Reading suggestion. how quality of life improves when you move to France

http://www.thelocal.fr/20160921/how-quality-of-life-improves-when-you-move-to-france

Le pain

bread-830455_960_720

Le pain est très important dans la culture française. Il fait partie du quotidien des Français, par exemple, 30 millions de baguettes sont vendues tous les jours. 

Voici quelques expressions idiomatiques avec le mot « pain » :

  • C’est du “pain béni” : c’est une chance bien méritée.

J’ai eu cette promotion professionnelle au moment où j’avais des problèmes financiers. C’était du pain béni.

  • Gagner son pain : gagner sa vie, c’est à dire gagner de l’argent pour vivre.
  • Un gagne-pain”: l’argent que l’on gagne en travaillant.
  • Gagner son pain à la sueur de son front: gagner de l’argent en travaillant beaucoup.
  • Ça ne mange pas de pain: faire quelque chose en sachant que l’on ne va rien perdre mais peut-être gagner quelque chose.

Nous pouvons leur demander l’autorisation de visiter les lieux, ça ne mange pas de pain.

  • Pour une bouchée de pain: pour presque rien.

J’ai fait les soldes aujourd’hui, j’ai eu ce manteau pour une bouchée de pain.

  • Retirer le pain de la bouche: quand quelqu’un fait ce que vous vouliez à votre place. C’est une expression négative.

Je comptais sur cette idée pour me faire un peu d’argent, mais il a décidé de me voler cette idée et de l’utiliser avant moi. Il me retire le pain de la bouche.

  • Partir comme des petits pains: se vendre rapidement.

Les locations d’appartements à Paris partent comme des petits pains.

  • Ne pas manger de ce pain-là: refuser de faire quelque chose parce que les valeurs de cette action ne vous conviennent pas.

Je refuse de vendre ce produit qui n’est pas bon pour la santé, je ne mange pas de ce pain-là.

  • Avoir du pain sur la planche: avoir beaucoup de travail.

Je suis désolée, je ne peux pas vous parler longtemps aujourd’hui, j’ai du pain sur la planche.

 

La baguette :

 

baguette-246424_960_720

La baguette est le pain le plus acheté en France, elle fait même partie des clichés sur les Français.

La baguette a une forme allongée, elle est dorée et croustillante à l’extérieur et sa mie est blanche et très moelleuse.

Elle est utilisée pour faire les sandwichs que les travailleurs, les étudiants et les lycéens mangent à midi et elle est celle qu’on achète pour le petit-déjeuner (avec les croissants et les pains au chocolat).

Une baguette ne se conserve pas bien parce qu’elle doit être consommée croustillante. Comme son temps de cuisson est plus rapide que pour le pain rond traditionnel, les boulangers ont tendance à faire deux fournées de baguettes par jour, une tôt le matin et une autre en fin d’après-midi pour que les Français ne manquent pas de bon pain frais pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

Des tranches de baguettes sont servies pour accompagner vos repas dans la plupart des restaurants de France. Il faut savoir que le pain fait partie du service. Vous ne payez pas de supplément si vous le consommez.

L’origine de la baguette n’est pas certaine. Le pain, habituellement rond, aurait pris cette forme allongée lors de l’époque de Napoléon 1er. Sa forme allongée était plus pratique pour être transportée par les soldats.

 

Le pain de campagne :

 

Le pain de campagne

Le pain de campagne

Il est également appelé pain paysan. Il a une forme ronde et sa mie est brunâtre. Il a plus de saveur que la baguette. Il contient de la farine de seigle et de blé et se conserve longtemps.

On utilise le pain de campagne pour accompagner les soupes et la fondue savoyarde.

Il existe de nombreux types de pains. Les plus courants sont :

 

 

Le pain de seigle

Le pain de seigle

 

 

Le pain complet.

Le pain complet.

 

Le pain aux céréales.

Le pain aux céréales.

Le pain de mie, souvent utilisé pour les toasts.

Le pain de mie, souvent utilisé pour les toasts.

 

Le pain viennois.

Le pain viennois.

Explication des mots en bleu :

Méritée = deserved

La mie = l’intérieur du pain.

Croustillant(e) = crispy

Faire deux fournées = faire cuire quelque chose au four (= oven) à deux moments différents de la journée.

Les viennoiseries populaires en France

Les viennoiseries sont toutes les gourmandises que l’on trouve en boulangerie : les croissants, les pains au chocolat… Leur fabrication est proche de la technique utilisée pour faire du pain. On les appelle les « viennoiseries » parce que leur technique de fabrication et certaines d’entre elles seraient originaires de Viennes, en Autriche.

 

Voici les viennoiseries les plus populaires en France :

 

Le pain au chocolat :

 

Pain_au_chocolat_Luc_Viatour

 

Le concept du pain au chocolat est inspiré d’une habitude des Français pour faire un goûter pour leurs enfants. Ils prenaient un bout de baguette et le fourraient avec un grand morceau de chocolat.

Les boulangers ont décidé d’améliorer l’idée en faisant une pâte feuilletée (la même que pour les croissants). Le pain au chocolat a une forme rectangulaire et contient une ou deux barre(s) de chocolat.

Dans le sud-ouest de la France, le pain au chocolat est appelé chocolatine. Dans le reste du pays, on peut également l’appeler un petit pain ou un petit pain au chocolat.

Cette viennoiserie fait réellement partie du quotidien des Français. Le pain au chocolat est souvent acheté en même temps que des croissants.

Joe Dassin a immortalisé cette viennoiserie dans sa chanson : Le petit pain au chocolat en 1968. Il s’agit d’une histoire d’amour entre une boulangère et un client qui venait acheter son petit pain au chocolat tous les matins.

 

 

Voici les paroles de la chanson de Joe Dassin, Le petit pain au chocolat :

 

Tous les matins
Il achetait son petit pain au chocolat
La boulangère lui souriait
Il ne la regardait pas

Et pourtant elle était belle
Les clients ne voyaient qu’elle
Il faut dire qu’elle était
Vraiment très croustillante
Autant que ses croissants
Et elle rêvait mélancolique
Le soir dans sa boutique
À ce jeune homme distant

Il était myope voilà tout
Mais elle ne le savait pas
Il vivait dans un monde flou
Où les nuages volaient pas

Il ne voyait pas qu’elle était belle
Ne savait pas qu’elle était celle
Que le destin lui
Envoyait à l’aveuglette
Pour faire son bonheur
Et la fille qui n’était pas bête
Acheta des lunettes
À l’élu de son coeur

Dans l’odeur chaude des galettes
Et des baguettes et des babas
Dans la boulangerie en fête
Un soir on les maria

Tout en blanc qu’elle était belle
Les clients ne voyaient qu’elle
Et de leur union sont nés
Des tas de petits gosses
Myopes comme papa
Gambadant parmi les brioches
Se remplissant les poches
De p’tits pains au chocolat

Et pourtant elle était belle
Les clients ne voyaient qu’elle
Et quand on y pense
La vie est très bien faite
Il suffit de si peu
D’une simple paire de lunettes
Pour accrocher deux êtres
Et pour qu’ils soient heureux.

 

 

L’escargot :

bread-1092736_960_720

 

L’escargot est un autre classique. Il est souvent fourré de crème pâtissière et de raisins secs ou de pépites de chocolat.

L’escargot aux raisins est aussi appelé pain aux raisins et pain russe à Lyon. Il est fait de pâte feuilletée levée en forme de spirale.

C’est une viennoiserie populaire dans de nombreux pays. Elle est notamment appelée Schneke dans les pays germanophones.

Attention, il existe également du pain aux raisins, fait de pâte à pain. Celui-ci n’est donc pas considéré comme une viennoiserie.

 

La lunette au flan :

 

67349530

 

On en trouve plutôt dans le nord et l’est de la France. Elle est faite de pâte à croissant et de crème pâtissière.

 

La brioche :

 

mouna_brioche

 

Elle est faite de pâte levée et aérée. Elle contient du beurre et des œufs. La brioche peut être vendu au format familial ou en portions individuelles.

Elle peut être nature (comme la gâche, qui est originaire de Normandie et de Vendée), aux raisins, aux fruits secs et aux pépites de chocolat.

Chaque région a son propre type de brioche. Les brioches les plus connues viennent de Vendée, de Nanterre, de Metz. Il existe aussi le gâteau de Saint-Genix, en Savoie (fourré de praline).

Elle peut avoir des formes variées. Elle peut être en forme de kouglhof, tressée ou en forme de spirale comme le chinois qui est une brioche fourrée de crème pâtissière.

La tropézienne est également une brioche au départ, elle a été fourrée d’une grande couche de crème qui est un mélange de crème pâtissière et de crème chantilly.

 

La madeleine :

 

madeleine_recto

 

C’est un petit gâteau aux œufs originaire de Commercy en Lorraine. Son nom serait le nom d’une cuisinière du Duc Stanislas. Elle aurait fait ce gâteau en forme de coquillage à la dernière minute pour sauver l’une des réceptions du Duc qui n’aurait pas eu de dessert à cause d’une querelle avec la personne qui aurait dû s’en charger.

La madeleine est populaire en France et en Espagne.

Elle est populaire en Espagne parce que des Français en auraient fait lors de leur pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle. Le moule qu’ils ont utilisé est une coquille Saint Jacques, symbole du pèlerinage.

 

Le palmier :

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le palmier est fait de pâte feuilletée pour évoquer le feuillage du palmier (l’arbre). Il est saupoudré de sucre qui caramélise lors de la cuisson. Ce gâteau a la forme d’un cœur. On peut le trouver en portion individuelle en boulangerie et en petits formats pour agrémenter les glaces et les desserts.

 

 

La galette des rois

galette-des-rois-1119699_960_720

Le 6 janvier, c’est l’Epiphanie, une fête chrétienne qui célèbre l’hommage des Rois Mages au Messie, venu au monde 12 jours auparavant.

En France, depuis le Moyen-Age, les gens dégustent une galette des rois pour célébrer cet événement.

De nos jours, la galette des rois est en vente dans les boulangeries françaises à partir du 26 décembre mais elle est officiellement dégustée le deuxième dimanche après Noël.

 

Le rituel pour déguster la galette des rois dans les règles de l’art :

 

Dans chaque galette des rois se cache une fève. Celui qui trouve cette dernière dans sa part devient roi ou reine pour la journée (un clin d’œil aux Rois mages).

Chaque galette doit être divisée selon le nombre de convives présents et une part supplémentaire doit être réservée pour le pauvre ou la personne qui se présenterait à l’improviste.

Le convive le plus jeune doit se placer sous la table et doit désigner à qui revient la part de galette coupée par un autre convive. Le but est que les parts soient distribuées de manière arbitraire.

Quand tout le monde a sa part, la dégustation se passe dans la bonne humeur, puis quand quelqu’un trouve la fève, il devient roi ou reine et doit porter la couronne qui accompagne la galette.

Si elle est dégustée en famille, et si c’est un enfant qui reçoit la fève, celui-ci peut choisir son roi ou sa reine. Il faut savoir que les parents ont tendance à s’arranger pour que l’enfant devienne roi ce jour-là.

La galette des rois traditionnelle est faite de pâte feuilletée et de frangipane.

Mais elle peut également être fourrée de compote de pomme et de crème pâtissière.

De nombreuses variantes de galettes des rois ont fait leur apparition dans les boulangeries. On peut en trouver recouvertes de fruits, briochées, à la frangipane chocolatée et aux poires…

Galette des rois briochée

Galette des rois briochée

La galette des rois est dégustée dans d’autres pays comme la Suisse, la Belgique, le Luxembourg et le Liban. Un King Cake coloré garni d’un bébé en plastique est également une tradition à la Nouvelle-Orléans.

Qu’elle soit faite de pâte feuilletée ou briochée, la galette des rois est une tradition qui fait le bonheur des gourmands !

Quelques chansons de Noël françaises

Les chansons de Noël font, bien sûr, partie du paysage français de fin novembre au 25 décembre. Les magasins les diffusent, quelques webradios se spécialisent dans la chanson de Noël et de temps en temps, nous en entendons une sur les ondes et à la télévision.

Mais quelles chansons de Noël françaises font partie du patrimoine?

Commençons par l’indétronable Petit Papa Noël interprété Tino Rossi.

Cette chanson est chantée par les petits et les grands pendant la période de Noël. Elle a été interprétée comme telle pour la première fois en 1946. Il s’agit d’un enfant qui s’adresse au Père Noël, juste avant de s’endormir le 24 décembre au soir.

Tino Rossi (1907-1983) est un chanteur et acteur populaire corse, issu de l’opérette et qui a notamment également interprété des succès comme Besame mucho en français. Mais c’est vraiment grâce à son album de Noël et son interprétation de Petit Papa Noël que ce chanteur est resté dans la mémoire des jeunes générations.

 

 

Une autre chanson également immortalisée par Tino Rossi et d’autres chanteurs par la suite : La marche des rois mages.

 

 

Les chansons de Noël connues de manière internationale ont une version en français (pas forcément une traduction) et sont également très populaires.

 

Vive le vent (Jingle Bells):

Voici une vidéo contenant des sous-titres en français.

 

 

Mon beau sapin (O Christmas Tree):

 

 

Il existe également des chansons de Noël plus modernes pour stimuler les petits enfants, en voici un exemple: Noël que du Bonheur d’Ilona Mitrecey, une chanteuse très populaire pendant les années 2000.

 

 

Bonne écoute ! 🙂

La bûche de Noël

yule-log-528345_960_720

Dans de nombreux pays francophones, les repas de Noël se terminent par une savoureuse pâtisserie: la bûche de Noël. Mais quelle est son origine ?

Tout d’abord, il faut savoir que la bûche n’était pas un dessert au départ. Elle était bel et bien une bûche en bois.

Une tradition qui remonte au Moyen-Âge:

A l’époque, la veille de Noël, donc le 24 décembre, les gens faisaient brûler une très grosse bûche dans leur âtre. Le but était qu’elle tienne jusqu’au 1er janvier ou au minimum pendant 3 jours.

Cette bûche, qui provenait d’un arbre fruitier, en plus de réchauffer les familles, était une offrande aux Dieux pour qu’elles aient une bonne récolte l’année suivante.

wood-fire-1241199_960_720

Du bois à la pâtisserie:

Entre-temps, cette tradition s’est perdue et la bûche est devenue une excellente pâtisserie de forme oblongue, faite de génoise, de crème au beurre au praliné, au café, à la vanille ou au Grand Marnier … Cette pâtisserie est généralement décorée de petites scies, de gui et de lutins en plastique. Des petites meringues en forme de champignons peuvent également agrémenter ce dessert de Noël.

Les pâtissiers font des bûches de plus en plus variées et fantaisistes, elles peuvent également être glacées, faites de mascarpone, de mousseline de fruits, de mousse au chocolat… selon l’inspiration du chef!

Les pâtissiers français vous proposent une liste bien fournie de bûche en fin d’année, il faut généralement commander à l’avance celle que vous voulez déguster la veille de Noël.

images-11

 

Explication des mots en bleu:

la bûche = morceau de bois que l’on met dans la cheminée

un âtre = une cheminée

une récolte = harvest

une scie = un outil qui sert à couper le bois et faire des bûches pour la cheminée

le gui = mistletoe

un lutin = lutin_by_godo

Les pâtisseries françaises

La pâtisserie et la boulangerie françaises déchaînent les passions en France et à l’étranger.

 

Mais quelle est la différence entre la boulangerie et la pâtisserie ?

En boulangerie, on utilise des techniques proches de celle pour faire du pain. Alors que la pâtisserie est représentée par toutes ces « œuvres d’art » à base de crème.

On appelle viennoiseries tous les produits issus de la boulangerie.

La première chose que fait un Français le matin est d’aller à la boulangerie pour acheter pains et viennoiseries fraîchement sortis du four pour commencer la journée en beauté avec un petit-déjeuner gourmand. Les croissants, les pains ou chocolat (« les chocolatines » pour les gens du sud de la France) et les escargots au raisin sont des classiques dans l’Hexagone.

La pâtisserie fait également partie du quotidien, mais les Français la consomment davantage pour les grandes occasions ou pour se faire plaisir de manière ponctuelle.

 

Quelles sont les pâtisseries les plus populaires en France ?

Commençons par les pâtisseries faites avec une pâte à chou dont la particularité est qu’elle est cuite en deux temps.

 

L’éclair :

Eclair_1120005560

Vous pouvez le déguster à la vanille, au chocolat et au café. Il s’agit d’un chou de forme allongée fourré de crème pâtissière et recouvert d’un glaçage. L’éclair s’appelle ainsi parce qu’il est tellement délicieux qu’il est dégusté à une vitesse fulgurante !

 

La religieuse est une variante de l’éclair. Elle a été élaborée par Frascati en 1856. La recette est la même que pour l’éclair mais la forme de la pâte à chou est différente. Il s’agit de deux choux de forme arrondie, de tailles différentes. Le plus petit chou se trouvant toujours au-dessus du grand chou pour faire la tête de la religieuse (= nun).On utilise de la crème au beurre pour faire le col et le couvre-chef de la religieuse. Nous pouvons la savourer au chocolat ou au café.

La religieuse au chocolat.

La religieuse au chocolat.

 

Les profiteroles sont également faites avec de la pâte à chou. Elles peuvent être fourrées de crème pâtissière ou de crème glacée à la vanille, elles sont recouvertes de sauce au chocolat et souvent accompagnées de crème chantilly.

Les profiteroles.

Les profiteroles.

Le Saint Honoré :

Son nom est celui du patron des boulangers. Son fond est fait de pâte feuilletée, il est orné de chouquettes (de pâte à chou). Ceux-ci sont recouverts de crème pâtissière, de coulis de caramel et de crème chantilly.

Le Saint Honoré.

Le Saint Honoré.

Le Baba au rhum, également appelé Savarin :

Le Baba au rhum.

Le Baba au rhum.

Cette pâtisserie est le fruit d’une complainte de beau-père de Louis XV sur le kougelhopf ou kouglof. Ce dernier, appelé Stanislas Leszczynski, était alors Roi de Pologne et habitait à Nancy, parce qu’il était également Duc de Lorraine (d’où l’origine du nom de la fameuse place Stanislas dans cette grande ville de l’Est de la France).

Il trouvait que le kouglof était trop sec, par conséquent les pâtissiers à son service ont imbibé sa pâte d’un sirop à base de rhum et l’ont recouvert de crème chantilly. Pour vous donner une idée, voici ce qu’est un kouglof.

Le kouglof.

Le kouglof.

 

Le fondant au chocolat :

C’est un gâteau au chocolat à la texture fondante et dense. Sa recette contient très peu de farine. Il est servi tiède et est souvent accompagné de crème anglaise.

Le fondant au chocolat.

Le fondant au chocolat.

Attention, ne confondez pas le fondant au chocolat avec le moelleux au chocolat dont le cœur est coulant. En effet, ce dernier est souvent servi sous forme de portion individuelle, tiède après une cuisson très rapide. Par conséquent, son aspect mi-cuit est le secret de son cœur chocolaté si savoureux.

Le moelleux au chocolat.

Le moelleux au chocolat.

Le Millefeuille :

Il est composé de 3 couches de pâte feuilletée et de deux couches de crème pâtissière. La couche du dessus est recouverte de glaçage.

Il a été inventée par François Pierre de la Varenne en 1651 mais le millefeuille a vraiment commencé à être populaire en 1867. Son nom vient de sa pâte feuilletée.

Dans de nombreux pays, ce dessert s’appelle un Napoléon.

Le millefeuille.

Le millefeuille.

L’Opéra :

Il s’agit d’un gâteau au chocolat et au café. Il est fait de biscuit Joconde imbibé de Grand Marnier. Il contient de la ganache et de la crème au beurre au café. Le gâteau est recouvert d’un glaçage au chocolat.

La Maison Delloyau a été la première à confectionner ce gâteau. Il serait un hommage aux danseuses de l’Opéra Garnier, clientes régulières de cette pâtisserie.

L'Opéra.

L’Opéra.

Le Paris-Brest :

Sous forme de grand gâteau ou en portion individuelle, le Paris-Brest à la forme d’une roue de vélo. Son origine est la course cycliste du même nom. Au départ, il fût une commande de Pierre Gifford au grand pâtissier Maisons-Lafitte pour la course.

Le Paris-Brest.

Le Paris-Brest.

 

La Tropézienne :

Cette tarte est particulièrement populaire à Saint Tropez et sur le reste de la Côte d’Azur. Alexandre Micka, un pâtissier d’origine polonaise s’est inspiré d’une recette de sa grand-mère. La Tropézienne est une brioche recouverte de gros sucre coupée en deux et fourrée d’un mélange de deux crèmes : crème pâtissière et crème chantilly. Elle peut avoir la saveur de la fleur d’oranger ou du rhum.

Ce dessert a commencé à être populaire après le tournage de Et Dieu créa la Femme avec Brigitte Bardot. Alexandre Micka s’est occupé des repas pour l’équipe de tournage et suite à la présentation de son dessert, Brigitte Bardot lui a conseillé d’appeler sa spécialité la « Tarte de Saint Tropez ». Peu de temps après, il a déposé un brevet de fabrication pour sa Tropézienne.

La Tropézienne.

La Tropézienne.

Le macaron :

 

arc-en-ciel_comestible

 

Il existe sous de nombreuses formes. Mais quand on pense au macaron, on pense davantage aux macarons colorés et aux saveurs variées de Ladurée.

Ce macaron est une variante de la meringue qui est né sous la forme que l’on connaît à Paris à la fin du dix-neuvième siècle. Il est composé de deux coques colorées légèrement dures, son intérieur est fondant et peut être composé de crème au beurre, de confiture, de compote…

Depuis les années 2000, la coque et l’intérieur peuvent avoir des saveurs différentes.

Il faut savoir que le macaron a commencé à faire partie du quotidien des Français que depuis une dizaine d’années. Avant, ils étaient plutôt rares dans les boulangeries. Actuellement, on les trouve plus facilement mais on en trouve pas partout. Le macaron est encore vu comme un produit de luxe.

Il existe les grands modèles que l’on achète individuellement et les petits modèles que l’on achète en assortiments.

 

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les pâtisseries françaises populaires à découvrir, rendez-vous dans une pâtisserie française près de chez vous pour vous faire plaisir 😉

1 2 3 4 5 9