

Santa: Popcorn salé

Santa est la révélation musicale de l’année 2023.

Cette artiste chante l’aspect chaotique du monde qui s’écroule et le désir de reconstruire un monde meilleur, dans lequel il y aurait du réconfort. Une belle voix, une belle mélodie. Un titre à écouter absolument.

Patrick Bruel – Ycare: Origami

Ce duo inter-générationel parle de leur souhait de profiter de la vie à 100%, en particulier de l’amour qui n’a pas d’âge.

Une mélodie entraînante. Des paroles divertissantes et motivantes qui font sourire.

Slimane: Mon amour

Slimane va représenter la France au concours Eurovision de la chanson 2024 avec “Mon amour”.

Une chanson romantique qui est une déclaration d’amour après une séparation. Elle supplie le retour de l’être aimé.

Kyo – Nuit Incolore: Je cours

Le groupe Kyo a réenregistré ses succès dans l’album ” Le Chemin- 20 ans”. Pour l’occasion, le groupe a invité des artistes actuels pour réinterpréter leurs tubes. Dans le titre “Je cours”, les paroles incitent à s’échapper en courant d’une vie médiocre pour être plus heureux.

Bonne écoute à tous!

Connaissez-vous d’autres chansons très diffusées en France actuellement?

Quelle est votre chanson préférée?

Le sapin de Noël en France

Sapin de Noël à Strasbourg, France.

Le sapin de Noël est très populaire dans les foyers français.

Cette très ancienne tradition du sapin de Noël vient d’Europe. Le sapin est un symbole fort lié au solstice d’hiver, le 21 décembre. 

En France, en 1521, le sapin de Noël en tant que tradition répandue dans les foyers du peuple est mentionné pour la première fois, dans les registres de Sélestat, petite ville située dans le sud de Strasbourg. Il s’agissait d’un appel à la surveillance des forêts locales contre la coupe sauvage des sapins par la population. Cela signifie qu’au 16ème siècle, cette tradition du sapin était déjà bien démocratisée. 

Les sapins les plus populaires dans les foyers français sont le Nordmann et l’épicéa. 

Les Français peuvent acheter leur sapin de Noël dans les marchés de Noël, dans des points de ventes saisonniers, dans les grandes surfaces et sur Internet. 

Le sapin peut être décoré directement sur ses épines naturelles. 

Certains sapins sont recouverts de flocage, c’est à dire de neige artificielle.

D’ailleurs beaucoup de Français choisissent d’avoir un sapin de Noël artificiel, qu’il réutilisent chaque année.

Après les fêtes, il arrive de trouver des sapins de Noël qui ont fait la joie de leurs propriétaires pendant quelques semaines, dans la rue ou à terre dans des parcs.  Il faut savoir que le recycler est la solution. En effet, il existe des dépôts officiels pour les sapins de Noël où une tonne de sapins se transforme en 400 kg de compost utilisé par les communes dans les parcs. 

Il faut noter que le recyclage n’est pas possible si le sapin est recouvert de flocage. 

Les fêtes approchent, faites-vous plaisir en décorant votre sapin!

Les Jeux de la Francophonie

Actuellement, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, se déroulent les Jeux de la Francophonie.

C’est la neuvième édition de cet évènement si attendu par la jeunesse francophone tous les 4 ans.

Ces jeux ont la particularité de lier sports et arts. Des milliers de jeunes y participent.

Les disciplines des concours sportifs et culturels varient d’une édition à l’autre.

La photographie, la peinture, la chanson, la danse, les arts visuels, les arts de la rue et la littérature font partie des disciplines régulièrement proposées.

C’est un rassemblement d’athlètes et d’artistes francophones, organisé sous l’égide de l’OIF, l’Organisation international de la Francophonie.

Les jeux mettent en avant qu’ils respectent l’environnement, et des enjeux sociétaux comme la parité hommes-femmes, l’égalité des chances et l’inclusion. Il est important de noter que les disciplines sportives et artistiques sont des leviers fondamentaux pour l’insertion.

Lors de la prochaine édition des Jeux de la Francophonie, certaines disciplines sportives vont être introduites pour limiter l’impact environnemental: le BMX, le skateboard et le roller.

Cette année, les Jeux de la Francophonie ont lieu du 28 juillet au 6 août 2023. Visitez le site officiel.

Les collaborations musicales francophones en 2023

L’année 2023 fait naître des collaborations musicales inattendues pour le plaisir de nos oreilles. 

Voici 4 titres à écouter pour être à la page en France et dans d’autres pays francophones.

Vianney et Mika: Keep it simple

Cette chanson et son clip musical décalé et coloré donnent la pêche! Les paroles poussent à déclarer ses sentiments pour ne pas rester seuls et avoir une chance d’être heureux.

M et Big Flo et Oli: Ils sont fous ces humains

C’est la chanson du film Astérix et Obelix, l’Empire du Milieu, sorti dans les salles de cinéma françaises le 1er février 2023. Ce film de Guillaume Canet avait activé de vives critiques alors que c’est le film français qui a fait le plus d’entrées dans les salles en 10 ans. 

La chanson de M et Big Flo et Oli peut être entendue pendant le générique de fin du film que l’on peut voir actuellement sur Netflix. 

“Ils sont fous ces humains” est une réplique d’Obélix, le meilleur ami d’Astérix, qui est tombé dans la potion magique quand il était petit. 

M, de son vrai nom Matthieu Chedid, et Big Flo et Oli font co-habiter deux styles musicaux différents pour plaire à toutes les générations. 

 Etienne Daho et Vanessa Paradis: Tirer la nuit sur les étoiles

En 2023, Etienne Daho a sorti un nouvel album qui a le même titre que la chanson interprétée en duo avec Vanessa Paradis. Tous les deux n’ont pas pris une ride depuis les années 80. 

Un clip romantique et esthétique dans l’esprit des deux artistes français. 

Christophe Maé et Amadou et Mariam : L’Amour

Cet hymne à l’Amour met de bonne humeur et a le pouvoir de faire sourire. Le clip musical a été tournée en Afrique, en Ouganda. Christophe Maé, le chanteur français qui a été connu grâce à la comédie musicale Le Roi Soleil en 2005, a brillamment continué sa carrière solo en étant influencé par des sons d’autres continents. Il a invité les artistes maliens Amadou et Mariam, connus pour la chanson Dimanche à Bamako à donner de la voix à son invitation à l’Amour et au Bonheur. 

Le clip met en scène des enfants qui dansent avec entrain, motivés à transmettre des ondes positives, de la bonne humeur et du sens à cet hymne à l’Amour. 

Une belle collaboration francophone intercontinentale. 

Et vous? Avez-vous des collaborations francophones à nous faire découvrir?

Drops of God, une série à ne pas manquer sur Apple TV +

Drops of God, en français Les Gouttes de Dieu est une série américano-franco japonaise diffusée sur Apple TV + en 8 épisodes. Il s’agit d’une adaptation du manga japonais qui porte le même nom. , créé par Tadashi Agi et Shu Okimoto

Il s’agit d’un thriller autour du vin et de la gastronomie tourné principalement en France et au Japon. 

Camille et Issei sont en compétition pour gagner l’héritage d’Alexandre Léger, spécialiste du vin de renommée mondiale, en particulier grâce à son guide des meilleurs vin: le guide Léger.

Cette série met en avant les complexités et le monde fascinant de l’oenologie. Les éléments naturels: la terre, la pluie, le contexte dans lequel a été fait le vin, les relations entre les personnes qui ont fait le vin. Tout est essentiel pour faire du vin digne d’être dans le Guide Léger. 

Le Japon, les vignes du sud de la France, Paris, l’Italie.. De nombreux voyages attendent les deux protagonistes qui sont en compétition pour gagner la fameuse collection de vin d’Alexandre Léger. 

A travers les aventures des deux protagonistes, vous pourrez entendre du français, de l’anglais, du japonais et de l’italien.

Découverte de l’oenologie, des saveurs, de l’exotisme, des secrets de famille, romance, suspense. Tous ces éléments font que c’est une série à ne pas manquer !

Greek Salad, the new Spanish Apartment

Photo of the main characters, Mia and Tom, from the trailer of Prime Video on https://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=28812.html

Greek Salad is a new French TV show created by Cédric Klapish. You can watch it on Amazon Prime.

For the fans of the “trilogy” by Cédric Klapish, this new TV show is a stroke of luck. After the Spanish Apartment, Russian Dolls and Chinese Puzzle, it’s the turn of the children of the main characters of the trilogy to have their TV show. 

Greek Salad takes place in Athens, where Tom joins his sister, Mia, because of a building received as an inheritance from their British grandfather. 

Tom and Mia don’t have the same life and they don’t agree on the use of that building. 

Tom usually lives in New York and he is starting a green start-up with his American girlfriend. Mia is in Athens because of an Erasmus program that she dropped almost immediately. She works for a non-for-profit organization which helps refugees in difficulty. 

Mia hides her wealthy social background to live with her values and help the others in the best way she can. 

Tom does not hide his intentions. He wants to sell the building as soon as possible to fundraise money for his start-up. But a fire at the headquarters of the non-for-profit organization will change Tom’s plans. 

Greek Salad highlights the global life of generation Z. It mixes cultures, languages and it shows that we can get along even if we come from different countries. It’s a hymn to tolerance, inspired by the Spanish Apartment which was enhancing the benefits of the Erasmus program and the European values. 

The trilogy was relevant for generation Y. Greek Salad is an opportunity to be immersed in the values of their youth, and maybe, to be nostalgic.

This new TV show is entertaining, international and shows that the mix of cultures is a strength. 

Reminder about the trilogy:

La pertinence de l’oralité dans la poésie de Léopold Sédar Senghor

Léopold Sédar Senghor (1906-2001) est une figure emblématique pour le Sénégal et la France. Il a été poète, écrivain, homme politique en France puis au Sénégal. Il a été un grand grammairien, le premier africain à intégrer la très prestigieuse Académie Française et il a développé avec Aimé Césaire, le mouvement politique et courant littéraire de la négritude. Amoureux de son Afrique natale, il a réussi à recréer son aura et sa noblesse à travers les techniques littéraires de ses poèmes et en particulier, à travers l’oralité, si chère à la culture africaine.

Pendant des générations et des générations, l’oralité était le seul vecteur de transmission du patrimoine culturel. Ceux qui sont chargés de cette transmission culturelle en Afrique sont les griots. Ils racontent de manière vivante des contes et des poèmes, parfois pleins de magie, aux nouvelles générations. Les griots sont invités aux grands événements familiaux et communiquent avec le public qui l’entoure. Cette interaction directe est fondamentale pour que l’héritage culturel se transmette efficacement d’une génération à l’autre. Les griots chantent leurs contes et histoires, ils dansent, ils miment et ils sont souvent accompagnés d’instruments de musique.

L’oralité a donné une dimension exotique et innovante à la littérature francophone. Elle est un véritable outil pour donner toute son ampleur aux mots utilisés par ses auteurs. C’est la rencontre de deux mondes : le monde de l’oral qui transmet de manière sonore des mémoires et le monde de l’écrit classique. L’oralité a apporté un nouveau souffle à la littérature de langue française et elle lui a ouvert de nouveaux horizons. Elle est omniprésente dans Ethiopiques, recueil de poèmes de l’ouvrage Œuvre Poétique, publié quatre ans avant l’indépendance du Sénégal, pays où Léopold Sédar Senghor deviendra le premier Président de la République en 1960.

Son œuvre poétique développe un style particulier qui s’inscrit dans le courant littéraire de la négritude.

Si vous lisez un des poèmes de ce recueil, vous verrez que Senghor fait toujours précéder ses textes d’une indication sur les instruments qui accompagnent le narrateur. 

Le tam-tam est un des instruments de prédilection mais d’autres instruments comme les kôras, les balafongs, les tabales sont utilisés pour accompagner les poèmes Congo et L’Homme et la Bête, par exemple.

Des instruments de musique plus classiques comme la flûte, l’orgue ou d’autres instruments issus du jazz peuvent aussi accompagner des poèmes qui traitent davantage de la culture occidentale. Un orchestre de jazz et un solo de trompette sont notamment impliqués dans le poème intitulé A New York. 

Le jazz est un courant musical crée par les Noirs du sud des États-Unis. Ainsi, Senghor rassemble tous ses « Frères » noirs du monde entier. Les instruments dépendent du thème et de l’impression que l’auteur veut mettre en valeur. Sans instrument, les poèmes perdent une partie de leur sens et de leur âme. 

Senghor a affirmé qu’il était d’abord inspiré par un rythme. Il écrivait ses poèmes de manière instinctive. Il attachait beaucoup d’importance aux sonorités. Il comparait ses poèmes à une partition de jazz où tous les paramètres sont essentiels. Il faut chanter le poème. Ce dernier fait vivre la culture africaine et rend sa dignité à la population Noire, trop souvent traitée injustement ou comme des citoyens de seconde zone à cause de l’esclavage et de la colonisation.

Le style est direct. Le « je » est présent pour montrer l’engagement du narrateur dans son combat. Senghor utilise un procédé de nomination. Il joue avec les connotations du lecteur et donne ainsi une plus grande puissance au vocabulaire qu’il utilise. 

La présence de répétitions, de parallélismes, de refrains montre l’aspect incantatoire et mystique de ses poèmes.

Il mélange les cultures et le vocabulaire d’origine étrangère pour créer un métissage culturel dans le but de montrer au monde qu’il n’y a pas de culture supérieure et que la culture Africaine est tout aussi importante que la culture gréco-latine et occidentale. Il appelle au respect de toutes les races.

 Senghor utilise la langue française comme une arme pour redonner ses lettres de noblesse aux cultures indigènes et aux populations locales des territoires colonisés. Son objectif était de convaincre que toutes les cultures et toutes les races du monde sont égales. La langue française lui permet de se faire entendre plus universellement.

L’oralité donne de la couleur, de la vie, du rythme et un métissage culturel sans précédent à la littérature francophone. Ses poèmes doivent être lus comme des partitions.

L’oralité donne de l’intensité au message de Léopold Sédar Senghor qui exprime son souhait de vivre dans un monde meilleur, plus égalitaire, dans le respect de tous les êtres humains, peu importe leur race. 

L’impact de la BD reportage

Quand on pense à la bande dessinée, on pense souvent à de la fiction mais depuis les années 90, la BD reportage prend une place de plus en plus importante. On pourrait se demander dans quelle mesure ce genre peut avoir un impact sur la société. 

Qu’est-ce que la BD reportage? 

La BD reportage est aussi appelée BD documentaire. Certains illustrateurs se donnent la mission de faire des investigations sur le terrain pour reporter ce qui se passe dans le monde. Ils dénoncent des causes qui leur tiennent à coeur pour sensibiliser l’opinion publique. Ils veulent que leur art ait un impact. Ils font de la bande dessinée engagée. 

Comment la BD reportage a-elle évolué? 

La BD reportage a fait son apparition aux Etats-Unis dans les années 40. Ce genre de BD est appelé “graphic journalism” en anglais. Au début, la BD documentaire avait la forme de “comic strip” dans les journaux, puis des albums entiers y ont été consacrés. Dans les années 50, Jacqueline Duhême, une française a innové en faisant des reportages sous forme de dessins. Elle a notamment illustré De Gaulle en Amérique du Sud. 

Le dessinateur qui a ravivé le genre de la BD documentaire s’appelle Joe Sacco. Il est américano-maltais. Pendant les années 1990, il a illustré le conflit palestinien puis le conflit en Bosnie. Intrigué par ces conflits et questionnant ce qui était reporté par les médias, il a décidé de se rendre dans les pays concernés pour illustrer ce qu’il observait comme un reporter l’aurait fait avec des photographies ou des vidéos. Il a fait des investigations sur place et a donné son propre décryptage de ces conflits via ses illustrations. Il a sorti plusieurs albums sur le conflit israelo-palestinien: Palestine: une nation occupée, vertige Graphic, 1996; Palestine: dans la bande de Gaza, Vertige Graphic. Il est également l’auteur de Soba: une histoire de Bosnie, sorti en 2000 chez Rackham. 

D’autres illustrateurs ont été sur le terrain pour reporter leurs expériences.

Guy Delisle, auteur de bandes dessinées quebecois, a illustré ses expériences en tant qu’expatrié. 

Il est notamment l’auteur de Chroniques birmanes, Delcourt, collection Shampooing, 2007 et de Chroniques de Jérusalem, Delcourt, collection Shampooing, 2011. Il est l’auteur d’autres BD autobiographiques et humoristique. 

Etienne Daveaudo est un auteur de bande dessinée français. Il a écrit pour dénoncer des drames sociaux.  Ses grands succès sont Un homme est mortéditions Futuropolis, 2006, scénario en collaboration avec Kris et Les Ignorants : récit d’une initiation croisée, Paris, éditions Futuropolis, 2011. Il illustre la vie de personnages victimes de la société à des moments variés de l’histoire. 

Philippe Squarzoni est un illustrateur d’origine lyonnaise qui, en plus d’autres oeuvres, a été l’auteur, en 2012, d’une BD sur le réchauffement climatique. Il a fait des investigations pendant 6 ans pour pouvoir produire une oeuvre extrêmement réaliste: Saison Brune. Les dessins ont parfois été produits à partir d’arrêts sur image d’entretiens filmés par ses soins. Sa BD contient des courbes, des schémas, des chiffres, de vraies photos. Il utilise le “je” et assume sa subjectivité narrative. C’est sa manière de transmettre son opinion et de politiser son oeuvre. En 2012, il a reçu le prix Léon de Rosen par l’Académie française. 

En 2017, Radio Canada Estrie a créé une BD documentaire numérique sur la vie de Raif Badawi, blogueur activiste, emprisonné en Arabie Saoudite. Le but de cette initiative était de sensibiliser davantage l’opinion publique. L’Estrie a fait des investigations très poussées sur sa vie et étape par étape, des scènes réelles de son existence ont été reproduites. Tous les dessins ont été faits dans le souci du détail. Il fallait absolument représenter la réalité pour être crédible et convaincre. 

Quelles sont les caractéristiques de la BD reportage? 

Illustrer la réalité dans ses détails est la préoccupation première des illustrateurs de BD documentaire. Ils n’ont pas d’appareil photo mais leurs dessins sont aussi précis que des photographies de grande qualité. 

La BD documentaire est un genre engagé. Elle permet de militer. L’illustrateur donne ouvertement son opinion sur des faits d’actualité, ou des faits sociaux. La BD, encore plus que la photographie, peut montrer une scène dans son ensemble, via ses dessins mais aussi ses mots. L’illustrateur nous transmet ses émotions via son art. La BD documentaire commente le réel de manière pertinente. 

Récemment, le genre de la BD documentaire a inclut des ouvrages moins militants et davantage basés sur l’humour.  

De nombreux thèmes sont traités et sont vulgarisés: les fake news, le 11 septembre 2001 et ses conséquences, le coronavirus, le racisme, l’environnement, les conditions de vie de certaines couches de la population… 

La BD documentaire a le pouvoir de toucher d’autres segments de la population. Ceux qui ne lisent pas forcément les journaux ou les romans. Elle permet de mieux comprendre certains enjeux de la société.Elle peut faire pression. Elle permet de prendre conscience de nombreuses injustices. Grâce à la BD reportage, le 9ème art est au service d’un monde meilleur en dénonçant ses atrocités. 

Behind the French strikes

A few days before the holidays, French transportation companies such as Air France, Corsaire, SNCF (the French railway company) and local city transportation companies have announced that they are going to be on strike during the holiday. 

Did you know that strikes have a specific meaning for the French and are deeply rooted in their culture? 

At this period of the year, strikes are recurrent and do not surprise the French anymore. Indeed, they are part of their everyday life! 

If you want to know more about current or future French strikes, and plan ahead not to be in a bad situation, there is even a specific website about where and when there are strikes in the country : www.cestlagreve.fr

France is the country where there was the highest number of unworked days in the European Union in 2020 and 2021, according to ETUI (the European Trade Union Institute). 

The reason why strikes are so popular is because the right to be on strike has been in the French Constitution since October 27,1946. 

This is the French strike ritual: demonstrations, negotiations and an agreement which can be found in a few hours or in a few months.

Strikes are a tool to pressure the employers or the government to react in favor of their employees. 

Salaries and working conditions are the most frequent reasons to be on strike in France. 

For instance, the demands of the employees of SNCF are an increase of the salaries, more hiring to be able to work correctly. SNCF has difficulties to hire, the national railway company does not make the French dream anymore because of the low salaries. The inflation due to the war in Ukraine is bringing more and more strikes. 

Despite the fact that strikes are recurrent, some French are tired of them especially when they depend on public transportation. Travelers are hostages in the middle of negotiations in which they are not even involved.

French employees have the right to be on strike, whether they work for the public sector or the private sector. A strike is legal as long as it is collective, planned and has professional demands. There is no legal duration for a strike, it can last for a few hours or a few months. An employee does not need to be part of any union to be on strike. It must be announced at least 5 week-days before its start in the private sector. 

Some industries must provide a minimum service: airline companies, hospitals, and when a teacher from the public sector is on strike, the city must provide day care for the children. 

However, some employees do not have the right to be on strike: employees from the national police, the militaries, the CRS employees (the French riot police), the prison guards and the civil servants who work for the penitentiary system, the transmission employees who work for the domestic affair minister and the magistrates. 

During the strike, the contract of each employee is suspended. In the private sector, the employee is not paid during the time they are on strike. In the public sector, the way of being paid or not paid depends on each industry. 

An employer does not have the right to hire a temporary employee to replace an employee who is on strike but an employer can decide to give a long-term contract to a new employee during the strike. 

Strikes are a sensitive topic in France. The close future strikes will certainly prevent many travelers from having a smooth journey to their holiday destination. The more annoying the strike is, the more impactful it is,  but It is a French fundamental right that cannot be denied. 

1 2 3 16