Faire du shopping en France

Faire les courses en France:

Cet article a pour but de vous guider quand vous êtes en France. En effet, il existe quelques différences culturelles qu’il vaut mieux maîtriser pour mieux acheter dans l’Hexagone.

 Le camion-épicerie :

 Certains villages de campagne n’ont pas du tout de commerce donc un camion épicerie vient tous les jours ou plusieurs fois par semaine pour subvenir aux besoins des habitants qui ne peuvent pas se déplacer dans les villes ou dans les supermarchés. Ce camion épicerie fait l’objet d’un film appelé Le fils de l’épicier. Les personnes qui n’ont pas de voiture et qui sont souvent âgées, attendent la venue du camion tous les jours. Grâce à lui, non seulement, elles peuvent s’approvisionner, mais surtout, elles peuvent avoir une vie sociale. En effet, tous les voisins se rejoignent et ont des conversations aux alentours du camion au moment des courses.

Camion_epicerie

La supérette :

 C’est une petite épicerie qui dépanne bien dans les villages de campagne et dans les citadins. Dans les villes, elles sont ouvertes très tard et l’on peut y acheter tout ce qui nous manque. Elles sont souvent ouvertes le dimanche, ce qui n’est pas le cas des autres commerces en France. Seul bémol : le prix des produits y est plus élevé qu’ailleurs. Les enseignes connues sont : Carrefour City, 8 à Huit, Shopi, Petit Casino…

Les supermarchés :

 En France, ils sont comme vous les connaissez. Ils sont situés dans les villes et en-dehors des agglomérations. Les enseignes connues sont: Super U, Intermarché, Simply Market…

Les hypermarchés :

Ils sont une invention française. Ceux qui habitent près d’une grande ville ou qui ont une voiture peuvent aller dans un hypermarché. C’est beaucoup plus grand qu’un supermarché traditionnel et on y trouve absolument tout. Ils ont souvent leurs propres boulangers et pâtissiers sur place. Et ils sont ouverts jusqu’à 21 heures en semaine. Les enseignes connues sont : Auchan, Carrefour, Géant, Cora.

Le marché :

Les amateurs de produits frais sont heureux d’aller au marché avec leur panier. Ils sont dans les petites et les grandes villes une à plusieurs fois par semaine. Ce qui est intéressant, c’est qu’on trouve vraiment de tout dans les marchés, pas uniquement des produits frais locaux. En effet, on peut y acheter des vêtements, des outils, des nappes, des cosmétiques, des posters, des bijoux en toc

Attention, en général, en France, les magasins sont fermés le dimanche.

Actuellement, la loi Macron fait polémique dans le pays. En effet, ce ministre de l’économie français voudrait que les magasins soient ouverts le dimanche dans les zones touristiques et tous les soirs jusqu’à minuit, mais les employés et leurs syndicats ne sont pas toujours du même avis que lui. Affaire à suivre

Alors, en attendant, pensez à faire toutes vos courses du lundi au samedi quand vous êtes en France.

 Explication des mots en gras :

L’Hexagone = la France (c’est une référence à sa forme géométrique sur la carte du monde)

Subvenir aux besoins de = venir en aide de

S’approvisionner = obtenir des aliments

Dépanner = aider

Seul bémol = seul problème

Une enseigne = marque d’une maison de commerce

Une agglomération = une ville

Un panier = des Français utilisent un panier (pas un sac) pour transporter les produits du marché.

En toc = qui n’a pas de grande valeur financière.

Faire polémique = créer un débat parfois agressif

Affaire à suivre = sujet à suivre dans les médias dans le futur

 

 

Comment saluer en France?

Il y a des différences culturelles importantes concernant les salutations.

Faire la bise :

C’est une salutation typiquement française qui consiste à mettre sa joue contre la joue de l’autre personne et à faire un bruit de bisou avec ses lèvres pour embrasser l’air. Attention, il n’y a pas de contact entre les lèvres et la joue de l’autre personne.

Il s’agit d’une salutation qui fait partie intégrante de la vie quotidienne des Français.

Dans sa sphère privée, une Française fait la bise à ses ami(e)s proches, quand elle rencontre quelqu’un qui lui est présenté pour la première fois et aux membres de sa famille. Une femme fait la bise aux hommes et aux femmes sans distinction.

Tandis que le Français fait la bise à toutes ses amies, à tous ses amis très très proches (mais pas toujours) et aux membres de sa famille.

Pour les hommes, tout dépend des habitudes de chacun.

En général, on commence du côté gauche, mais certaines personnes peuvent vous surprendre en commençant du côté droit !

Attention, dans la sphère professionnelle, la bise n’est pas très présente dans les contextes stricts, en revanche, des collègues proches peuvent se faire la bise tous les matins pour se dire bonjour.

Combien de bises ?

On peut faire deux, trois ou quatre bises mais c’est un sujet compliqué, même pour les Français ! En effet, il y a des différences régionales qui créent parfois des flottements d’embarras entre les deux protagonistes.

En plus de cela, le nombre de bises dépend aussi des classes sociales. Les personnes plus aisées financièrement ont tendance à faire moins de bises que les autres.

Voici une vidéo humoristique de Paul Taylor (un Britannique qui habite en France) sur le sujet:

Se serrer la main :

Dans la sphère professionnelle, serrer la main à votre supérieur hiérarchique et à une personne que vous rencontrez pour la première fois est plus approprié parce que le contexte est plus strict.

Les personnes qui ne se connaissent pas bien ou qui ne se sentent pas très à l’aise avec leur interlocuteur peuvent aussi choisir de serrer la main, plutôt que de faire la bise dans les sphères privée et professionnelle.

Et le hug ?

 Attention, le fameux « hug », que l’on peut appeler accolade ou étreinte en français, ne fait pas partie de la culture des Français. Par conséquent, soyez prudent avec cette habitude parce que les habitants de l’Hexagone peuvent se sentir embarrassés ou même en danger quand on dépasse les frontières de leur bulle d’intimité.

Comme quoi, saluer en France, n’est pas simple comme bonjour !

Mais ne craignez rien, ce n’est pas grave si vous faites une erreur, ça arrive à tout le monde, même aux Français dans leur propre pays !

 

 

Explication des mots en gras :

La joue = le côté du visage

Le bisou = bruit fait avec les lèvres en signe d’affection

Les lèvres = la partie extérieure de la bouche

Embrasser = faire un bisou

Les amis proches = les bons amis

En revanche = mais

Plus aisé financiérement = plus riche

Approprié = adapté

Les habitants de l’Hexagone = les Français. L’hexagone fait référence à la forme de la France sur une carte géographique.

Ne craignez rien ! = N’ayez pas peur !

Présentation de la lettre (registre soutenu) cours

write-29484_960_720

Comment rédiger une lettre formelle?

 

Nom prénom

Adresse

Téléphone

Adresse mél

Adresse du destinataire

 

 

Lieu et date

 

Objet : (motif de la lettre)

 

Madame, Monsieur,

Madame X,

Monsieur X,

 

 

Expliquer le motif de la lettre.

Rédiger un texte clair.

Votre texte ne doit pas dépasser une page.

 

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Nom prénom

Signature

 

 

Comment mieux maîtriser les temps de la langue française ?

Célèbre toile de Van Gogh qui représente une terrasse à Arles, dans le sud de la France.

La grammaire est souvent la bête noire des étudiants en langue étrangère. En effet, il y a de nombreuses règles, des exceptions, et il faut penser à utiliser tout cela au bon moment pour faire une phrase correcte.

Plus vous allez avancer dans votre apprentissage du français, plus vous allez découvrir des temps, voici quelques conseils pour bien les maîtriser :

  • Tout d’abord, il faut savoir que le système de grammaire d’une langue étrangère ne doit pas être comparé à celui de votre langue maternelle. Chaque langue a son propre système et sa propre perception du monde. La comparaison, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne vous apportera que de la confusion et des erreurs. En effet, le système grammatical du français est bien différent du système grammatical de l’anglais.

Présent, futur, passé composé, imparfait… Comment faire la différence ?

  • Quand vous découvrez un nouveau temps, observez bien sa formation : y a-t-il un ou 2 élément(s) pour le construire? Quels sont ces éléments ? Quelles sont les exceptions ?
  • Observez bien à quel moment et dans quel but le temps est utilisé.
  • Vérifiez le résultat de vos observations avec votre professeur et essayez d’utiliser le temps le plus que possible pour l’assimiler et vérifier si vous l’avez bien compris.
  • Quand vous êtes sûr d’avoir bien compris le temps, gardez-en une trace écrite, pour pouvoir y revenir en cas de doute dans le futur (personne n’est parfait…).
  • Faire une fiche pour chaque temps avec les titres suivants peut être utile :

– Nom du temps 

– Formation

– Exemple(s) de phrase(s)

– Utilisation 

– Exceptions

Chaque temps doit avoir sa propre fiche.

Un document word pour chaque temps peut être pratique.

  • Vous pouvez aussi faire un tableau que vous compléterez au fur et à mesure de votre apprentissage.

Un tableau fait à l’ordinateur peut être utile parce que vous pouvez le compléter quand vous approfondissez votre apprentissage.

Exemple de présentation pour le tableau :

Nom du temps : Formation : Exemple(s) de phrase(s) Utilisation : Exceptions :
Imparfait Je chantais

Tu chantais

Il/elle/on chantait

Nous chantions

Vous chantiez

Ils/elles chantaient

Quand j’avais 12 ans, je chantais dans une chorale tous les mardis. Pour exprimer une habitude/ une action répétée dans le passé. /

Explication des mots en gras :

La bête noire= quelque chose que l’on déteste.

Son propre système= son système spécifique

Croire= penser

Construire= former/faire

But = objectif

Une trace écrite = un document écrit

Une fiche = un document sur le thème

Au fur et à mesure= progressivement

Approfondir= étudier plus

Comprendre un texte court en français

C'est ma Tour Eiffel.
C'est mon croissant.

Comment mieux comprendre les textes courts en français ?

Vous avez décidé de lire des textes en français pour renforcer votre apprentissage et pour être en contact avec la langue et la culture françaises. Félicitations ! C’est une excellente initiative ! Cependant, il y a des choses à faire et à ne pas faire pour rentabiliser votre temps de lecture.

Commençons par les erreurs communément faites par les apprenants, en d’autres mots, voici les choses à ne pas faire :

  • Ne pas lire le titre du texte avant de commencer sa lecture.
  • Ne pas connaître son année de parution, son contexte historique et social.
  • Ne pas s’intéresser au genre du texte.
  • Vouloir lire un texte comme dans votre langue maternelle et être déstabilisé quand vous ne comprenez pas beaucoup de mots.
  • Utiliser le dictionnaire immédiatement pour connaître la signification de chaque mot inconnu.
  • Choisir un texte qui n’est pas adapté à votre niveau et qui ne correspond pas à vos intérêts et à vos motivations.
  • Choisir un texte trop long qui vous fera perdre toute motivation.

Voici quelques conseils pour mieux comprendre un texte et mieux tirer parti de votre lecture en français :

1ere étape :

Avant de commencer à lire, passer du temps à observer tous les éléments situés autour du texte pour mieux comprendre son contexte : titre, image/photo, auteur, année de parution, s’est-il passé quelque chose de particulier dans le pays à ce moment-là ? A qui s’adresse l’auteur ?

2ème étape :

Après cet effort d’observation, essayez d’imaginer le contenu du texte que vous allez lire.

3ème étape :

Commencer la lecture du texte. Attention, préparez-vous à le lire 2 ou 3 fois selon votre niveau.

Objectif de la première lecture : comprendre le message global du texte. Pour cela, lisez le texte en une fois ou par parties sans vous posez trop de questions de vocabulaire.

Objectif de la seconde lecture : comprendre plus de détails et l’articulation du texte. Pour cela, relire le texte par paragraphe en repérant les mots connus et les mots inconnus.

Quand vous voyez un mot inconnu, soulignez-le et essayez, malgré tout, de trouver son sens. Aidez-vous du contexte et soyez logique.

Utilisez le dictionnaire uniquement si c’est un mot important pour la compréhension du message et uniquement si vous n’arrivez pas à deviner son sens. Noter le nouveau mot dans un cahier pour le relire et le mémoriser plus tard.

Donnez un titre à chaque paragraphe peut vous aider à comprendre le sens de chaque partie.

4ème étape :

Si vous avez besoin d’une relecture après la première et la seconde lecture de l’étape précédente, relisez une dernière fois le texte. A la fin, posez-vous la question suivante : quels messages l’auteur veut-il faire passer ?

Si vous arrivez à répondre à cette question, vous avez bel et bien mis à profit votre temps de lecture.

Explication des mots en gras :

Initiative = idée

Cependant = mais

Rentabiliser = rendre profitable

La lecture = l’activité de lire un texte

Parution = la publication

Etre déstabilisé = se sentir perdu et fragile.

La signification = le sens

Tirer parti = tirer profit = rendre profitable

Essayer = tenter

Le contenu du texte = ce qu’il y a dans le texte

En repérant = en trouvant

Arriver à faire quelque chose = être capable de bien faire quelque chose

Bel et bien = vraiment

Mettre à profit = rendre profitable

 

 

Comment améliorer votre expression orale ?

téléchargement (1)

S’exprimer oralement est l’exercice le plus difficile pour un apprenant en langue étrangère. En effet, il faut mobiliser absolument toutes ses connaissances en vocabulaire, grammaire et prononciation pour être capable de communiquer ce que l’on veut.

Les apprenants sont souvent frustrés pendant cette étape parce qu’ils n’arrivent pas à s’exprimer aussi aisément qu’ils le voudraient.

Voici quelques conseils pour être moins frustré et améliorer votre niveau en expression orale :

  • Simplifiez vos idées au maximum. N’essayez pas de traduire la phrase que vous avez dans la tête.
  • Pensez en français. La traduction directe n’est jamais une excellente idée.
  • Utilisez et optimisez le vocabulaire que vous connaissez.
  • Donnez la définition du mot que vous ne connaissez pas en français et demandez l’aide de votre interlocuteur pour connaître le mot précis qui vous manque. Evitez de dire le mot en anglais quand vous ne le connaissez pas. Parlez toujours en français.
  • Appliquez les points langue que vous connaissez. Par exemple, pensez à utiliser le futur quand vous parlez de vos projets.
  • Soyez maître de votre discours. Ne paniquez pas, prenez votre temps et faites votre possible pour être claire pour communiquer votre message.
  • Ecoutez-vous quand vous parlez et autocorrigez-vous quand vous remarquez une erreur. Ce que vous dites peut toujours être corrigé. Vous dites simplement  « pardon » et vous recommencez votre phrase. Ce n’est pas une marque de faiblesse, au contraire, votre interlocuteur appréciera vos efforts pour rendre votre discours plus précis et correct.
  • Saisissez toutes les opportunités pour parler en français. Plus vous pratiquerez, plus vous vous sentirez à l’aise dans cet exercice.
  • Analysez bien le contexte et votre relation avec l’interlocuteur avant d’utiliser tu ou vous.
  • Demandez à votre interlocuteur de répéter plus lentement, si vous avez des problèmes pour comprendre son message.

« Vous pouvez parler plus lentement, s’il vous plaît ? »

« Vous pouvez répéter plus lentement, s’il vous plaît. » 

Acceptez les éventuelles corrections de votre interlocuteur. Elles peuvent vous être utiles.

 Ayez confiance en vous. Ne pensez pas à ce que peuvent penser les autres. Vous prenez un risque en parlant une langue étrangère, votre effort est donc tout à fait respectable et admirable dans toutes les circonstances. 

Ne vous découragez pas. Parler une langue étrangère n’est pas simple, mais vos efforts seront récompensés. Vous allez être fier de vous et parler le français vous permettra de vivre des moments magiques.

Explication des mots en gras :

 Un apprenant= une personne qui apprend une discipline.

Cette étape= à ce moment du processus d’apprentissage.

Aisément= facilement.

L’interlocuteur (masculin) = la personne qui parle avec vous pendant votre conversation.

Eviter= ne pas faire.

Une erreur= une faute.

Une faiblesse= se sentir dans une position inférieure.

Etre récompensé= recevoir quelque chose en échange de vos efforts.

Fier= ressentir de la satisfaction.

La langue française dans le monde

téléchargement (1)

La langue française : un passeport pour de nombreux pays dans le monde

Quand on décide d’apprendre le français, on a tendance à croire que l’on va se concentrer sur du vocabulaire, de la grammaire et on a tendance à oublier qu’une langue est aussi un sésame pour découvrir une culture, même des cultures dans le cas de la langue française.

Lors des premiers cours de français, on apprend à saluer, à prendre congé mais on apprend aussi les gestes associés aux mots bonjour et au revoir.

Exemples : Faire la bise fait partie du quotidien des Français dans leur vie personnelle tandis que faire une accolade (un « hug ») est quelque chose qui peut les embarrasser.

Ceci n’est qu’un petit exemple de ce que vous allez apprendre d’un point de vue socio-culturel.

Mais la langue française, ce n’est pas seulement la France. C’est aussi une partie de ses territoires limitrophes :

  • Le Luxembourg
  • La Belgique
  • La Suisse
  • Monaco

Mais savez-vous que le français est aussi la langue officielle dans d’autres pays beaucoup plus éloignés des frontières métropolitaines de la France?

Voici la liste des pays où le français est l’unique langue officielle :

Bénin, Burkina Faso, République du Congo, Côte d’Ivoire, France métropolitaine et outre-mer, Gabon, Guinée, Mali, Monaco, Niger, Sénégal, Togo.

  • Tous ces pays ont le français comme langue officielle à cause du passé de colonisateur de la France et de la Belgique.

Attention, le français est encore parlé dans de nombreux autres pays mais il a d’autres statuts linguistiques que le statut de langue officielle.

Comme la langue anglaise, le français est parlé sur tous les continents de la planète.

A retenir :

En apprenant le français, vous allez découvrir des cultures variées mais aussi quelques différences linguistiques géographiques : des accents, des différences de vocabulaire…

Par conséquent, je vous souhaite un bon apprentissage, mais aussi un bon voyage !

 

 

 

Explication des mots en gras :

Un sésame = une clé

Prendre congé = dire au revoir

Un territoire limitrophe = un pays voisin

Métropolitain (adjectif) = qui concerne uiquement les territoires européens de la France

Un statut linguistique = une position linguistique

Outre-mer = une zone géographique située au delà d’un océan, d’une mer

francophone (adjectif) = qui parle français

1 55 56 57 58